Hans Zimmer
Critique Publié le

Hans Zimmer au Centre Bell | Épique

Le grand compositeur de musique de film Hans Zimmer était de passage au Centre Bell de Montréal dimanche soir.


On abuse souvent du mot « épique », mais dimanche soir, au Centre Bell, c’était le terme approprié pour décrire le spectacle du prodige Hans Zimmer.

Débutant à 19h45 tapant, la musique ambiante qui régnait depuis plusieurs minutes dans la salle s’est intensifiée, les lumières se sont éteintes et Hans Zimmer s’est amené sur scène, accueilli en véritable héros. Il a débuté avec quelques notes au piano, seul, puis ses musiciens sont montés un à un sur les planches. Le rideau s’est levé pour révéler dans un tonnerre d’acclamations toute une rangée de musiciens. Zimmer possède vraisemblablement le sens du spectacle.

La bande a entamé une autre pièce savamment construite avant de culminer sur un deuxième lever de rideau, révélant une rangée supplémentaire de cordes et de vents, ainsi qu’un chœur, bien aligné, le tout surplombé d’un immense écran en demi-lune. Comment on décrit ça, une foule qui ne s’en peut plus de s’extasier?

La table était mise donc, pour une soirée épique. Le compositeur allemand a pris le micro pour saluer la foule d’un « Bonsoir Montréal » enthousiaste puis a présenté le segment Crimson Tide, qui a permis de mettre de l’avant l’ami de longue date de Zimmer et surtout le très grand fan du CH, le canadien Satnam Ramgotra à la batterie. Son solo était impressionnant, et l’instrument sonnait particulièrement bien (surprenant dans l’amphithéâtre!). Le tout se poursuivait avec le medley attendu de Gladiateur avec la chanteuse Czarina Russell et une pièce de Da Vinci Code. Il était d’ailleurs intéressant de l’entendre nous partager son processus créatif pour la pièce Chevaliers de Sangreal, misant sur le contraste entre classique et modernité que lui avait inspiré la pyramide du Louvre.

Puis, le moment les deux medleys les plus joyeux de la soirée suivait, soit ceux du Roi Lion et de Pirates des Caraïbes. Zimmer avait invité Lebo M., un chanteur sud-africain pour le premier, qu’il a décrit comme étant le « vrai » roi lion. Il y a cette belle humilité, cette générosité qu’il faut donner à Zimmer. Il prend le temps, entre chaque segment, non seulement de présenter la musique qui s’en vient, mais surtout, ses musiciens. Il les louange, les remercie et raconte leur histoire, ce qui donne lieu à des moments touchants.

C’est justement Tina Guo qui a eu son moment de gloire durant le medley de Pirates des Caraïbes, cette fougueuse violoncelliste dont la réputation n’est plus à faire.

Après l’intermission, Zimmer s’est fait plus discret dans ses interventions, enchaînant les blocs et laissant la musique parler d’elle-même. La deuxième partie était d’ailleurs plus sombre, « triste » pour paraphraser le compositeur, mais non moins fascinante. On s’est alors plongé dans l’univers tourmenté des superhéros, mettant l’accent sur la trilogie de The Dark Knight, durant laquelle il a rendu hommage à Heath Ledger et aux victimes de l’attentat d’Aurora.

Le spectacle s’est conclu sur une note plus spatiale, avec le segment Interstellaire, l’arrière-scène tapissé d’étoiles ornées d’un immense orgue virtuel. C’était pompeux à souhait, dans le bon sens du terme. Évidemment, la bande est revenue sur scène pour un rappel avec un magnifique medley des plus belles chansons de Inception.

On a eu droit à une grille de chansons fort généreuse, pour un total de trois heures (incluant l’entracte). Le tout, dans une enveloppe visuelle grandiose et dans un esprit de franche camaraderie. Il était bien temps que Zimmer parte sur la route, à la conquête de la planète et nous plonge à nouveau dans ses univers cinématographiques hypnotisants.

Grille de chansons

  1. (medley d’intro)
    Driving
    Discombobulate
    Rescue Me / Zoosters Breakout
  2. (Medley Crimson Angels)
    Roll Tide
    160 BPM
  3. (medley Gladiator)
    The Wheat (avec Czarina Russell)
    The Battle (avec Czarina Russell)
    Now We Are Free (avec Czarina Russell)
  4. Chevaliers de Sangreal (Da Vinci Code)
  5. (Medley The Lion King)
    Circle of Life (avec Lebo M)
    King of Pride Rock (avec Lebo M)
    This Land (avec Lebo M)
    Circle of Life Reprise (avec Lebo M)
  6. (Medley Pirates of the Caribbean)
    Jack Sparrow
    One Day / Marry Me
    Up Is Down
    He’s a Pirate

Entracte

  1. You’re So Cool
  2. Thelma & Louise
  3. (Medley Superheroes)
    What Are You Going to Do When You Are Not Saving the World?
    Is She With You?
  4. (Medley The Thin Red Line – The Amazing Spiderman 2)
    Journey to the Line
    My Enemy/Paranoia
  5. (The Dark Knight)
    Why So Serious / Like a Dog Chasing Cars / Why Do We Fall?
    Fear Will Find You / The Fire Rises / Gotham’s Reckoning
    Aurora
  6. (Medley Interstellar)
    Day One
    No Time for Caution
    S.T.A.Y.

Rappel

(Medley Inception)
Half Remembered Dream
Dream Is Collapsing
Mombasa
Time

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires