Festival FME
Nouvelle Publié le

FME 2019 | Ces spectacles en extérieur qui valent le détour jusqu’à Rouyn-Noranda

Comme chaque année, le Festival de musique émergente (FME) à Rouyn-Noranda a pour mission de favoriser la diffusion de musique originale et émergente, tout en contribuant au rayonnement des groupes canadiens à l’échelle nationale et internationale. Et au vu de sa programmation éclectique, la 17e édition du plus grand festival abitibien ne déroge pas à la règle. Outre les venues de Half Moon Run, The Sadies ou encore Philippe Brach en intérieur, à l’Agora des Arts, l’événement qui se tient du 29 août au 1er septembre fait aussi la part belle à plusieurs artistes en extérieur.

Une soirée d’ouverture prête à faire danser les festivaliers

Pour sa première soirée, le FME a frappé un grand coup en invitant Kid Koala sur la scène extérieur Desjardins à 21h15. DJ issu de la plus pure des traditions, le Canadien se met en valeur par sa gestion des turntablist et autres scratchs qui ont fait sa renommée internationale. Producteur et musicien ayant notamment collaboré avec Gorillaz, le natif de Vancouver est également un compositeur reconnu qui souligne sa musique sous des airs ludiques puisque, pour cette édition du FME, il prévoit nul autre qu’une interprétation de Vinyl Vaudeville, un show de variété qui sera joué aux côtés de danseurs et marionnettes géantes selon les organisateurs du festival.

Plus tôt dans la soirée, 20h, la Française Jeanne Added tentera de chauffer la foule électrique du FME en interprétant ses pièces pop aux trames électro envoutantes mise en lumière sur l’excellent Radiate qu’elle a co-réalisé avec les franco-écossais de Maestro. Un album qui lui a d’ailleurs valu une double récompense aux Victoires de la musique en France, l’équivalent du gala de l’ADISQ ici. Rien que ça!

Quand le rap prend les commandes du FME

Pour la dernière fin de semaine du mois, le FME a organisé, les 30 et 31 août prochains, une double soirée qui met en évidence le rap, un genre ravageur comme l’en témoigne les multiples scènes spéciales qui ont germé dans les festivals québécois cet été.

Outre une discrète incursion du rock dès samedi midi avec tout d’abord le symbiotique projet Bon Enfant, qui réunit sur la même scène Alex Burger, Guillaume Chiasson (Ponctuation) et le trio de Canailles Étienne Côté, Mélissa Fortin et Daphné Brissette, puis les Acadiens de P’tit Béliveau et les Grosses Coques, finalistes des dernières Francouvertes, le rap québécois prend ses quartiers dès vendredi à partir de 20h.

Le 30 août, c’est l’artiste Sarahmée qui ouvre les spectacles sur la scène extérieure Dejardins avec son flow imparable. Révélation de la scène féminine rap, la sœur de Karim Ouellet laissera par la suite sa place à KT Gorique, une artiste hip-hop suisse aux origines et talents multiples. Danseuse hip-hop et même actrice, elle se fait connaître en 2016 avec la publication d’un album, Tentative de Survie, qui sera suivit rapidement d’une mixtape (ORA, 2017) et d’un EP qui révèle des sonorités puissantes et incisives. Une belle découverte à faire avant de faire place à la grande tête d’affiche de cette 17e edition du FME.

Simon Trudeau, alias Loud, n’est plus un artiste à présenter en long et en large depuis qu’il a quitté le collectif Loud Lary Ajust pour se lancer sa carrière solo en 2016. Remplissant pour deux soirées le Centre Bell, le rappeur montréalais jouit d’une côte de popularité sans précédant, notamment grace à son single taillé pour les radios Toues les femmes savent danser. À Rouyn-Noranda, il ne manquera pas de présenter sur scène des titres de son dernier album Tout ça pour ça qui compte des titres entraînants pour faire lever la foule.

Loud au FEQ 2019, photo par Valérie Dionne

 

Un plateau rap prestigieux pour samedi soir

Comme si Loud ne suffisait pas, Le FME a réalisé l’exploit de réunir, pour une soirée de samedi qui s’annonce explosive, trois grands noms de la scène québécoise. D’abord à 20h, c’est le Montréalais FouKi qui s’en vient mettre l’ambiance, accompagné de son décor déjanté qui fit sensation aux Francos de cette année. Son rap décontracté se mariera parfaitement à celui du collectif Alaclair Ensemble, qui suivra le pas dès 20h45 sur la scène extérieur Dejardins. Pendant une heure, le groupe composé de Eman, Claude Bégin, Ogden (aka Robert Nelson), Maybe Watson, kenlo, Mash et Vlooper fera tourner les têtes des festivaliers en interprétant des titres tels que Ça que c’tait ou La famille, comme au dernier FEQ en remplacement de Lil Pump.

Enfin, en clou de soirée, c’est Koriass qui se chargera de faire sauter la foule dès 21h45, pour un spectacle de clôture grandiose à l’image de celui offert aux Montréalais dans le cadre des Francos 2019. L’artiste, qui tourne depuis près de 10 ans sur le circuit, connait parfaitement les rouages de la scène, raison pour laquelle ses shows sont toujours étincelants. Avec sa capacité à rassembler la foule autour de ses textes pertinents, le rappeur de 35 ans est dans la forme de sa vie à la suite de la parution de l’excellent La nuit des longs couteaux en 2018.

Voilà un spectacle qui s’annonce d’ores et déjà immanquable, à l’instar de tous les autres qui seront donnés sur la scène extérieur Desjardins durant toute la fin de semaine!

Koriass au FEQ 2019, photo par Valérie Dionne

 

Le FME en Abitibi-Témiscamingue se déroule du 29 août au 1er septembre 2019. Retrouvez toutes les informations concernant la programmation, les billets, l’hébergement et le transport en vous rendant sur le site officiel de l’événement.

 


* Cet article a été rédigé en collaboration avec le Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FMEAT)

Événements à venir

Vos commentaires