Kygo
Critique Publié le

Festival d’été de Québec – Jour 7 | Électro FEQ avec Kygo et Diplo

Propulsé d’emblée par Skrillex il y a de ça 8 ans, le traditionnel Électro-FEQ est maintenant bien implanté au Festival d’été de Québec (FEQ). Les plaines d’Abraham se sont refait une beauté hier soir pour devenir une vaste piste de danse à ciel ouvert. Rien à envier bien sûr à TomorrowLand, mais tout aussi électrisante.

 


 

Il y en avait tout un contingent de jeunes dans le Vieux-Québec, pour participer au très couru Électro-FEQ, un évènement qui attire chaque année des milliers de festivaliers prêts à se déchainer sur les meilleurs tubes de l’heure, remixés. Après avoir reçu des noms majeurs comme Skrillex et Chainsmokers, le FEQ se payait cette année Diplo et Kygo. L’ambiance était à la fête depuis très tôt le matin, alors que déambulaient dans les rues les admirateurs colorés. Déjà sous les coups de 18h05, l’heure officielle de l’ouverture des portes, le dancefloor était bondé alors que dès l’entrée des Loud Luxury, on se tapait déjà dessus pour être au plus près possible de la scène.

Bülow et Loud Luxury

Avec un style musical semblable à Billie Eilish, Bülow avait déjà conquis le public. Même si elle n’était pas là pour faire danser, malgré toutes les qualités de sa pop planante, elle réussit tout de même à attirer l’attention des gens.

Puis dès 19h45, le parterre avait enfin de quoi s’extasier quand le duo canadien Loud Luxury, composé des énergiques Andrew Fedyk et Joe Depace, a lancé une bombe dans le dancefloor improvisé avec une de leurs chansons les plus connues, Body. Et ils ne lésinaient pas sur la sauce avec des confettis et des pétards qui ont explosé, ce après quoi Joe Depace s’est emparé d’un des boyaux à fumée installé pour l’occasion au-devant de la scène pour boucaner la foule.

Diplo

Peu avant 21h, ce fût au tour de l’Américain Diplo de faire tourner les tables sur les plaines. Diplo en est d’ailleurs à sa troisième présence sur les plaines d’Abraham, l’une faite avec Major Lazer et l’autre en compagnie de son bon ami Skrillex.

Avec des basses énergiques et des remixes pour tout les goûts (qui aurait cru que la Sound of Sword de Legend of Zelda pouvait bien se marier à Wannabe des Spice Girls ?!) , il aura définitivement mis le feu à la place et préparé le terrain pour son acolyte Kygo.

Kygo

Cette soirée était fort attendue pour les passionnés d’EDM depuis le lancement même de la programmation, durant lequel le nom de Kygo était pratiquement sur toutes les lèvres.

Si cette soirée était sensiblement un copié-collé de la soirée de la veille au Bluesfest d’Ottawa puisque Buddy Guy jouait aussi en même temps sur une autre scène, il y avait néanmoins un vent de folie alors que les bass drops du Norvégien pouvaient être entendus à des kilomètres à la ronde.

Kygo, c’est une rafale de succès après l’autre. De Jackie Chan à Whitout You, en passant par ses propres succès comme Close to Me et Firestones, le tout fût couronné par une panoplie d’effet visuel arrivant de partout.

Événements à venir

Vos commentaires