Rammstein
Critique Publié le

Festival d’Été de Québec 2016 – Jour 11 | Rammstein sur les Plaines en fermeture de l’édition 2016 du Festival d’été de Québec

Le Festival d’été de Québec y est allé avec une valeur sûre (et testée) pour clore la 49e édition de l’événement estival. Les Allemands étaient de retour sur la grande scène des Plaines 6 ans après avoir donné un spectacle légendaire dont toute la ville parle encore. À en voir l’enthousiasme des spectateurs, ce concert ne fera que renforcer l’amour qu’éprouve Québec pour Rammstein. Une journée parfaite de juillet et un groupe qui présente ses apparitions au compte-gouttes, inutile de dire que l’événement a été un succès côté foule.


Bien que le concert était prévu pour 21h00, ce n’est que vers 21h18 que les écrans géants de la scène amorcent le compte à rebours. Non sans avoir, pendant ces longues minutes d’attente, rappelé aux spectateurs de profiter du concert sans avoir à l’enregistrer. Comme beaucoup de musiciens en tournée ces temps-ci, Rammstein semble exaspéré de l’utilisation des téléphones cellulaires pendant leurs prestations. De bonnes intentions, mais en réalité…

Donc, une fois les grandes toiles qui cachaient la scène retirées, le batteur et le claviériste sont déjà à l’oeuvre pour créer l’ambiance qui permettra l’introduction des deux guitaristes qui arrivent d’en haut sur des plateformes qui les amènent sur scène.

Au son de Ramm4, le chanteur Till Lindermann fait enfin son apparition tout de blanc vêtu. Non sans avoir lancé son chapeau dans les airs en le faisant exploser. La table était mise pour une soirée de metal industriel et de pyrotechnie.

 

 

Gros son, gros visuel, gros pétards

Important aussi de mention que, contrairement au concert des Red Hot Chili Peppers de la veille, la balance de son est plus que respectable. Les guitares sont, enfin, bien présentes. Même si, au final, un peu plus de décibels aurait enterrer les conversations des spectateurs moins intéressés.

Rammstein-Plaine d'abraham-Feq-7-17-16-10Mais, peu importe, la majorités des gens étaient présents pour des effets visuels et des riffs de guitare. Et ils ont été servis! Dès la deuxième chanson, Lindermann revient avec un nouvel habit où ce dernier semble vieux et gros. Ce n’est qu’à la fin de la pièce qu’il retire son manteau pour montrer une fausse ceinture explosive qu’il fera détonner au grand plaisir de la foule.

C’est ainsi que se poursuit de façon typique le concert de Rammstein: du crachage de feu, un claviériste (faussement) brûlé, des feux d’artifice et beaucoup d’explosions de feu. Comme on dit en bon Québécois, même loin de la scène, « ça donnait chaud ‘à face! » On n’imagine pas sur scène! Bien sûr, Du Hast sera la pièce avec la meilleure réaction du public.

Pile poil sur le coup de 22h30, après la reprise de Stripped de Depeche Mode, le musique arrête et le sextuor salue le public pour se retirer en arrière-scène. Quatre minutes plus tard, le groupe revient pour 3 autres chansons supplémentaires, incluant le succès Amerika.

Le concert se termine avant 23h00 avec Tilermann en position d’ange avec les ailes qui crachent du feu. On aurait pu imaginer quelques pétards supplémentaires pour une fin épique, mais ça n’a pas été le cas. Peu importe, le public quitte les Plaines pour une dernière fois en 2016 plus que satisfait du spectacle.

Rammstein-Plaine d'abraham-Feq-7-17-16-23

Gojira

Quelle excellente idée comme première partie! Avec un nouvel album fraichement disponible, Gojira est LE groupe metal actuel à inviter dans les festivals en ce moment. Pour leur deuxième visite à Québec en quelques mois (les Français ont ouvert pour Metallica en septembre dernier), le groupe semblait impressionné par l’accueil et l’immensité du terrain qui s’étendait devant eux.

Pendant une heure, la troupe de frères Duplantier a donné une prestation très énergique et centrée sur leur nouveau matériel. Seul un solo de batterie aura cassé un peu le rythme de la prestation. Un drôle de choix considérant leur position en temps que première partie.

Malgré ce bémol, on se demande quand Gojira reviendra pour, enfin, jouer en tête d’affiche lors de leur propre tournée.

Gojira-Plaine d'abraham-Feq-7-17-16-14

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires