Gala Les Olivier
Nouvelle Publié le

Gala Les Olivier 2015 | Martin Matte, François Bellefeuille et les filles au sommet de l’humour

Le gala récompensant les humoristes québécois avait lieu ce dimanche 10 mai en direct de Radio-Canada. Alors que Martin Matte repart grand gagnant avec l’Olivier de l’année et un Olivier pour l’émission Les beaux malaises, les femmes en humour sont reconnues plus que jamais, d’abord avec Katerine Levac, première fille à remporter l’Olivier pour découverte de l’année et Cathy Gauthier, qui gagnait son premier Olivier dans la catégorie auteurs. Le favori selon les prédictions, François Bellefeuille, repart quant à lui avec l’Olivier, bien mérité, du spectacle de l’année. Sors-tu.ca a assisté au Gala, animé avec brio par Laurent Paquin et s’est entretenu avec  les artistes avant et après la remise des 13 trophées. Compte-rendu.

Avec comme thème la franchise cette année, la 17e édition du gala Olivier a servi des gags salés et était à la hauteur de la scène humoristique québécoise présentement : varié, surprenant et juste assez choquant. Les numéros confrontant les humoristes Mariana Mazza et Cathy Gauthier ou encore Mike Ward et Sugar Sammy notamment, étaient savoureux.

Aux yeux de l’animateur, le moment fort de la soirée reste l’hommage à Gilles Latulippe, numéro pendant lequel Ima chante et une acrobate tombe sur le piano derrière elle avant d’être secourue par Dominic et Martin. « C’était un petit stress, on voulait vraiment créer un malaise et créer un moment de surprise, ce qui n’est pas évident au gala des Olivier » disait Laurent Paquin, somme toute satisfait au terme de la soirée.

Du côté de la radio, c’est François Morency qui a été récompensé pour l’émission La zone Morency. Au petit écran, Infoman repart avec 2 Olivier dans les catégories spécial et série humoristique et sans grande surprise, la comédie Les beaux malaises, qui en était à son 8e trophée au total, a remporté l’Olivier pour comédie à la télévision.

Avec son Olivier de l’année et grâce à la popularité de son émission, Martin Matte a détrôné Sugar Sammy, sacré humoriste de l’année en 2013 et 2014, à qui il a envoyé plusieurs flèches pour sa campagne de promotion sur les réseaux sociaux.

 

Les filles en humour

Mariana Mazza et Virginie Fortin faisaient partie des nombreuses filles en nominations. Elles avouaient ne pas ressentir de pression, « grâce à celles qui ont avancées seules pour nous paver le chemin » disait Virginie Fortin avant le gala. Lise Dion fait partie de ces pionnières de l’humour et se disait fière de voir que la place des filles est établie.

Katerine Levac a sans contredit confirmé qu’être une fille en humour n’est plus un obstacle en remportant l’Olivier pour découverte de l’année. Dans le milieu depuis 3 ans, elle disait d’ailleurs ne jamais avoir ressenti la différence, au contraire.

 

Des Olivier symboliques

Pour son 3e spectacle en carrière Pas trop catholique, Cathy Gauthier a remporté son tout premier Olivier pour auteurs de l’année. Émotive, l’humoriste était heureuse « d’être enfin reconnue, puisqu’en début de carrière, j’étais boudée pour le style d’humour que je faisais », disait-elle après avoir reçu son prix.

Jonathan Roberge, fébrile avant le gala, ne pouvait être plus comblé que lorsqu’il à reçu l’Olivier pour Fiston, « ça conclue tellement bien l’aventure et ça donne toute une poussée pour la suite » confiait l’humoriste, qui travaille sur Papa, une nouvelle série dans laquelle il jouera avec son fils.

Dans la même catégorie, Simon-Olivier Fecteau avouait sur la tapis rouge vouloir remporter cet Olivier pour la série web En audition avec Simon-Benoît Cliche, pour rendre honneur à son ami décédé.

 

Les favoris

Louis-José Houde a prouvé qu’il est toujours un des préférés du public québécois, avec l’Olivier du spectacle le plus populaire, basé sur le nombre de billets vendus. Andrée Sauvé a pour sa part remporté « un prix pour avoir présenté un prix » avec l’Olivier du numéro de l’année.

Avec 5 nominations, François Bellefeuille était prédit gagnant de la soirée, il repart finalement avec l’Olivier pour le spectacle de l’année et se dit comblé. Considéré comme un des favoris, il avouait sur le tapis rouge ne pas accorder trop d’importance aux récompenses : « tant que les gens m’aiment, qu’il y a des fans dans la salle à faire rire, je suis content.»

Martin Matte, évidemment très heureux de son doublé, était surtout surpris d’être humoriste de l’année. « Je sais que ça va bien, mais l’Olivier de l’année, je croyais vraiment que c’était une histoire de campagne de réseaux sociaux, c’est donc une double surprise. » concluait l’humoriste, étonnamment ému, à la toute fin du gala.

 

Gagnants en vrac

OLIVIER DE L’ANNÉE
MARTIN MATTE

SPECTACLE D’HUMOUR
FRANÇOIS BELLEFEUILLE de François Bellefeuille

MISE EN SCÈNE DE L’ANNÉE
MARTIN PETIT assisté de MARIE-CHRISTINE LACHANCE CAPSULE, SKETCH OU SÉRIE pour François Bellefeuille de François Bellefeuille

AUTEURS DE L’ANNÉE
CATHY GAUTHIER, PIERRE FIOLA, JULIEN TAPP, RÉMI BELLERIVE pour Pas trop catholique de Cathy Gauthier

DÉCOUVERTE
KATHERINE LEVAC

SPECTACLE LE PLUS POPULAIRE
LES HEURES VERTICALES de Louis-José Houde

NUMÉRO D’HUMOUR
LA GRILLE D’ÉVALUATION d’André Sauvé

COMÉDIE À LA TÉLÉVISION
LES BEAUX MALAISES

SPÉCIAL HUMORISTIQUE À LA TÉLÉVISION
INFOMAN 2014

SÉRIE HUMORISTIQUE À LA TÉLÉVISION
INFOMAN

CAPSULE OU SKETCH À LA RADIO
LA ZONE MORENCY de François Morency

HUMORISTIQUE DANS UN NOUVEAU MÉDIA
FISTON de Jonathan Roberge

PUBLIC DE L’ANNÉE
QUÉBEC

 

Événements à venir

Vos commentaires