Festival Orientalys
Nouvelle Publié le

Festival Orientalys 2019 | La programmation complète

C’est aujourd’hui que l’équipe du Festival Orientalys a dévoilé la programmation de sa 9e édition qui aura lieu du 22 au 25 août 2019 au Vieux-Port de Montréal. Présenté par le Groupe Banque TD, Orientalys ancre à nouveau ses amarres au Quai Jacques-Cartier qui a été le théâtre des moments les plus forts de ses premières éditions.

« Le Festival Orientalys est une invitation à s’imprégner des multiples cultures de l’Orient, a mentionné l’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du
Multiculturalisme. Sa programmation riche et variée nous convie à un voyage de découvertes, où tous nos sens sont sollicités. Quelle belle façon de mettre les cultures orientales à l’avant-plan et de contribuer à la diversité culturelle de la métropole ! ».

La Ville de Montréal, partenaire du Festival Orientalys, continue d’année en année de le soutenir dans ses démarches de développement : « Par la présentation d’une programmation variée s’échelonnant sur 4 jours et ponctuée de musique, de danse, de gastronomie et d’arts orientaux, le festival contribue à favoriser les échanges entre les
artistes et le public montréalais. Il permet également de mettre de l’avant l’apport de la culture orientale à la richesse culturelle de notre métropole, tout en agissant comme source d’inspiration et de renouvellement artistique chez de nombreux artistes », a déclaré Valérie Plante, Mairesse de Montréal.

Dans la lignée des années précédentes, le Festival Orientalys se donne pour objectif de proposer au grand public des prestations extérieures gratuites s’inspirant d’une culture
orientale plurielle, dans des croisements artistiques des plus créatifs. Un ensemble de spectacles en primeur, de créations spécialement conçues pour le festival, d’activités
interactives, d’animations de rue, d’ateliers d’initiation aux arts orientaux et de dégustations seront au rendez-vous pendant quatre jours, favorisant ainsi rencontre et partage entre les différentes communautés.

Cette année sera marquée par la consolidation du volet international de la programmation de la scène TD qui se fait l’hôte de 7 spectacles internationaux. Cette ambitieuse plateforme confirme d’année en année son importance de choix auprès d’un public assidu et chaque fois plus nombreux, pour des spectacles hétéroclites à la qualité constante. Mais cette 9è édition d’Orientalys sera également marquée par l’inauguration de la Place Orientalys, une troisième scène qui, en plein centre de la Médina, émerge pour donner place à la libre expression artistique, à l’improvisation et à l’interaction entre artistes et public. Une scène libre qui se fait la place commune d’un village imaginaire habité par les curieux, les explorateurs et les esprits avides d’expériences immersives authentiques.

Spectacles de la scène TD

La Scène TD célèbrera chaque soir un Orient à la fois millénaire et contemporain à travers une myriade d’artistes venus du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, d’Égypte, d’Iran, d’Inde, de Chine, de Japon, des États-Unis et, certes, du Canada.

C’est avec une humeur qui se donne à cœur joie à d’irréfrénables pas de danse que se donnera le coup d’envoi d’Orientalys à travers le spectacle de l’Orchestre Chaabi de Montréal qui plongera le public dans cet univers musical populaire qui, dérivé de la musique arabo-andalouse, s’est teinté d’accents festifs maghrébins. Les férus du désert seront ravis par la première présentation montréalaise de Tikoubaouine et de leur blues touareg qu’on nomme tichoumaren. Ces « hommes voilés » venus de lointaines dunes nous conduiront dans un monde nomade que les citadins ne sauraient imaginer. Les amoureux de la danse seront comblés en reste avec Shahorkh & Karine, la Perse andalouse ! où les deux danseurs qui ont fasciné le public dans la création du FMA 2017 Alep Ya-la-lal-li se livreront dans un stupéfiant pas de deux, fait de romances et d’esquives synchronisées.

L’Égypte prendra elle aussi d’assaut Orientalys avec Massar Egbari, l’un des groupes les plus célèbres de la musique alternative du Caire, combinant Orient et Occident avec un naturel déconcertant. L’ambiance de folie du festival se confirmera avec l’alchimiste des rythmes Issam Kamal, présenté en partenariat avec Dar Al Maghrib, mais aussi avec le chanteur et guitariste du groupe Grooz, deux artistes qui manient avec audace le groove de genres musicaux aussi variés que le rock, le jazz, la musique gnawa ou chaâbi ainsi que le reggae.

Cette promesse où les traditions sont revisitées sous le signe de la modernité sera également de mise avec Nidhal Yahyaoui et son groupe qui proposent une relecture électrisante du genre chaôuia, venant des montagnes tunisiennes. Immédiatement après son passage triomphal au célèbre Festival International de Carthage, l’artiste amène toute sa troupe sur les planches de la scène TD pour une transe immémoriale lors de la première grande soirée du festival au Quai Jacques-Cartier.

L’atmosphère de fête culminera avec la première venue de la grande vedette algérienne du chant Nada Al Raihane qui fera vibrer un public assoiffé de ses prouesses vocales lors d’une prestation digne des soirées d’étés les plus maghrébines.

Marqués par le sceau des croisements insolites, les musiciens de Mosaïque s’aventureront dans des mariages de styles et d’instruments, étalant une palette de traditions musicales de l’Inde jusqu’au fin fond du Québec, pour faire migrer le public vers des contrées composites éphémères.

