Roxane Bruneau
Entrevue Publié le

Entrevue avec Roxane Bruneau | Le phénomène de la chanson avec qui fêter le Nouvel An!

Après une courte pause d’un mois méritée, le phénomène Roxane Bruneau sera de retour sur les planches le 31 décembre prochain pour chanter au Party du Nouvel An de Montréal en Fêtes! Dans le cadre de cet événement phare du temps des fêtes qui se déroule du 20 au 31 décembre, la chanteuse à succès partagera la scène avec Hubert Lenoir, Emile Bilodeau ou encore Lydia Képinski dans une soirée des plus festive.

« Je suis contente parce que je fais partie de cette vague là et je me sens vraiment chanceuse. » Entourée pour cette soirée d’artistes aussi populaires et prometteurs, la native de Delson s’installe logiquement au cœur de cette nouvelle scène musicale qui fait des émules, et avec qui l’on pourra fêter la nouvelle année au Vieux-Port.

Fêter le Nouvel An dans un contexte surprenant

Présenté par TELUS, l’événement se veut accessible à tous. Outre le Party du Nouvel An, on retient aussi l’aménagement de la Place Nordique, un espace qui propose plusieurs activités comme des fresques créatives destinées aux enfants habiles avec le crayon ou des zones chaleureuses qui permettent de s’installer confortablement autour de foyers en bois.

Du 20 au 31 décembre, les bords du Saint-Laurent prennent ainsi des airs festifs dans une ambiance cristalline, qui a eu le don de surprendre la chanteuse de 28 ans. « C’est drôle, c’est la première fois que je voyais l’eau glacée avec le Vieux-Port. J’étais sous le choc comment c’était beau ! Souvent, on ne s’arrête pas, on est pressé, on travaille, on va du point A au point B sans s’attarder… mais c’est une belle ville. »

L’enthousiasme est perceptible chez cette artiste de la relève qui aime parler de Montréal et son centre-ville qu’elle adore. « J’étais beaucoup dans le quartier gay quand j’étais plus jeune, ça m’a aidé à m’émanciper dans mon lesbianisme », nous confie celle qui partage désormais sa vie avec Caroline, une femme « exceptionnelle » selon elle. « Je pense que je ne peux pas avoir une meilleure épaule que cette femme-là, honnêtement. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Roxane Bruneau (@roxanebruneau) le

Un parcours singulier et atypique

Pour autant que Montréal l’attire toujours autant et que sa vie sentimentale est épanouie, l’artiste québécoise n’oublie pas ses racines : la Rive-Sud, où elle vit toujours d’ailleurs. Et c’est là que tout a commencé, quand la petite Roxane s’aventure un jour dans les affaires familiales. « L’élément déclencheur, c’est quand j’ai trouvé la vieille guitare de ma mère. Je me suis mise à gratter et pour ma fête ou Noël, j’ai eu ma première guitare. » Après quelques cours, Roxane Bruneau écrira sa première chanson. On connaît la suite.

Après s’être fait connaître sur sa chaîne YouTube par des sketchs humoristiques, la jeune femme de 28 ans sort un premier disque en 2017, Dysphorie, qui se classera parmi les meilleures ventes au Canada et au Québec. Un an plus tard, elle remporte suite à un vote du public la bourse TELUS remise à un ou une artiste de la relève lors du Premier gala de l’ADISQ. Elle est aussi nommée en tant que révélation de l’année au gala de l’ADISQ. Elle remporte aussi, suite à un vote du public, la bourse TELUS, remise à un ou une artiste de la relève lors du Premier Gala de l’ADISQ. Une consécration qu’elle voit enfin comme une reconnaissance de ses pairs et qui lui a permis de surmonter le syndrome de l’imposteur.

« Mon parcours est atypique : je n’ai pas fait la Voix, ou Star Academie ou l’Ecole Nationale de l’Humour alors que mon spectacle est autant humour et chanson. Je n’avais pas l’impression que j’avais vraiment ma place », confie-t-elle.

Au gala de l’ADISQ, photo de Marie-Claire Denis

 

Provenant du giron du web, Roxane Bruneau s’est affirmée dans l’industrie en étant soutenue par une grande communauté qu’elle considère comme sa famille. « Ces gens m’ont littéralement donné ma chance, ils m’ont crée. Ils sont vraiment dans ma vie de tous les jours. »

La notoriété de Roxane Bruneau lui permet de faire passer plus facilement des messages qui lui tiennent à cœur, comme celui de ne jamais abandonner ses rêves. « C’est fucking quétaine, mais c’est ça quand même ». Loin d’elle de se considérer comme une experte, la chanteuse espère que ses interventions puissent faire sonner une petite cloche chez les gens qui la suivent et qui vivent des situations personnelles difficiles.

« C’est ce que j’essaie de faire avec les réseaux sociaux, dans le sens où des gens qui vivent des trucs peuvent parfois trouver des portes de sorties et d’entrées sur ma page. »

2018, une année riche en émotions

Femme de caractère, Roxane Bruneau n’a pas la langue dans sa poche selon ses dires. Mais la spontanéité communicative qu’elle dégage fait de cette vingtenaire une personnalité attachante pour de nombreux jeunes qui trouvent refuge en elle et sa musique qui se diffuse toujours plus à travers la province.

De cette nouvelle vie rythmée par les enregistrements en studio et les concerts, elle retient deux choses de cette année 2018 : le gala de l’ADISQ, évidemment, mais aussi ce spectacle hommage pour Gerry Boulet au Festival des Montgolfières de Gatineau. « C’est un de mes highlights. Il y avait quasiment 30 000 personnes en avant de moi, j’avais jamais vu autant de monde », s’exclame-t-elle au téléphone.

Et l’année se conclura par un événement époustouflant et réjouissant avec le Party du Jour de l’an dans l’environnement enchanteur du Vieux port. Roxane Bruneau y interprétera trois chansons surprises, en plus de collaborations dans la thématique du Nouvel An. Avec Emile Bilodeau, Lydia Képinski ou Hubert Lenoir? « C’est une surprise ! ». Tout comme un bénédicité avec le public, comme le faisait son grand-père lors des fêtes de nouvel an en famille? « Je ne sais pas, je pense que ça pourrait casser le party j’imagine (rires). »

Nul doute que minuit passé, le phénomène Roxane Bruneau déferlant sur le Québec ne sera pas prêt de s’estomper. La chanteuse se donne encore le temps de jouer en 2019 son album Dysphorie partout en province. Avant de faire une pause pour sortir un deuxième album ? « C’est sûr, mais en même temps je ne veux pas me presser. Il y a beaucoup de gens que je n’ai pas pu voir dans leur ville ».

Il surviendra toujours ce désir pour Roxane Bruneau de connecter avec sa communauté qu’elle estime tant. Et qu’importe la façon.

 


* Cet article a été rédigé en collaboration avec TELUS

Événements à venir

Vos commentaires