Francouvertes
Nouvelle Publié le
  • Léa Viens Rédaction Stagiaire à la rédaction

Francouvertes 2019 | Aperçu du soir 4 : d’Olivier Lessard à Thierry Larose en passant par Vice E Roy

Si la dernière soirée des préliminaires des Francouvertes a permis de mettre de l’avant des sonorités variées, sautant du bluegrass nostalgique au funk et au rock, avec les artistes Comment Debord, P’tit Belliveau et Alex Burger, la soirée du 11 mars s’annonce plus unifiée au niveau du ton. Incursion dans la poésie folk d’Olivier Lessard, l’indie folk de Vice E Roi et le pop-rock tendre de Thierry Larose.

Olivier Lessard

Originaire de Saint-Georges-de-Beauce, Olivier Lessard sort en août 2017 son premier démo, un mini-album de deux chansons, humblement intitulé Démo 1. Le diplômé de l’École nationale de la chanson de Granby y présente avec assurance un son folk organique agrémenté de banjo et d’harmonica et entrecoupé de paroles honnêtes qui respirent le grand air.

En mai dernier, l’auteur-compositeur-interprète lance son premier EP, En attendant les normales de saison. On y retrouve un artiste plus confiant et une trame narrative qui a également évoluée, passant de la campagne à la ville et racontant les péripéties d’un retour à Montréal. Maniant avec aisance un lexique poétique tout en restant terre à terre, son passage au Lion d’Or rappellera assurément à la foule des soirées d’hiver passées à se réchauffer près du poêle à bois ou des souvenirs d’étés à la campagne. Il partagera la scène avec ses musiciens, Marcus Quirion à la guitare, Julien Thibault à la basse et Simon Bilodeau à la batterie.

Vice E Roi

Tout droit arrivé du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le duo indie-folk Vice E Roi risque fort de charmer le public montréalais avec sa musique tantôt innocente, tantôt critique, où le ton mélancolique des paroles colle à merveille avec les accords d’instruments comme le violon et le piano. Le duo s’exécute avec assurance sur scène et y offre sa poésie depuis 2013, ce qui lui a d’ailleurs permis de jouer dans les dernières années les premières parties d’artistes comme Klô Pelgag, Chloé Sainte-Marie et Alexandre Désilets.

Les voix de Jayana Auger et de Guillaume Lessard (aucun lien de parenté avec Olivier Lessard à ce qu’on sache) se marient à merveille pour créer des harmonies saisissantes, et les deux musiciens dépeignent avec habileté un portrait aigre-doux du monde dans lequel nous vivons et des émotions le traversant, utilisant un lexique réfléchi où l’honnêteté côtoie le symbolisme.

Thierry Larose

Finalement, les Francouvertes se voulant également un tremplin pour la relève et un lieu de prédilection pour les découvertes musicales, le public pourra se délecter des douces mélodies de Thierry Larose. Originaire de Marieville, le jeune musicien navigue entre des productions à arrangements ambitieux et des chansons toutes simples, où le lyrisme des paroles rappelle des idoles québécoises comme Louis-Jean Cormier ou Jean Leloup.

Chantant avec douceur les premiers amours et la vie de tous les jours, Thierry Larose accorde une importance particulière aux mots, mélangeant savamment une poésie innocente et un lexique familier propre à la culture québécoise sur des mélodies rock lo-fi. Son premier EP étant en cours de production, son passage au Lion d’Or, accompagné de ses musiciens Charles-Antoine Olivier (Zen Bamboo) à la batterie, Marie Claudel à la guitare et Francis Baumans (son gérant, par ailleurs) à la basse, a de bonnes chances de lui mettre le vent dans les voiles.

Prédiction

Les artistes se produisant pour la soirée du 11 mars étant encore relativement peu connus, l’énergie et la présence sur scène seront assurément des éléments décisifs en ce qui concerne le pointage.

La soirée de mardi se présentant donc sous le signe de la relève, elle sera une belle occasion de découvrir des musiciens au son très différent mais se rejoignant grâce à la poésie et l’authenticité de leurs paroles. Sculpteur et chanteur à ses heures, l’artiste Juste Robert saura également réchauffer la salle avec son « folk rock pop d’atelier », ouvrant le spectacle dans le cadre de la série J’aime mes ex.

Détails et billets par ici.


* Cet article a été produit en collaboration avec les Francouvertes

Vos commentaires