Un voyage en Extrême-Orient nous conduira au cœur de la Cité Interdite pour découvrir les trésors d’une Chine millénaire à travers les pas enchanteurs de la troupe Hua Yun.
L’odyssée asiatique d’Orientalys posera enfin ses amarres au pays du Soleil-Levant où le public sentira vibrer chaque pulsation des rugissements des tambours japonais du groupe Komachi.

Enfin, pour cette 9è édition d’Orientalys, un ultime hommage sera rendu au radieux marrakchi, Hamid Zahir. Le maître du gnawa Fathallah Cherkaoui explorera l’héritage de
ce chantre de la musique festive marocaine avec, à ses côtés, l’inégalable et surprenante Jennifer Grout, l’audacieuse chanteuse américaine qui s’est plongée avec passion dans la musique arabe. Cette touche féminine inédite dans la musique gnawi promet un éventail d’émotions supplémentaires à cet hommage à deux voix.

En guise de clôture, la scène TD ouvrira ses planches à la relève de la musique d’Algérie en invitant Youba, un artiste à la percée fulgurante, à donner sa première représentation en Amérique du Nord où il délectera le public de ses tubes aux influences moyen-orientales, raï et flamenco, dans un style urbain détonnant.

 

Spectacles de la Scène Médina

Placée à l’entrée du site d’Orientalys, la Scène Médina ouvrira grand ses bras invitant ses festivaliers à s’enfoncer dans ses souks remplis de couleurs, de senteurs et de sonorités enivrantes. Tout au long de ces quatre jours de festivités, le public pourra se plonger dans une pléthore de spectacles aux multiples nationalités, et dont les disciplines touchent autant à la danse, à la musique, aux arts martiaux, aux rites de mariages pittoresques, mais aussi à des animations musicales spécialement menées par des DJs qui ont le don de la fête, comme Wu-Sen, Daneshou, et d’autres encore.

Vous aurez la chance de choisir l’univers de la danse orientale avec Florence Leclerc, Grâce et Beauté, Myriam, Bellysimas, Ana Danse, Valeska Danse, ou celui des danses traditionnelles, avec Impulso Flamenco, Hamazakayin “Ani” Dance d’Arménie, Pamana des îles Philippines, Sahriya Zaffé Groupe du Moyen-Orient, Simork d’Iran, Tafsut de
l’Algérie kabyle, ou même la danse khon thaïlandaise de Benjamin Tardif.

Le public pourra également goûter à une panoplie de registres musicaux d’Orient. De la fièvre du raï avec Cheb Faycal, à l’effervescence de la transe sacrée de Basmate Issawa,
aux mélodies berçantes de Shams Al Habib. Les fusions et les musiques expérimentales seront également de la partie, des sonorités kabyles saupoudrées de saveurs latines de
Hamid Ouchene au flamenco moderne de Rae Bowhay dans Ground Level.

Les passionnés de la musique savante ne seront pas en reste. La perse sera représentée par les sonorités métalliques envoûtantes du santour de Bashir Faramarzi, mais aussi par Sirus Khamazi qui fera émaner de son tombak les échos d’une culture millénaire. Alors que l’Inde célèbre “l’hindoustanie”, sa musique du Nord, avec le joueur de sarod Raja Bhattacharya, le Levant embrasse la Méditerranée avec des mélodies d’extase portées par la magie du oud, de la darbouka et du qanun du Syrian Trio.

Deux grandes soirées de pure fête auront lieu également avec Décharges Azmiuts et Fièvres d’Orient, recevant de nombreux invités et artistes de la 9è édition d’Orientalys pour des moments d’euphorie et de joies spontanées qui ont toujours fait la marque de fabrique du Festival.

 

Place Orientalys

Animée sans relâche par les ingénieux Dj Sam et Dj Élie, la Place Orientalys, qui reprend avec malice le nom du festival, est ce lieu où se dévoile, sans être annoncée, une
programmation trépidante parsemée de fabuleuses surprises et d’improbables rencontres.

Surgie de l’éternelle clameur des festivités, cette scène éponyme ouvre ses planches à un foisonnement de spectacles placés sous le signe des décharges les plus réjouissantes. Une multitude d’artistes participants au Festival seront invités à monter sur les feux de la rampe où pourront les rejoindre les Pays d’Orient mais aussi le public d’Orientalys, toujours avide de moments uniques où se respire l’âme du monde.

Pays d’Orient, la scène en continu !

Partagée entre les célébrations traditionnelles, les défilés, les expositions d’artisanat et les ateliers divers et variés, les Pays d’Orient invitent le public à un moment de rencontre et de partage à travers des prestations interactives et des animations en continu. Ce souk inouï fait d’un brouhaha de musique et de réjouissements en tohu-bohu, évoquent toute la volupté de cet Orient imaginaire. Inde, Iran, Thaïlande, Vietnam, Égypte, Afghanistan, Maroc, Algérie, Azerbaïdjan, Irak, Tunisie, Palestine, Syrie, Liban: cette pincée unique de Pays d’Orient transformera le Quai Jacques-Cartier en une authentique Cour des Miracles à Montréal.

Ateliers – découvertes

Dans la tente Ateliers, le public découvrira les arts traditionnels des pays d’Orient à travers des prestations interactives. Maîtres yogis, danseurs, musiciens et artisans proposeront des ateliers gratuits de broderie, sculpture, body painting, calligraphie, danse et initiation à divers instruments, ainsi que d’autres explorations orientales pour grands et petits.

Au Quai Jacques-Cartier du Vieux-Port
Du 22 au 25 août 2019
www.festivalorientalys.com

Événements à venir

Vos commentaires