3 Doors Down
Critique Publié le

Festivent Ville de Lévis 2015 | 3 Doors Down et We Are Harlot : Soirée hard rock et glam rock

Les amateurs de rock et de glam-rock s’étaient donné rendez-vous ce vendredi à Lévis dans le cadre de Festivent qui, chaque année, surprend avec une programmation qui gagne en qualité et en renom. Cette fois-ci, 3 Doors Down, les stars de la fin des années 90 et du début de la décennie suivante, foulait les planches de la scène du parc Champigny.


We Are Harlot : le glam rock toujours efficace

En ouverture de soirée, les Américains We Are Harlot faisaient face à une foule réceptive mais encore peu nombreuse et surtout refroidie par une averse passagère mais intense.

Ils ont cependant su gagner le cœur du public avec un glam rock qui certes ne réinvente rien mais qui est tout de même efficace. La troupe menée par l’énergique chanteur Danny Worsnop (anciennement d’Asking Alexandria) sait rapidement mettre la foule dans sa poche avec leur premier single Denial en ouverture de soirée. Ils poursuivront avec quelques excellents titres comme Dirty Little Thing, Someday et The One.

Le quatuor ira même de sa propre version de Tie Your Mother Down, classique du groupe Queen. La foule toujours timide semble tout de même apprécier. Ils termineront leur courte mais énergique prestation sur One More Night.

La table est désormais mise pour les vedettes de la soirée.

 

3 Doors Down : des hits, des hits et encore des hits!

C’est sur la power balade Here Without You que 3 Doors Down ouvrait la soirée sur la scène de Lévis. Plutôt inhabituel de débuter un spectacle sur une balade, mais les milliers de fans présents ne semblent pas s’en faire outre-mesure et répondent immédiatement en entonnant le refrain avec le groupe.

Question de remplir une scène plutôt dépouillée, le groupe a eu l’excellente idée de faire monter quelque fans qui auront la chance d’assister au spectacle dans le meilleurs sièges disponibles : directement sur la scène!

Brad Arnold est définitivement en voix et ses acolytes dégagent une énergie qui ne ment pas. Ils enchaîneront Duck & Run et The Broken qui détonnent visiblement de la première chanson. Le ton de la soirée est maintenant donné. Un mélange de balades et de pièces plus énergiques défileront pour les 80 prochaines minutes.

Les groupe du Mississipi, qui célèbrera bientôt ses 20 ans d’existence, poursuivra ensuite avec Let Me Go qui avait également fait le palmarès des radios de Québec. S’ensuivront immédiatement celles qui feront hurler la foule, Away From the Sun et le méga succès Not My Time. L’ambiance est à son comble. Plus tard, le groupe proposera The Road I’m On au public lévisien.

Les esprits se refroidiront quand les musiciens iront avec Do It In The Dark, extraite de leur nouvel album paru plus tôt cette année. Comme c’est souvent le cas avec les groupes qui ont connu leur heure de gloire plusieurs années auparavant, le public est moins réceptif au matériel récent. Mais 3 Doors Down remédiera rapidement à la situation avec un autre hit : Loser.

Puis, un mauvais mélange de balades et de chansons énergiques moins connues se succéderont venant ainsi briser l’atmosphère qui somme toute n’était pas si mal jusqu’à présent.

La soirée se terminera par contre en beauté puisque les Américains offriront successivement Kryptonite et When I’m Gone avant de quitter la scène sous les acclamations du public québécois charmé.

Vos commentaires