Mary Poppins
Critique Publié le

Juste pour rire 2016 | Mary Poppins au Théâtre St-Denis : La magie opère

Juste pour rire présentait mardi, en toute première mondiale, l’adaptation francophone de la comédie musicale Mary Poppins. Un spectacle magique qui n’a rien à envier à Broadway et qui restera gravé dans la mémoire des petits et grands.

Traduction, adaptation et mise en scène d’un classique de Disney et du musical, voilà la proposition estivale de Juste pour rire au Théâtre St-Denis. Le projet était ambitieux. Le défi de taille. Et le résultat à la hauteur des attentes. Le metteur en scène Serge Postigo a mené le bal avec brio, faisant opérer la magie et le charme de Mary Poppins dans tous les moindres détails de l’œuvre, respectant son authenticité.

Tout était captivant : scénographie, chorégraphie, costumes et rendu des interprètes. Rien n’a été pris pour contre, en commençant par l’avis au public qui demandait d’éteindre nos appareils cellulaires… avec un accent britannique. Puis, la gouvernante entra en scène chez la famille Banks, faisant apparaître patère et lampe à même son sac à main, au grand émerveillement de la foule.

S’ensuit un feu roulant de décors, glissant d’un côté, descendant de l’autre, et qui s’ouvraient et se refermaient comme une maison de poupée. L’enchaînement des effets spéciaux créait un effet étonnant et ludique. Le numéro en cuisine où le domestique maladroit était laissé à lui-même est d’ailleurs une prouesse d’ingéniosité technique. Après une tornade entre les chaudrons et la vaisselle, la légendaire nounou volante remit tout en ordre en quelques secondes à peine. Elle y ajouta aussi sa petite touche personnelle comme un peu de sucre sur nos cœurs. Puisque Mrs Poppins est plus qu’une gouvernante : elle est aussi celle qui reconnecte la famille aux valeurs fondamentales et traditionnelles. Oui, Mary Poppins est Pratiquement parfaite.

 

Supercalifragilisticexpialidocieux

Pratiquement parfaite était le cas Joëlle Lanctôt dans le rôle principal. Découverte dans l’adaptation de Grease l’été dernier, elle a admirablement chaussé les iconiques souliers de Julie Andrews. Même constat pour les interprètes et danseurs, spécialement dans les numéros de Supercalifragilisticexpialidocieux et Juste à temps, la danse des ramoneurs, qui ont tous deux mérité une ovation. Mention spéciale à Claire Jacques qui est tout simplement savoureuse en Mrs Brill.

En dépit des problèmes de sonorisation et de quelques longueurs, cette adaptation de Mary Poppins se distingue des dernières comédies musicales présentées au cours du festival Juste pour rire. Un spectacle à voir avant qu’il ne s’envole.


LA DISTRIBUTION DE MARY POPPINS

Alessandro Gabrielli, Alexandra Sicard, Alexia Gourd, Alice Déry, Catherine Dagenais-Savard, Claire Jacques, Daniel Delisle, Davy Boivert, Élysabeth Rivest, Frédérike Bédard, Frédérique Brunet, Guillaume Borys, Ian Arcudi, Isabeau Proulx-Lemire, Jean-François Blanchard, Jean-Luke Côté, Katee Julien, Kathline Gréco, Lisa Palmieri, Marie Deslongchamps, Marie-Pier Jean, Marie-Pierre De Brienne, Matt Tremblay, Matthieu Handfield, Normand Carrière, Pierre Lenoir, Serge Turcotte, Sunny Boivert, William Coallier

Vos commentaires