La LIM (Ligue d'Improvisation de Montréal)
Nouvelle Publié le

Impro | Finale de la LIM ce dimanche au Lion d’or

Dans le paysage de l’improvisation montréalaise, on entend beaucoup jaser de la mythique LNI. Mais qu’en est-il de la LIM ? Et de sa finale qui s’annonce particulièrement déjantée ? Hein ?

En fait on dit que la finale de la LIM (ligue d’impro de Montréal) sera déjantée, mais ce serait plus véridique de dire que la LIM n’a tout simplement jamais eu de jantes.

Ça, c’est parce que plutôt que de mettre en confrontation deux équipes qui suivent les thèmes et les genres imposés par l’arbitre, la LIM, elle, réinvente ses règles constamment. Le concept général se métamorphose selon la soirée et le bon vouloir des organisateurs.

Façon de faire qui rend les choses encore plus incertaines et les situations encore plus impromptues. Ce qui donne lieu à « Presque de grands moments de théâtre. » comme le dit leur excellent slogan.

Ce dimanche, ce seront les joueurs émérites Mathieu Bouillon et Suzie Bouchard qui dicteront le ton. Leur concept ? Une remise de prix pour les meilleures performances de la saison qui vient de se terminer.

Seulement, ce sera pour des performances qui n’ont jamais eu lieu.

En gros, Bouillon et Bouchard pourront dire quelque chose comme « Et le prix de la meilleure impro chantée va aux Rouges pour leur interprétation de La petite Murielle ». Et là, les rouges auront à recréer ce que pourrait bien avoir été leur interprétation de La petite Murielle.

Le potentiel comique est assez élevé, merci.

D’autant plus que joueront cinq équipes composées entre autres d’Anne-Elisabeth Bossé, Frédéric Barbusci, Jean-Philippe Durand, Simon Rousseau, Martin Boily et Patrick Dupuis.

Fait que pour les amateurs de rates dilatées, c’est ce dimanche au Lion d’or et les portes ouvrent à 19 :00.

Vos commentaires