Sarahmée
Entrevue Publié le
  • Léa Viens Rédaction Stagiaire à la rédaction

Entrevue avec Sarahmée | Irréversible ou aller de l’avant

Depuis ses premiers projets solo en 2009 et son premier album paru en 2015, Sarahmée a fait beaucoup de chemin pour en arriver à « Irréversible », son dernier album. Entretien avec l’artiste qui nous parle de son parcours, de son évolution et de ses projets.

« Mon premier album, Légitime, c’était un projet où je voulais prouver tout ce que je pouvais faire. Donc il y avait du chant, du rap, de la pop… Je pense que c’était moins concis que ce qu’on a fait avec Irréversible », explique l’artiste, qui croit vraiment avoir trouvé sa voix avec ce nouvel opus. Il faut dire qu’elle a aussi arrêté de faire de la musique en 2016, ce qui lui a permis de se recentrer et de prendre du recul par rapport à son travail.

Les Francouvertes 2016, photo par Jean-François LeBlanc

« Pendant ma pause, j’ai travaillé différemment, je me suis concentré sur mon flow et sur certaines choses où j’avais des lacunes, que je voulais corriger par rapport aux projets précédents. Il fallait que je le fasse par moi-même, donc ça s’est fait par le travail, en écrivant, et en continuant de faire de la musique par la suite. Disons que j’ai un peu effacé certaines choses, certaines habitudes que j’avais prises, et j’ai essayé de repartir à zéro, de ne pas me soucier de ce que les gens pensent et d’essayer de puiser au fond de moi », explique-t-elle. Le résultat est un album éclaté, qui mélange le rap et la pop, mais aussi d’autres genres de musique plus latines et afro.

T’as pas cru et des collaborations spéciales

C’est avec la sortie du single T’as pas cru que l’artiste a su qu’elle avait trouvé le bon chemin pour son album. « J’ai senti qu’on avait le bon équilibre entre la pop et le rap. Sinon, on avait déjà fait quelques chansons plus afro, mais je n’aurais pas pu les sortir directement, parce je pense que le public aurait eu un trop grand clash. La sortie de T’as pas cru, ça a un peu été le déclencheur de tout ça », relate-t-elle. L’album exploite des thèmes actuels, qui reflètent l’évolution de l’artiste durant les dernières années.

« Je parle de féminité, d’amour, de relations, de confiance en soi, de vulnérabilité… ce sont des sentiments qui touchent un peu tout le monde, que j’ai essayé de transmettre de la façon la plus vraie possible, sans filtre, ce que je ne m’autorisais pas à faire avant. Je ne me suis pas restreinte dans l’écriture, je parle de certaines choses qui me sont arrivées parce qu’il faut que la musique, ça soit le plus vrai possible, c’est à ce moment-là qu’on rend service, qu’on connecte avec l’auditeur », affirme-t-elle.

Sarahmée a également collaboré avec plusieurs artistes pour cet album, comme Souldia, Nix et Tizzo, qu’elle connaissait de près ou de loin mais qui ont tous accepté volontiers de travailler sur ce nouveau projet. « Nix, c’est un rappeur sénégalais que j’écoutais quand j’étais jeune et que je vivais à Dakar. Il venait faire des concerts à mon école secondaire, et on a plein d’amis en commun maintenant, donc quand je lui ai proposé de faire un featuring sur l’album, il était super content! Je suis vraiment honorée de l’avoir, et ça permet d’avoir un lien avec Dakar. Je suis allée il y a deux ans, et je vais y retourner y faire des concerts pour le nouvel album », explique-t-elle.

 La St-Jean 2018 à Laval, photo par Marc-André Mongrain

Exploiter une autre facette

Le reste de l’année 2019 risque donc d’être aussi occupée que l’année 2018 pour Sarahmée, qui y avait notamment fait la première partie de plusieurs artistes (Orselan à Toronto et Random Recipe à Montréal), collaboré avec Qualité Motel, et même été sélectionnée pour être une des égéries des cosmétiques Sephora au Canada.

Avec Sarah-Maude Beauchesne pour Sephora

« L’année passée a été très occupée sur le plan médiatique, et c’était bien, parce que les gens qui m’avaient connu seulement avec le rap ont eu la chance de me connaître plus au niveau de ma personnalité. Ça prouve qu’il y a cette autre facette de moi que je peux exploiter et qui vient faire résonner quelque chose chez le public, donc ça, c’est super. Je pense que maintenant les gens voient beaucoup plus Sarahmée dans son ensemble, au niveau artistique et au niveau personnel, et c’est ça qui me fait plaisir, que les gens puissent voir l’ensemble de mon potentiel », conclue-t-elle.

Sarahmée sera en spectacle au Ministère de Montréal pour le lancement de son album le 18 avril 2019. Les billets sont disponibles par ici.

Événements à venir

Vos commentaires