RL Grime
Critique Publié le

Igloofest 2019 | RL Grime et Baauer n’ont pas froid aux yeux!

Igloofest a débuté sa troisième et dernière fin de semaine de spectacles jeudi soir avec les DJ de music trap RL Grime et Baauer. Malgré le froid glacial, plusieurs fans se sont présentés à l’événement hivernal, et ont dansé toute la soirée.

La scène principale était aménagée de manière à ce que la foule se retrouve dans un grand rond entouré d’écrans qui projetaient les effets visuels des artistes.

Baauer, le DJ américain qui ouvrait la soirée a joué beaucoup de nouvelles chansons lors de son set qui était de haute intensité. Malheureusement, le son n’était pas assez fort pour accompagner la musique qu’il jouait. Il fallait être à côté des hauts-parleurs pour ressentir les basses, une partie pourtant très importante de ce genre de musique. Il a tout de même réussi à réjouir les spectateurs, comme lorsqu’il a joué sa collaboration avec Party Favor MDR.

RL Grime. Photo par WAKTR

Ensuite, la tête d’affiche de la soirée RL Grime est arrivé sur sa scène et on pouvait tout de suite remarquer que le son était à un niveau plus élevé. Dès le début du spectacle, il a joué le remix par Eptic de sa chanson Era qui a été très bien apprécié par la foule. Le DJ de trap faisait plusieurs mix entre des chansons de rap modernes bien connues et des chansons plus intenses qui ont fait brasser la foule. Il a notamment fait une transition entre Humble par Kendrick Lamar et Jefe par Boombox Cartel que les fans ont beaucoup aimé.

Ce qui rend RL Grime unique, c’est que plusieurs de ses chansons, comme Reims et Stay For It,  évoquent un sentiment quasiment cinématique. Elles contrastent avec les chansons plus énergiques de son répertoire, comme Core et Scylla. La plus grande réaction de la foule a définitivement été lorsqu’il a joué son remix très populaire de Love Sosa.

Les deux sets de la soirée ont été somme toute assez bonnes, mais le son plus élevé pour la prestation de RL Grime a fait toute une différence pour la foule, et c’est ce qui a le plus incité les festivaliers à danser dans le froid. Espérons que les deux artistes reviennent à Montréal cet été pour la saison des festivals!

L’organisation était au rendez-vous: la file d’attente était d’une durée de 2 minutes sans parler de la musique de la scène principale qui se faisait entendre avant même d’entrer sur le site. Pour les festivaliers qui souhaitaient grignoter, des petits kiosques étaient sur place : on retrouvait des queues de castor, des poutines, de la pizza et autres mets. Des feux camps étaient également disponibles pour permettre aux gens de se réchauffer. De plus, il y a quelques activités qui étaient accessibles gratuitement comme la grande glissade.

Igloofest 2019 se poursuit ce soir (vendredi ) avec notamment Gramatik et Danger, ainsi que demain soir (samedi) avec Maceo Plex en clôture du festival. Détails et billets par ici.

 

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires