Harry Potter and the Philosopher's Stone
Critique Publié le

Harry Potter and the Philosopher’s Stone en concert | Les pouvoirs magiques d’un orchestre

On dit que le pouvoir de la musique dans les films est très puissant. On a eu la preuve samedi soir qu’il peut même être magique lors de la représentation d’Harry Potter and the Philosopher’s Stone en concert à la Salle Wilfrid-Pelletier.


Le public a eu droit à une expérience cinématographique hors du commun alors que la musique du premier chapitre de la série Harry Potter était jouée en direct sur scène par un orchestre de 84 musiciens dirigé par Sarah Hicks sous un écran qui projetait le film.

On n’assistait pas à la clientèle habituelle de la Salle Wilfrid-Pelletier samedi soir. Au lieu de robes et complets de soirée, on retrouvait des écharpes aux couleurs des quatre maisons, des robes d’écoliers au blason de Poudlard ou encore des lunettes rondes à l’image du héros.

La place de choix pour voir le concert était définitivement le balcon. N’étant pas une scène à proprement faite pour les concerts symphoniques, celle-ci ne nous permettait pas d’apercevoir tous les musiciens et leur apport aux mélodies du parterre. Néanmoins, il était tout à fait ravissant de voir les archets de violons et violoncelles valser aux rythmes des thèmes bien connus.

Il n’y avait toutefois pas que les thèmes qui étaient bien connus: les répliques coup de coeur ne manquaient pas non plus à l’appel. À travers la musique sur scène et le film dans les hauts-parleurs, on pouvait entendre les murmures de « Potterheads » aguerris qui les prononçaient avant, après, même pendant qu’elles étaient articulées à l’écran.

Encore plus envoûtant

Une fois le troll vaincu par Harry, Ron et Hermione dans les toilettes des filles le soir de l’Halloween, le public a été surpris d’un entracte d’une vingtaine de minutes. C’était particulier, comme un pipi-break drôlement organisé, mais bien accueilli par la foule. Le spectacle a ensuite repris et a cloué le public à son siège pour cette seconde moitié encore plus prenante. L’attention de la foule est restée à son maximum jusqu’à la dernière seconde où l’orchestre jouait la pièce du générique. La première fois sans doute pour la majorité qu’on regardait les crédits volontairement jusqu’à la fin. C’était après tout le morceau le plus captivant puisqu’il reprenait tous les thèmes entendus dans le film.

La soirée en compagnie d’Harry Potter et des 84 musiciens était tout à fait fantastique, mis à part peut-être l’écran qui laissait parfois à désirer, oscillant entre très sombre ou très clair, ne nous permettant pas de voir toutes les subtilités du film. Malgré tout, l’orchestre dirigé par Sarah Hicks a su nous faire lever le poils des bras d’émotion et le résultat était une expérience ciné-concert unique. Il faudra alors surveiller les nombreux autres concerts dans le genre qui passeront par la métropole, notamment celui de La La Land en compagnie de Justin Hurwitz.

Connais-tu bien ton Harry Potter ?  Passe notre quiz… 

Événements à venir

Vos commentaires