Harry Potter & The Chamber of Secrets en concert
Critique Publié le

Harry Potter and the Chamber of Secrets en ciné-concert | Soirée magique à la Place des Arts

Six mois après le ciné-concert de Harry Potter and the Philosopher’s Stone, la Place des Arts présentait cette fois-ci le deuxième opus des aventures du sorcier le plus célèbre du monde moldu. Avec le même dispositif scénique que la dernière fois (environ 80 musiciens et la cheffe d’orchestre Sarah Hicks), la projection du film accompagnée des musiques jouées en direct a complètement ensorcelé le public.

harry-potter-02

Des chapeaux pointus un peu partout, des écharpes rouge et or ainsi que quelques cravates vert et argent… Le public était prêt à profiter du ciné-concert de ce soir. Et il a été particulièrement réceptif : applaudissements chaleureux, cris et rires (beaucoup de rires) ont accompagné les péripéties du jeune Harry Potter et de ses acolytes Ron Weasley et Hermione Granger à l’école de sorcellerie Poudlard. La salle était pleine pour la première représentation d’Harry Potter and the Chamber of Secrets. Le film, qui date de 2002, n’a pas pris une ride – contrairement aux acteurs qu’on adore revoir aussi jeunes!

Sur scène, l’orchestre symphonique jouait en-dessous de l’écran, bien mis en valeur par l’éclairage. Les musiques cultes de John Williams ont résonné tout au long du film, et on a pu apprécier la qualité de l’interprétation. Les intonations, les intensités, le rythme…. Tout était parfaitement calé sur le film, comme si la bande sonore originale était sortie de l’écran pour se jouer en direct de la Salle Wilfrid Pelletier. Outre la joie de voir les musiciens jouer en direct (et profiter des pauses entre deux morceaux pour regarder le film!), on a trouvé que la musique apportait un vrai supplément au film. Tout paraît plus intense, plus grandiose. Les plans larges sur le château de Poudlard étaient superbes, le match de Quidditch était haletant, et la bataille de Harry contre le Basilic de la Chambre des Secrets… Jamais la Forêt Interdite n’a semblé plus inquiétante.

Une entracte a coupé le film en deux, mais pas de manière abrupte : le thème de Harry Potter a été joué sans image pour faire le lien entre les deux parties du concert. Dans la salle, les potterheads revivaient le film, entre rire et fausse inquiétude. La libération de Dobby, l’elfe de maison, a été saluée par un tonnerre d’applaudissements. À l’instar des musiciens que le public a remercié d’une standing ovation très largement méritée.

Pour le plaisir des yeux, pour le plaisir des oreilles et aussi pour la nostalgie, cette série de ciné-concerts est une très belle occasion de se rendre à la Place des Arts. On a bien hâte d’aller voir le troisième opus, Harry Potter and the Prisoner of Azkaban au mois de juin prochain, mais en attendant, les aventures du jeune sorcier dans la Chambre des Secrets seront représentées ce dimanche 22 Octobre à 15h à la salle Wilfrid Pelletier.

Vos commentaires