Local Natives
Critique Publié le

Festival d’été de Québec – Jour 1 | Local Natives et Groenland

En ce premier jour du Festival d’Été de Québec 2014, l’attention n’était pas rivée sur une super-vedette internationale ou bien un vieux groupe servant à faire vibrer votre fibre nostalgique, mais plutôt vers deux groupes émergeants forts intéressants. Le parc de la Francophonie s’est rapidement rempli de curieux pour assister à Groenland et Local Natives. Ces derniers ont un momentum particulièrement intéressant par les temps qui courent, allant même jusqu’à être comparé à Arcade Fire – des chaussures assez difficiles à chausser.

 

Groenland

Le groupe montréalais semblait visiblement intimidé par l’ampleur de la foule lors de son entrée. Plusieurs fois au courant de leur prestation, la chanteuse Sabrina Halde mentionnait à quel point c’était impressionnant de voir autant de monde  Malheureusement, cela a eu pour effet de « crisper » le band quelque peu.

Peu à peu au fil de la soirée, on les sentait plus à l’aise, mais il ne restait que deux ou trois chansons à ce moment. Dommage, parce que le mariage des sons plus modernes et traditionnels qu’offre Groenland est très intéressant. Reste que le manque d’aisance sur scène combiné au fait que le son n’était tout simplement pas assez fort a résulté en une sortie un peu décevante pour le groupe.

Photo par Eliott Garn.

Photo par Eliott Garn.

 

Local Natives

Les cinq membres de Local Natives sont sortis en lion avec la chanson Breakers. Avec les niveaux de son maintenant réglé, les percussions perçantes de leur plus grand succès ont pu être appréciées dans toute leur gloire. Par contre, ça s’est compliqué à partir de là pour le groupe de Los Angeles.

Des harmonies qui ne collaient pas tout à fait, des guitares qui s’entremêlaient pour donner une « bouette » sonore et une basse inexistante sont les principaux coupables. Disons qu’ils ont encore des croutes à manger pour se retrouver dans la cour des grands. Personne ne peut dire qu’ils n’ont pas tout donné par contre – les cinq membres étaient pleinement investis, sautant un peu partout sur scène presque constamment. L’exécution n’était tout simplement pas au rendez-vous ce soir.

Local Natives-Parc de la francophonie-03-07-14-EG-

Photo par Eliott Garn.

Photos en vrac par Eliott Garn
Groenland – Local Native – Royal Canoe

Vos commentaires