Francos de Montréal (festival)
Nouvelle Publié le

Francos 2019 | 8 perles francophones à ne pas manquer cette année

Les Francos de Montréal arrivent à grands pas, avec son lot de découvertes se joignant aux artistes confirmés de l’édition 2019 ! Cette année encore, l’événement, qui se tiendra du 14 au 22 juin au coeur du Quartier des spectacles, proposera une belle programmation faisant la part belle aux artistes émergents du Québec et d’ailleurs. À quelques semaines de l’événement, on décortique la programmation pour vous faire découvrir 8 perles cachées. À vos agendas !

5sang14 (avec Souldia et Ryan)
15 juin à 21h, MTELUS

Quand cinq artistes du street rap s’en viennent en salle, c’est tout un show qui se prépare ! Collectif composé d’amis d’enfance et fondé en 2012, 5sang14 s’est fait un nom dans le milieu du rap québécois par l’intermédiaire des talenteux Lost, MB, White-B, Random et Gaza qui ont publié ensemble leur premier mixtape, Cerbère (2017).

Représentant le multiculturalisme montréalais, le collectif a rempli sans promotion le Club Soda en juin 2018. Cette année, les rappeurs récidivent au MTELUS, avec l’assurance de remplir la mythique salle et faire trembler le sol du Quartier des spectacles (billets en vente ici) !

Poulin
18 juin à 23h, Quartier Brasseur de Montréal

Il y a quelques semaines, Poulin avait réussi son passage aux préliminaires des Francouvertes 2019, étant qualifiée de « performeuse fas-ci-nante » par le rédac chef Marc-André Mongrain. Et bien qu’elle n’ait pas atteint le podium, nul doute qu’on entendra beaucoup parler de la talentueuse musicienne dans les années à venir.

Avec son onduleuse chevelure rousse, l’artiste du Saguenay frappe fort les esprits et a tout d’une bête de scène derrière ses mouvements mystifiants, son énergie brute et ses sonorités rock rugissantes, qui contrastent parfois avec une certaine mélancolie découverte sur son premier EP 1992-2016.

Palatine (France)
17 juin à 18h, scène Loto-Québec
18 juin à 19h30, 
à L’Astral (en ouverture de Salomé Leclerc)

Sensuelles, dramatiques, épiques : voilà comment pourraient être décrites en quelques mots les interprétations folk-rock bilingues de Palatine. Formé début 2015, le quatuor français mené, par le charismatique Vincent Ehrhart-Devay, est de ces groupes carburant à l’énergie lévitationnelle, où les cheminements auditifs deviennent énigmatiques, voire mélancoliques à la sauce Timber Timbre.

Teintée de textes à forte dose poétique et de rythmiques envoûtantes, la musique du band parisien se manifeste avec brio autant sur scène que sur leur premier album, Grand paon de nuit (2018). Une très belle prise pour faire rayonner l’édition 2019 des Francos !

Bleu Nuit
16 juin à 19h, scène SiriusXM

C’est loin d’une musique calme (ni un programme érotique) que propose Bleu Nuit, avec son punk sauvage à faire trembler le Quartier des spectacles. La formation montréalaise a fait paraître le printemps dernier, Le jardin des mémoires, un premier disque exaltant et puissant produit par Julien Mineau (Malajubes). Il est certain que le groupe ravivera la flamme chez les amateurs de sensations fortes !

Alicia Deschênes
22 juin à 17h, Quartier Brasseur de Montréal

Qu’ont les auteurs Louis-Jean Cormier, Luc de Larochellière et Daran en commun avec Alicia Deschênes ? Tous trois ont collaboré avec l’auteure-compositrice-interprète dans un parcours fait de concours et de rencontres déterminantes. L’artiste de St-Agapit a fait paraître en début d’année son premier album Comme June aime Johnny, réalisé justement par Daran, et qui nous emmène dans une poésie certaine, où la sensibilité musicale d’Alicia n’a d’égal que la justesse de la voix de Deschênes.

