Dead Obies
Critique Publié le

Joyeux Noël de la part des Dead Obies et des Rap Mommies

Ah la magie des Fêtes. Les cadeaux. Les retrouvailles. Le party de Noël de Dead Obies au Centre Phi.

Pour un party, ce fut un party. Par contre, de dire que c’était un spectacle des Dead Obies serait un peu exagéré. En fait, on a surtout eu droit à quelques chansons de Joe Rocca solo, qui présentait sur scène les pièces de son album tout nouvellement lancé, French Kiss.

Parenthèse : le titre French Kiss est 100% approprié. C’est un Joe Rocca très sensu qui se dandinait sur scène en susurrant des propositions obscènes et des récits de prouesses érotiques. Tellement sensu, qu’il était inévitable qu’il finisse en chest.

Et c’est précisément au moment où Joe s’est départi de son chandail Kenzo pour exhiber ses abdos que sont arrivés à ses côtés les autres membres de Dead Obies.

Sont pas restés longtemps, par exemple.

« On est en vacances nous autres avec, quand même, fait qu’on jouera pas une heure et demie » de clamer Yes McCann en toute candeur.

Mais la foule a tout de même eu droit à un condensé de hits, Where they @ et Monnaie plus notablement ont fait lever la fiesta à un autre niveau.

Mais les véritables stars de la soirée? Les deux mamans du swag qui composent le duo Rap Mommies. Leur flamboyante sélection de bijoux des années début 2000 aura fait danser les plus endurants jusqu’aux petites heures.

Il doit y avoir une certaine fierté à savoir que ton set de DJ est à la base de plusieurs hangovers de vendredi matin.

 

Artistes
,
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires