Festivoix de 3-Rivières
Nouvelle Publié le

FestiVoix 2018 | Les 6 cartes cachées

Dès le mois de juin, la ferveur des festivals d’été bat son plein et les yeux sont rivés sur Montréal et Québec. Pourtant, à mi-chemin de ces deux grandes villes, non loin du Parc national de la Mauricie, Trois-Rivières s’impose depuis 25 ans comme une alternative des plus crédibles. Zoom sur son festival, le FestiVoix (28 juin au 8 juillet 2018), et ses 6 cartes cachées.

 Un festival réussi est un festival qui offre une belle expérience à ses spectateurs. Et cette année, le FestiVoix de Trois-Rivières  répond aux attentes. Évidemment, il serait logique de mettre en avant ses prix d’excellence gagnés ces dernières années, tant en terme d’engagement socio-économique ou environnemental. Mais ceci n’est pas suffisant pour justifier pourquoi il est bon de se rendre à la fin du mois dans cette ancienne capitale de la production de papier en Amérique du Nord.

Festival en constante croissance qui voit affluer plus de 300 000 personnes sur son site chaque année, dont une part non négligeable de jeunes, le FestiVoix est un événement local puisque plus de la moitié de ses spectateurs proviennent de la région de Trois-Rivières. Le défi est donc d’accueillir toujours plus de potentiels festivaliers provenant des régions québécoises avoisinantes et pour ça, les organisateurs comptent sur des têtes d’affiche dignes de ce nom (Bad Religion, Three Days Grace, Eric Lapointe, Charlotte Cardin et plusieurs autres, apprenez-en plus à ce sujet par ici) mais prévoient également 6 faits saillants particulièrement attractifs, que ce soit en terme de programmation ou d’expérience.

 

1. Les Voix Acoustiques Le Trou du Diable

 Quoi de mieux qu’une bonne bière houblonnée en écoutant le son d’une guitare effleurée par les doigts d’un artiste du coin ? En collaboration avec La Maison de Débauche par le Carlito et le Musée Pop, la fameuse microbrasserie Le Trou du Diable s’invite au FestiVoix avec sa nouvelle scène intimiste des Voix Acoustiques.

Au menu : musique, BBQ et bière dans la magnifique cour arrière de l’impressionnante Vieille prison où se produiront en exclusivité, chaque jour dès le 28 juin à 17h, Michel Pagliaro, King Melrose, Les frères Lemay, Daran, Pépé et sa guitare, Gypsy Kumbia Orchestra, Aliocha, Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs ou Paule Landry. Pas pire, non ?

2. Les Voix Underground du Zénob

Le FestiVoix propose aussi, dans cinq bars de la ville, des concerts nocturnes qui débutent tous une heure avant minuit, chrono en main. Chaque bar dévoile ainsi une programmation au style différent.

Pour le Zénob, café-bar situé en plein centre-ville, ce sera les Voix Underground. Dès 23h, sur les neuf jours de festival, des spectacles aux sonorités colorés mettront aux prises Beat Sexü (29 juin), Perséide (30 juin), Fet.Nat. (1er juillet), Keith Kouna (6 juillet) ou encore Fuudge (7 juillet) dans une programmation débridée !

 Accès gratuit sur présentation du droit d’entrée 2018 du FestiVoix ou 5$ à la porte

FUUDGE – Je sais pas comment faire avec les filles (Vidéoclip officiel) from Antoine Bordeleau on Vimeo.

3. Les Voix Folk du Temps d’une Pinte

De nouveau une scène Marmen, mais dans une toute autre ambiance ! Toujours à partir de 23h, la microbrasserie Le Temps d’une Pinte envoûtera l’estomac et l’ouïe du festivalier au goût d’une bonne bière et au son des bonnes ondes musicales dans le cadre des Voix Folk. Dans une ambiance chaleureuse se distilleront les entraînants concerts de Bellflower (28 juin), Random Recipe (29 juin), Raphaël Dénommé (6 juillet) et Cherry Chérie (7 juillet).

