Exciter
Critique Publié le

Exciter aux Foufs | La puissance du maple métal canadien

Les légendes du speed métal canadien Exciter ont enflammé les Foufounes remplies à craquer lors d’une soirée qui a mis à l’honneur le « maple metal » pour citer le chanteur de Piledriver, groupe qui a aussi fait « grosse » sensation…


Goat Horn

Le trio mené par le leader de Cauldron ouvre le bal à 20h30 devant un parterre déjà très bien rempli.

Et pour une fois, le son n’est pas si mal, surtout pour une première partie.  La guitare est massive, la Rickenbacker s’entend bien. Le batteur est remarquable et les compositions parfois doom du combo sont très efficace en live. Jason Decay, musicien d’un naturel nonchalant, semble avoir plus d’enthousiasme avec Goat Horn que dans Cauldron. Tout le monde n’est pas fan de sa voix, mais l’ensemble reste très efficace.

On retiendra une passe épique où le guitariste et le bassiste s’échangent les instruments le temps de quelques mesures. Les gars se donnent, et le public répond présent. Jason fera enfin la blague que tout le monde répète ce soir : « Are you excited for Exciter ?! »

Goat Horns-Foufounes-2016-4

Piledriver

Autre rescapé des années 80, le groupe ontarien vaut vraiment le détour et le coup d’œil. Imaginez un rosbeef bien ficelé avec la viande qui déborde entre les ficelles : transposez le tout avec un corset BDSM sur un gros chanteur bien gras bardé de cuir et de piques, et vous obtenez le frontman le plus incroyable de la soirée.

Piledriver-Foufounes-2016-6

Avec humour mais assurance et attitude, le chanteur mène la barque avec brio, alternant entre l’anglais et le québécois bien gras, à son image.

Et le plus fou, derrière cette mascarade, c’est que musicalement, ça envoie très bien ! Les morceaux sont accrocheurs, comme Sex With Satan ou Witch Hunt, il y a de bons riffs, de bons solos, une bonne voix. Piledriver fait forte sensation, surtout avec son hymne Metal Inquisition, repris en chœur par un public déchaîné où le thrash bat déjà son plein. Remarquable performance.

 

Exciter

Souvent cités parmi les 10 meilleurs groupes de metal canadiens de l’histoire, Exciter était de retour avec sa formation originale d’il y a 30 ans. Snake de Voivod raconte qu’il a croisé Dan Beehler il y a quelques années au bar des Foufounes Electriques, et que ce dernier avait l’air vraiment mal et déprimé. Snake lui suggéra alors de repartir Exciter. Et c’est chose faite depuis l’année dernière, avec grand succès ! L’engouement qui entoure le retour d’Exciter est palpable.

Exciter-Foufounes-2016-7

Les gars se font attendre et montent enfin sur scène, sous une immense ovation. Entre 50 et 60 ans, les gars n’ont pas peur de s’habiller toujours dans un style Judas Priest, et d’envoyer les watts comme à la bonne époque, en envoyant le classique Stand Up And Fight d’emblée. Une des forces d’Exciter – et même curiosité puisque c’est assez rare – c’est le fait que ce soit le batteur qui chante. Une performance toujours impressionnante, même si les passages de voix aigüe sont difficiles à chanter pour Dan. Mais peu importe.

Dans le public ça explose au son des riffs de la machine speed metal sur scène. Le classique Violence and Force transcende la salle et malheureusement même un peu trop puisque une bagarre éclate dans un coin entre les gorilles de la sécurité et des membres du public, on a frôlé l’émeute.

Le spectacle continue et c’est la folie dans la fosse. Les hymnes du groupes comme Long Live The Loud, Heavy Metal Maniac ou Pounding Metal enflamme la salle, avec une majorité étonnante de fille faisant du crowd surfing. Le trio sur scène est aux anges, devant un public en feu et déchaîné. Beyond The Gates Of Doom et Evil Sinner concluent en force, mais la salle en redemande, et Exciter vient achever son devoir métallique avec I Am The Beast et Rising Of The Dead.

Une grosse soirée, un engouement et un enthousiasme de plus en plus rare de nos jours : c’était plaisant de voir une orgie de métal à l’honneur des groupes du pays, avec un public en feu. Et les vieux d’Exciter ont réussi à célébrer leur longue carrière avec honneur et force.

Vos commentaires