Emilie Kahn (anciennement Emilie & Ogden)
Entrevue Publié le
  • Léa Viens Rédaction Stagiaire à la rédaction

Entrevue avec Emilie Kahn | Outro ou la douleur de grandir

Après la sortie de son premier album intitulé 10 000 en 2015, Emilie Kahn revient avec Outro, un album où on la sent nostalgique et grandie. Rencontre avec l’artiste au ton aussi doux que ses chansons.

Ceux qui la connaissaient sous son ancien nom de scène, Emilie & Ogden, devront s’habituer au nouveau nom : sa harpe Ogden ne fait plus partie de l’appellation du projet. Avec la sortie de son deuxième album, Emilie Kahn se sent prête à laisser de côté son pseudonyme et à s’assumer complètement. « Mon nom d’artiste, au départ, c’était moi et ma harpe, et avec cet album, je ne sens plus le besoin de mettre autant la harpe à l’avant. Le nom portait aussi un peu à confusion, les gens pensaient toujours qu’Ogden, c’était un membre de mon band et qu’on formait un duo… donc c’est juste plus simple comme ça », rigole la chanteuse.

Même si la harpe n’a plus sa place dans son nom de scène, elle reste une partie importante de la démarche de la musicienne, qui ne se verrait pas faire de la musique sans elle. « Quand j’ai commencé à jouer de la harpe, j’ai vraiment eu un coup de foudre pour l’instrument, et c’était juste vraiment intuitif d’écrire des chansons là-dessus. J’écris pour la harpe et la voix, qui sont toujours le départ de toutes mes chansons, puis j’amène ça au studio pour travailler autour et créer quelque chose », explique l’artiste.

La fin d’une époque

Le nouvel album de l’auteure-compositrice-interprète dépeint avec un savant mélange de pop et d’indie le portrait d’une jeunesse perdue, mélancolique face à l’âge adulte. « Pour moi, c’est aussi un peu un album de break up. Ça parle de la fin d’une relation qui m’a énormément marquée, mais en rétrospective, après être sortie de mes émotions très intenses par rapport à cette relation-là. C’est aussi un regard nostalgique sur les émotions fortes que j’avais à cette période de ma vie, celle de la fin de l’adolescence et du début de la vingtaine. C’est un peu comme l’expression du regret d’avoir mal de ne plus avoir autant mal », relate Kahn.

C’est également un projet sur lequel l’artiste travaille depuis déjà un certain temps, certaines chansons figurant sur l’album ayant été écrites il y a de cela 3 ou 4 ans, lors de la sortie de son premier album. Le processus créatif de la chanteuse a d’ailleurs grandi avec elle lors de la production d’Outro. « J’ai toujours été assez paresseuse avec mon écriture, je prends le temps d’écrire seulement quand je suis inspirée. Cette année j’ai commencé à faire des sessions d’écriture avec d’autres gens, et j’ai essayé de me forcer à écrire et être créative même quand ça vient moins tout seul. Au final, je pense que toutes les chansons qui se trouvent sur mon nouvel album me tiennent énormément à cœur, et qu’elles découlent de moments émotifs et très inspirés », relate l’artiste.

Du nouvel visuel et un travail d’équipe

Deux vidéoclips ont déjà été réalisés pour des chansons du nouvel album, soit pour les pistes Island et Will You. « La chanson Island est une des premières chansons que j’ai écrites pour l’album. J’ai eu comme une crise, je pensais que j’allais lâcher la musique parce que je travaillais sur des démos qui ne me plaisaient pas, que j’ai fini par jeter… C’est une chanson qui parle un peu de ça, de vouloir disparaitre sur une île. Finalement, au lieu de faire ça, j’ai écrit un album », relate la jeune femme en riant.

« La chanson Will You, ça parle d’avoir peur de la mort. C’est quelque chose à quoi je pense beaucoup, et je pense que c’est aussi quelque chose qu’on réalise en vieillissant, quand on se rend compte qu’on ne va pas vivre pour toujours. Pour le clip, on a un peu recréé l’espace dans lequel j’étais en écrivant la chanson », explique Kahn. Les réalisateurs de la vidéo, Aaliyeh Afshar et Max Taeuschel, ont cherché à recréer une chambre semblable à celle dans laquelle l’artiste composait ses chansons. Ils ont également recréé des images qui se veulent des représentations physiques, des transitions entre le vrai monde et la mort. On retrouve notamment ces transitions avec l’utilisation des deux côtés d’un miroir et de rideaux.

L’album Outro a également été réalisé en collaboration avec Warren C. Spicer de Plants and Animals, ce qui a permis aux deux musiciens d’explorer le son de l’autre. « Je pense que nous avons tous les deux évolué en travaillant ensemble. On a fait l’album au complet les deux dans une seule pièce, ça nous a vraiment permis de connecter, de se montrer des références. Je pense que je l’ai aussi beaucoup influencé dans le genre de réalisation qu’il fait parce que je lui ai montré beaucoup de trucs qu’il n’avait jamais entendus, comme des artistes vraiment pop, par exemple », raconte Kahn, qui considère son dernier album comme un vrai travail d’équipe entre elle et le musicien.

Le lancement d’album de Emilie Kahn aura lieu le jeudi 7 mars prochain au Centre Phi. Détails et billets par ici. L’artiste sera également en spectacle à Gatineau, Québec, Terrebonne et plusieurs autres villes d’ici les prochains mois.

 

Événements à venir

Vos commentaires