Accès gratuit sur présentation du droit d’entrée 2018 du FestiVoix ou 5$ à la porte

 

4. Les Voix Pop de la P’tite Grenouille 

 Soirée particulière sur une autre Scène Marmen. Dans le contexte des Voix Pop, c’est la boîte à chanson à succès la P’tite Grenouille qui accueille plusieurs concerts dont celui attendu de Salut Bob Gorgée. Dès 23h, c’est sans prétention que le groupe formé par Pascal Doucet (voix), Max Dubois (basse), Sam Beaudoin (batterie) et les guitaristes Sylvain Jutras, Max Tibodeau et Olivier Chenard rendra hommage à Bob Bissonnette en reprenant ses chansons sans prétention dans une ambiance enjouée.

Puis quelques jours après l’hommage à Bob Bissonnette, les 5 membres de Valaire présenteront quant à eux, sur la scène Marmen de la P’tite Grenouille, leur projet parallèle Qualité Motel le samedi 7 juillet à 23h. Le groupe de Sherbrooke délaissera ses percussions et autres cuivres pour s’orienter vers une toute autre formule plus minimaliste et électrique où se mêleront boîte à rythme et synthétiseurs. Le résultat s’annonce dansant et explosif, ce qui en fait un événement à ne pas rater avant que se conclue le festival ! 

Accès gratuit sur présentation du droit d’entrée 2018 du FestiVoix ou 5$ à la porte

5.Les Forfaits touristiques

S’il y a Qualité Motel un soir, il y a aussi des hôtels de qualité pour séjourner toutes les nuits à Trois-Rivières et ses alentours. Pour cette édition, le FestiVoix est partenaire avec pas moins de cinq hôtels (Delta, OuiGo, KiNipi Spa Nordique, Coconut et Super 8) qui proposent tous une offre alléchante et diversifiée d’hébergement destinée aux festivaliers venus de loin. Elle permet généralement un accès au festival pour une ou deux personnes ainsi qu’une chambre à la nuit. Selon les lieux, des consommations et accès au Spa sont également offerts.

Plus d’informations sur le site officiel du FestiVoix. Pour réserver, il suffît de communiquer directement avec l’hôtel afin d’obtenir une offre combinée d’hébergement.

 

6. Les hébergements alternatifs

Moins confortable que l’hôtel mais sûrement plus économique, le festivalier peut s’adapter à n’importe quelle situation. Et parfois, celles-ci nécessitent un logement alternatif. Que ce soit en VR ou en camping, le FestiVoix propose des solutions malignes.

Dans les possibilités d’hébergement alternatif, il y a d’abord la celle du camping. Dans un rayon de 8 à 19 kilomètres, 9 espaces répondent aux attentes des festivaliers avec pour certains la possibilité de pratiquer des activités ludiques (karting, jeux d’eau, pêche, randonnées, etc.).

Et en ce qui concerne les VR, il est possible de les stationner dans les règles de l’art (et de la loi). Trois lieux sont proposés, tous sans accès à l’électricité et au nombre de nuitées limitées. Il y a d’abord le Ludoplex – Salon de jeux de Trois-Rivières où le festivalier peut gratuitement s’y installer pendant une durée de 48 heures maximum.

Ensuite, une autre option est celle de Walmart qui offre un stationnement gratuit pour un ou deux jours maximum sur son site.

Enfin, le Sanctuaire Notre-Dame du Cap permet trois jours de stationnement maximum en échange d’un don de 20$ par journée. Tout prix payé résulte un service et, à l’inverse des deux autres stationnements, celui du Sanctuaire propose un approvisionnement en eau potable ainsi que la possibilité de vidanger ses eaux usées.

À noter que les stationnements nécessitent un déplacement en bus pour atteindre le festival. Ceux-ci peuvent durer entre 15 et 35 minutes selon le lieu.

Consultez le site officiel du FestiVoix de Trois-Rivières pour plus de détails.


* Cet article a été produit en collaboration avec le FestiVoix de Trois-Rivières.

Événements à venir

Vos commentaires