Foo Fighters
Critique Publié le

Festival d’été de Québec 2018 – Jour 5 | Foo Fighters sur les Plaines d’Abraham: Dave Grohl chasse la pluie

Québec est une ville qui a subit son lot de catastrophes, comme toute ville ayant quelques centaines d’années d’histoire. Des plus récentes: le concert coupé des Foo Fighters pour cause d’orages lors de l’édition 2015 du Festival d’été de Québec. Pendant au moins une semaine suivant ce samedi soir, chaque conversation sur la rue, au bureau ou dans un bar tournait autour de l’expérience de chacun lors de cette soirée fatidique où le groupe américain, et leur leader avec une jambe cassée, ont tout donner pour jouer 4 petites chansons. Inutile de dire, les amateurs de rock étaient prêts à reprendre les hostilités, 3 ans plus tard. Les Foo Fighters aussi, apparemment.


Mais le temps d’une grosse averse, avant même que le premier groupe ait quitté la scène, plusieurs ont pensé que le scénario allait se répéter. Lorsqu’un avis d’évacuation est apparu sur l’écran dans la tente média, la réaction a été, disons-le, émotive. Heureusement, c’était une fausse alerte. On suppose. Car l’accalmie est arrivée quelques minutes à peine avant  l’entrée en scène des Foo Fighters sur le premier accord de One By One.

3 fucking years! We told you we’d come back. We always come back!

Eh non, le Dave n’a pas oublié lui non plus le déluge qu’il a subi, assis sur son trône, 3 ans plus tôt. Et cette fois, pas de jambe dans le plâtre. C’est un Dave Grohl en dangereuse forme qui court d’un bord à l’autre de la scène et prend toute la place. Et il faut dire qu’avec Learn to Fly et The Pretender en début de programme, la troupe a mis la barre haute pour le reste de la soirée.

En effet, l’heure suivante est un peu plus molo. Il y a un solo de drum sur une plate forme en hauteur (agréable, mais cliché) et beaucoup de nouvelles chansons. Les Foo se reprennent un peu avec une excellente version de My Hero, mais rapidement, c’est l’heure d’une longue suite de reprises. Le guitariste Chris Shiflett chante une pièce d’Alice Cooper et on joue des extraits de Another One Bites The Dust et de Blitzkrieg Pop.

Quoi que tous ont bien rigolé lorsque Grohl s’est mis à chanter les paroles de Jump de Van Halen sous la suite d’accord au piano de Imagine. Et il faut dire aussi qu’il a été impressionnant de voir Taylor Hawkins prendre le micro pour chanter, sans fausse note, Under Pressure de Queen. Avoir l’ancien batteur de Nirvana dans le groupe est un atout quand vient le temps de tenir le rythme derrière les tambours.

Après ce long intermède où les musiciens semblaient malgré tout bien s’amuser, nous sommes revenus aux choses sérieuses avec Monkey Wrench et plus tard, Break Out. Du bon gros rock dans années 90, ni plus ni moins. Et juste avant le rappel, les plaines entières ont tout donner en chantant The Best of You avec un Dave Grohl qui, tournée oblige, perdait parfois un peu la voix.

Malheureusement, plus de deux heures de rock avaient déjà passé sous nos yeux sans que personne ne s’en rende compte. Minuit approchant rapidement, le rappel est balancé avec les deux hymnes classiques du groupe: Times Like These et l’indémodable Everlong.

Malheureusement, la contrainte de temps (ou le choix du setlist?) n’aura pas laissé de temps à une ou deux pièce du premier album éponyme. Quelques recherches sur les internets permettent de voir que Big Me et This is A Call ont été jouées à quelques reprises lors de cette tournée.

Malgré certains bémols, les Foo Fighters ont donné à Québec le concert que tous attendait et ce, avec aplomb. À voir le plaisir évident qu’ils ont à jouer ensemble, on a envie de croire Dave Grohl lorsqu’il a promis que Québec n’aurait pas à attendre un autre 3 ans pour les revoir.

En espérant du temps vraiment sec cette fois là.


* Les Foo Fighters reprendront ça ce soir au Bluesfest d’Ottawa. Et cette fois, le groupe est prévu sur scène à 20h alors que le couvre-feu est à 23h… Peut-être Ottawa aura-t-il droit à davantage de vieilles chansons? À voir demain sur Sors-tu.ca!

 

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires