Rock et Belles Oreilles
Entrevue Publié le

Entrevue | Rock et Belles Oreilles en répétition pour The Tounes : actuel et amélioré

Nouveaux personnages, sketchs inédits, chansons revampées et actualisées en plus des classiques bien connus du public. C’est ce que Rock et Belles Oreilles présentera au Centre Bell les 10 et 11 juin prochain avec le spectacle The Tounes. Sors-tu.ca s’est entretenu avec les membres du groupe, en répétition devant médias, afin d’en savoir plus ce retour imprévu sur scène.

rbo1La réunion du groupe s’est plutôt fait l’été dernier, lors d’un spectacle extérieur au Festival Juste pour Rire, qui se voulait une expérience d’un soir seulement. Vu l’engouement et le plaisir qu’ont retrouvés les 4 humoristes, ils ont décidé de remettre ça au Centre Bell.

Guy A. Lepage, André Ducharme, Bruno Landry et Yves P. Pelletier n’ont rien perdu de leur complicité, s’amusant en répétition et blaguant comme des gamins en entrevue. Le quatuor voit l’occasion de travailler ensemble comme « enfiler de vieilles pantoufles » dans lesquelles ils sont visiblement très confortables.

 

RBO version 2015

Si un spectacle de Rock et Belles Oreilles est synonyme de nostalgie pour plusieurs, ce n’est pas le cas pour les principaux concernés. « Ce n’est pas un spectacle figé dans le temps […] On actualise notre matériel, on ajoute des textes, on change des textes et c’est quelque chose d’important pour nous », précise André Ducharme.

Le public risque donc d’être surpris d’entendre les succès de RBO remaniés au goût du jour, La Chanson de Rock et Belles Oreilles et Le Tour du Monde notamment, ont été complètement réécrites pour y inclure les personnages de l’actualité. Guy A. Lepage blague d’ailleurs sur le fait qu’il devra éviter de regarder les gens chanter les paroles originales au risque de se tromper.

C’est un gros travail de mémoire, ajoute André Ducharme, de réapprendre des chansons qu’on chante depuis 30 ans.

 

The Tounes au Centre Bell : Un spectacle d’envergure

Accompagné des Porn Flakes, le groupe redécouvre ses plus grands succès avec une toute nouvelle énergie. Que ce soit Le feu sauvage de l’amour ou Bonjour la police, « ça lève! » dit Yves P. Pelletier, qui a particulièrement hâte de chanter Les Suppositoires de satan pour une bonne dose de heavy métal.

Ce que le public verra au Centre Bell est construit sur «  le même canevas que pour la scène extérieure [en juillet 2014], mais améliorée », explique Yves P. Pelletier, avec 30 minutes de nouveau matériel, des sketchs et 2 heures de projection, « avec lesquelles on pourrait être absents et le public aurait quand même du plaisir » selon Guy A. Lepage. Dans un contexte de salle, ils se permettront aussi plus d’interactions avec le public.

RBO adaptera aussi son spectacle à l’actualité de la ville lorsqu’il sera en représentation au Centre Vidéotron à Québec le 19 septembre.

* Consultez notre critique du spectacle de Rock et Belles Oreilles à la Place des Festivals à l’été 2014.

Vos commentaires