Foé (France)
18 juin à 19h, scène Bell (La Traversée)
19 juin à 20h, scène Hydro-Québec

Recalé des auditions de l’émission française Nouvelle Star en 2016, le parcours de Nicolas Poyet a entre temps pris un virage à 180 degrés. Avec succès. Désormais connu sous le nom de Foé, le Toulousain surfe sur la vague de son réussi premier disque Îl paru en 2018. Mais ce serait toutefois oublier que le jeune artiste s’est démarqué un an plus tôt sur la scène francophone avec son titre Mommy, qui dévoile au grand public une profondeur vocale inouïe.

Comparé à Jacques Brel et lui-même influencé par les contemporains Stromae ou Eddy de Pretto, Foé aura eu foi en son art qui offre, derrière son piano, une savante combinaison électro/hip-hop.

Sam Harvey
22 juin à 18h, scène Loto-Québec 

Nommé à l’ADISQ en 2018 pour son album Tirer des leçons, Sam Harvey a fait sensation sur la scène musicale québécoise l’an dernier. Réalisé par Pilou (Philippe Brach, Fanny Bloom), l’album joue à foison sur la beauté des mots, choisis avec minutie par l’artiste québécois, afin de créer un bel amalgame de poésie rafraîchissante et de musicalité folk contemporaine qui aura su séduire le jury de Ma Première Place des Arts en 2016. L’auteur-compositeur-interprète, nomade à ses heures, en a sous le coude et son authenticité ne trompera pas le public des Francos !

Laura Niquay
16 juin à 17h, Quartier Brasseur de Montréal

Le temps passe, mais le talent persiste puisque Laura Niquay foulait pour la première fois une scène des Francos il y a presque dix ans ! Ficelée sur une trame pop-rock, la musique de l’artiste autochtone s’embellit depuis toujours sur une voix singulière qui tire ses origines de la culture Atikamekw. À l’écoute de sa musique, on voyage vers le lointain et ses grands espaces.

Derrière l’optimisme de ses paroles que l’on a pu découvrir en 2015 sur son premier disque Waratanak (Au creux de la montagne), l’artiste véhicule des messages de persévérance, de prévention et d’abnégation. Participant avec son titre Mote Mote à la bande originale de l’oeuvre théâtrale Là où le sang se mêle, Laura Niquay prépare en ce moment un nouvel album.

 

Mais aussi…

  • Alice et moi (14 juin à 19h scène Bell et 15 juin à 20h scène Hydro-Québec) : consultez ici notre entrevue avec la Française, en rapport avec Les Femmes s’en mêlent
  • Barrasso (22 juin à 22h scène SiriusXM) : projet de l’ex-leader de Dirty Tricks, du bon punk-rock francophone percutant qui déménage
  • Bon Enfant (20 juin à 19h au Quartier des Brasseurs de Montréal) : un supergroupe avec Daphné Brisette (Canailles), Guillaume Chiasson (Ponctuation, Jesuslesfilles), Étienne Côté (Nicolet), Alex Burger et Mélissa Fortin… Pas pire!
  • Dear Denizen (21 juin à 19h scène SiriusXM) : il a fait sensation cette année aux Francouvertes, à découvrir ici
  • Eli Rose (22 juin à 19h scène Bell) : l’ancienne de Eli et Papillon qui va faire paraître son premier album solo en septembre!
  • Etienne Fletcher (16 juin à 18h scène Hydro-Québec) : à lire ici notre entrevue avec le fascinant artiste bilingue du Saskatchewan
  • Funk Lion (16 juin à 20h scène Hydro-Québec) : partenaire de nombreux artistes comme La Bronze ou Boogat et digne représentant funky de Vue Sur La Relève 2019
  • Malik Djouji (18 juin à 20h scène Hydro-Québec) : vous tomberez comme nous en amour avec le natif de Poitiers en lisant notre récap-vidéo ici
  • Témé Tan (21 juin à 20h scène Hydro-Québec) : le belge était l’une des découvertes de l’édition 2017, avec un passage à l’émission Plaque Tournante en prime
  • Miro (21 juin à 20h scène Desjardins) : un intriguant multi-instrumentiste qui publie en automne son opus !
  • Oré (17 juin à 20h scène Desjardins) : Française à l’énergie contagieuse, aux sonorités électro/hip-hop rappelant étonnamment Yelle et Camille

 


* Cet article a été rédigé en collaboration avec l’Équipe Spectra

Événements à venir

Vos commentaires