The Avalanches
Entrevue Publié le

Entrevue | The Avalanches s’amène à Montréal pour la première fois

The Avalanches s’amènent à Montréal ce week-end. Aussi surprenant que ça puisse paraître, le spectacle de samedi soir au Théâtre Corona sera le tout premier du projet en sol québécois. Et les principaux intéressés semblaient encore plus emballés que nous au bout du fil !

« C’est une immense joie pour nous de voyager et d’aller jouer notre musique un peu partout dans le monde », s’exprime Robbie Chater lorsque joint par Sors-tu.ca alors qu’il se trouvait à Toronto. « L’échange d’énergie avec la foule hier [au Phoenix Concert Hall de Toronto] était hallucinante. À date, nous apprécions grandement l’hospitalité canadienne. »

Son comparse de longue date, Tony Di Blasi, se trouvait à ses côtés et partageait entièrement le sentiment. Ça peut paraître étrange d’une certaine façon. Le premier album de The Avalanches, l’excellentissime Since I Left You, est paru en 2000 et brillait par son ingénieuse intégration de plus de 3500 bouts d’échantillonages. Un travail d’orfèvre de la part des deux DJ, producteurs et consommateurs compulsifs de disques vinyles en tout genre. On pourrait facilement se les imaginer comme deux ermites de studio, des nerds qui n’apprécieraient pas nécessairement la tournée ou même le simple fait de performer. Après tout, qui d’autre aurait pu donner naissance à des pièces follement construites comme Frontier Psychiatrist ?

C’est pourtant tout le contraire. Sous sa forme actuelle en tournée, The Avalanches prend la forme d’un band en bonne et due forme, qui performe sur des vrais instruments, par-dessus une trame préenregistrée. Et qui y prennent un plaisir fou. « On ne voulait pas faire le truc évident du duo de DJ avec leurs ordinateurs portables. On souhait plutôt nous inspirer de l’esprit des concerts pop, de cette énergie qui provient du rapport avec le public. »

On retrouve donc Robbie à la guitare et aux claviers, Tony Di Blasi sur les synthés, alors que le batteur Paris Jeffree les suit en tournée, tout comme la chanteuse Eliza Wolfgramm et l’excellent rappeur de Baltimore, Spank Rock, en guise de MC.  Ce dernier devient d’autant plus indispensable puisque The Avalanches a pris le pari d’impliquer quelques invités au micro sur le deuxième album Wildflower, paru l’an dernier, comme Biz Markie sur Noisy Eater, ou encore Danny Brown sur Frankie Sinatra.

De l’aveu des deux fondateurs du projet, les chansons prennent alors une autre dimension. « C’est certain qu’il faut simplifier certaines pièces, s’en tenir davantage à l’énergie qu’aux détails et aux subtilités qu’on peut retrouver sur les deux albums. On veut surtout semer la fête. »

C’est pourquoi The Avalanches s’en tient à une sélection des pièces les plus relevées et rythmées de son répertoire, et ajoute au passage deux reprises : Guns of Brixton de The Clash, ainsi que Bump de l’ami Spank Rock (tant qu’à l’avoir dans les parages!).

 

Un nouvel album pour bientôt déjà ?

Si les fans ont dû attendre 16 ans avant d’avoir droit à une suite à Since I Left You, il semblerait que le blocage ne soit plus en place. Maintenant que Wildflower a remis le projet sur les rails – et de façon plutôt convaincante, comme en concluent la plupart des critiques – plusieurs médias australiens et américains rapportaient récemment que The Avalanches auraient déjà quelques chansons en banque en vue d’un troisième album à venir plus vite que prévu. Est-ce bien le cas ? « C’est la vérité ! Nous avons environ 8 chansons qui prennent forme, et la créativité va bon train lorsque nous avons des petits moments de congé ici et là. À vrai dire, ce sont les musiciens avec qui nous tournons qui font pression sur nous !  Ils nous disent qu’on doit continuer de créer de nouvelles chansons afin qu’on puisse poursuivre la tournée plus longtemps! »

Quant à un délai de parution, Robbie et Tony ne s’aventurent pas sur cette pente glissante. Est-ce que des nouvelles chansons pourraient se glisser dans le setlist du spectacle à Montréal ce samedi soir ?  « Oh, non !  On en est pas là encore. Et d’autant plus qu’on souhaite faire la fête, offrir aux fans les chansons qu’ils connaissent de nous et avoir du plaisir à les jouer, maintenant qu’on les maîtrise. »


* The Avalanches sera en spectacle ce samedi soir au Théâtre Corona de Montréal. Billets (37$) en vente par ici.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires