Festival du Monde Arabe
Nouvelle Publié le

Festival du Monde Arabe 2018 | 5 spectacles marquants de la programmation de cette année

La 19e édition du Festival du Monde Arabe est à nos portes. Du 26 octobre au 11 novembre 2018, une multitude de spectacles imbibés des vastes cultures arabes seront présentés dans le Quartier des spectacles. Curieux mais pas familiers avec les propositions arabisantes du FMA?  Sors-tu.ca est là pour vous orient(alis)er. Voici 5 spectacles à inscrire (de droite à gauche, bien entendu!) dans votre agenda.

 

L’Odyssée de Fulay de Cheikh Sidi Bémol

Vendredi 26 octobre au Gesù

Avec son spectacle inédit L’odyssée de Fulay, le groupe rock algérien (originaire de la France) Cheikh Sidi Bémol explore l’histoire antique de l’espace berbère dans une oeuvre au croisement du théâtre, de la chanson et du conte.  Une approche pluridisciplinaire pour la formation Gourbi-rock, qui roule sa bosse depuis plus de 25 ans déjà!

Le récit (en français) nous permet de découvrir les aventures fantastiques de Fulay, « un artiste extraordinaire, célébré par les rois, adopté par les dieux, jeté aux enfers puis rendu aux siens. »   Une intrigante proposition pour lancer les festivités dans l’intimité du Gesù.

Détails et billets par ici.

Flashback Beyrouth : Les décennies fiévreuses de Ranine Chaar

Jeudi 1er novembre à la Cinquième Salle (Place des Arts)

Pour sa première participation au Festival du Monde Arabe, la chanteuse libanaise Ranine Chaar (fille de grand chanteur Abdelkarim Chaar, comme quoi la pomme ne tombe jamais bien loin du cèdre!) propose une célébration de la mémoire musicale de Beyrouth. Le public peut s’attendre à revivre certains des plus grands chefs-d’œuvre ayant marqué la riche histoire musicale des 50 dernières années de la métropole du Liban.

Ranine Chaar a fait son chemin en explorant le jazz, le tarab, le soufi et le pop, ainsi qu’en incarnant le rôle principal dans l’opéra Kalila wa Dimna conçu par le Festival d’Aix-en-Provence. L’oudiste de renom Nazih Borish l’accompagnera sur scène, ainsi qu’une poignée de musiciens montréalais de haut calibre.

Détails et billets par ici.

 

Kurdes en cordes par l’Ensemble Kamaan & Éléonore Fourniau

Vendredi 2 novembre à la Cinquième Salle de la Place des Arts

L’Ensemble Kamaan et la chanteuse française Éléonore Fourniau se lancent dans l’exploration des mélodies intemporelles du Kurdistan.

Passionnée de la culture turque, Éléonore Fourniau a posé ses bagages à Istanbul et y a appris les rudiments de sa vaste culture musicale. Au point où elle fut la directrice musicale du film Kalandar Soğuğu (« Le froid de Kalandar », en français) du réalisateur Mustafa Kara, qui était ensuite choisi, en 2015, pour représenter la Turquie aux Oscars.

Les musiciens de l’Ensemble Kamaan accompagnent le chant à fleur de peau de la chanteuse française au santour, au kamancheh, au rabab, au tar et au daf avec somptuosité et beauté. Éléonore, elle-même, ajoute sa touche avec son saz et sa vielle à roue.

Ce luxuriant spectacle musical sera présenté en première au FMA.

Détails et billets par ici.

Warda – La Rose des mondes

Samedi 10 novembre au Théâtre Rialto

Celui-ci n’est pas tout à fait dans le Quartier des spectacles. Mais un hommage à la « rose algérienne », ça vaut le détour!

Décédée au printemps 2012, Warda était l’une de grandes divas du monde arabe. Ses chansons d’amour, tout comme celles plus patriotiques durant la guerre d’Algérie, ont marqué au fer rouge la chanson arabe.

Des chanteuses d’Algérie et du Liban relèveront l’immense défi de rendre hommage à ses chants emblématiques :  Nada Al Raihane dont la voix puissante ne laisse personne indifférent, ainsi que Ranine Chaar qui excelle dans les chants classiques arabes et l’art lyrique.

Le spectacle sera dirigé par Kamel Maati, un proche collaborateur de la défunte Warda.

De grandes émotions à prévoir au magnifique Théâtre Rialto!

Détails et billets par ici.

 

La création Qudud-Flamenco

Dimanche 11 novembre au Théâtre Maisonneuve (Place des Arts)

En soirée de clôture, le FMA propose une création inédite signée par le guitariste et compositeur flamenco Carlos Piñana, avec la chanteuse espagnole Celia Romero, Miguel Angel Orengo Vicente, l’époustouflant Syrien Abdel Karim Hamdan (qui s’est fait connaître à la populaire émission Arab Idol), Ahmad Azrak et l’Orchestre OktoEcho sous la direction de Katia Makdissi-Warren. Les danseuses Tanya Evanson (derviche tourneuse) et Delphine Mantha (Flamenco) prendront également part au spectacle. Ça promet!

Les qudud du monde arabe et le flamenco occidental se rencontrent dans cette oeuvre originale de grande envergure, où s’entremêlent virtuosité et audace. Voilà qui risque de marquer l’histoire du festival, rien de moins!

Détails et billets par ici.

 

Ce ne sont là que cinq des spectacles présentés dans le cadre d’une 19e édition du Festival du Monde Arabe plus vibrante que jamais!  Détails et programmation complète par ici.


* Cet article a été produit en collaboration avec le Festival du Monde Arabe.

Vos commentaires