Francos de Montréal (festival)
Nouvelle Publié le

Francos de Montréal 2019 | Une nouvelle vague d’artistes emballants

Juste à temps pour le temps des Fêtes, les Francos de Montréal, présentées par Bell en collaboration avec Loto-Québec, sont fières d’annoncer six autres spectacles qui s’ajoutent à la programmation de leur 31e édition, présentée du 14 au 22 juin 2019. Les billets pour ces concerts sont en vente dès vendredi 14 décembre à 10 h (prévente exclusive pour les abonnés de l’Infolettre des Francos de Montréal, jeudi 13 décembre, de 10 h à 22 h).

Angèle
16 juin, 21 h, MTELUS — série Les Nuits

S’il y a un buzz cette année en Europe francophone, c’est bien pour Angèle, comme en fait foi les plus de 16 millions de vues de son premier clip, La loi de Murphy… La jeune Bruxelloise écrit ses textes dans un langage contemporain où l’anodin côtoie l’existentiel et le trivial, la poésie. Celle qui réinvente le concept de la chanteuse pop ne craint ni le ridicule, ni le malaise, et, tout en assumant ses références populaires, propose un univers singulier, urbain et résolument décomplexé. Après une première apparition remarquée aux Francos en 2018, en première partie de l’enfant terrible de la musique québécoise Hubert Lenoir et en showcase SACEM, la pétillante chanteuse revient à Montréal pour épater à nouveau la galerie !

* Photo par Loic Fortin.

Québec Redneck Bluegrass Project
22 juin, 21 h, MTELUS — série Les Nuits

Depuis sa formation en Chine, le Québec Redneck Bluegrass Project est devenu un incontournable de la scène musicale québécoise. Ses membres ont su créer un mouvement de foule impressionnant qui transforme leurs passages aux quatre coins de la province en partys à ne manquer sous aucun prétexte. Les musiciens saguenay-jeannois font honneur à leurs racines en créant un mélange de bluegrass, de folk, de punk et de musique traditionnelle, dans une formule éclatée qui met de l’avant une mandoline, un violon, une guitare, une contrebasse et des chœurs enragés. Leur présence haute en couleur et leur sens indéniable de la fête supportent les textes crus et vivants de JP «LePad» Tremblay.

* Photo par Loic Fortin.

Tire le coyote, Désherbage
Avec invitée spéciale : Alexandra Stréliski
Première partie : Émilie Clepper
21 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, Place des Arts — série Les Grands spectacles Bell

Avec sa plume ultrasensible et sa voix vibrante, Tire le coyote est devenu en peu de temps un pilier, déballant un country-folk élégant et poétique sur fond de guitare et d’harmonica. Il fait l’unanimité avec Désherbage, son quatrième album. Écriture puissante et sensible, intelligence, charisme, voilà qui définit notre homme et son univers. Et qui suscite ce grand plaisir, ce respect partagé par le public et l’artiste. En exclusivité aux Francos, la pianiste néoclassique et sensation du moment Alexandra Stréliski sera l’invitée spéciale de Tire le coyote. En première partie : Émilie Clepper, dont le projet a justement été réalisé par Benoît Pinette, alias Tire le coyote.

Émile Proulx-Cloutier
Première partie : David Portelance
15 juin, 20 h 30, Cinquième Salle, Place des Arts — série Chansons intimes

Les chansons d’Émile Proulx-Cloutier se vivent comme des contes, des petits films, des vols express au cœur de personnages plus grands que nature. À travers eux, l’acteur-chanteur-raconteur se révèle comme jamais auparavant. Porté par son nouvel album, le magistral Marée Haute, il nous entraine dans une puissante déferlante de poésie, de musique et d’émotions. Interprète sans pareil, il sait transmettre sa vision du monde avec force et délicatesse.

Les Hôtesse d’Hilaire – Viens avec moi, l’opéra rock
15 juin, 19 h, Club Soda — série Tendances SiriusXM

Quand le rideau tombe après cette aventure rocambolesque, on se pince un peu d’avoir vécu cette soirée psychotronique et musicalement impeccable. Un étonnant mariage de forme et de fond, sur la fine ligne entre l’art et le divertissement.
– Philippe Papineau – Le Devoir

En 2018 sort l’album Viens avec moi, un opéra rock racontant les parcours parallèles d’un groupe de musique underground acadien et d’un jeune homme participant à une émission de télé-réalité musicale (Travewilly). À travers cette histoire, Les Hôtesses d’Hilaire dévoilent une critique de la société, questionnant la notion de succès, d’authenticité et d’exploitation commerciale, sur des sonorités rock qu’on leur connait bien.

Billets

Billets en vente dès vendredi 14 décembre, à 10 h
Prévente exclusive pour les abonnés de l’Infolettre des Francos de Montréal : jeudi 13 décembre de 10 h à 22 h

Événements à venir

Vos commentaires