Kaleo
Critique Publié le

Kaleo à la Place Bell | Sans trop prendre de risques

Après un passage à Trois-Rivières (!) deux jours plus tôt, le groupe islandais Kaleo se retrouvait à la Place Bell mardi soir. Retour sur une soirée où plusieurs genres musicaux se sont rencontrés, mais qui ne passera pas à l’histoire.


Kaleo a misé sur une valeur sûre lors de sa prestation. En effet, le quintette bosse depuis deux ans avec un seul album à son actif. Ce qui fait en sorte que celui-ci (A/B) est joué presqu’en entièreté lors du spectacle. Alors que ça plu aux fans, on aurait tout de même aimé que le groupe prenne plus de risques.

Le spectacle a débuté d’une drôle de façon, avec les balades Broken Bones, I Can’t Go On Without You et Save Yourself, toutes tirées de ce même album.

La soirée a littéralement changé de ton avec les pièces Hot BloodNo Good et évidemment Way Down We Go, alors que tout le monde s’est mis à danser et chanter. Malgré une liste de chansons à revoir, le groupe se démarque tout de même avec ses sonorités multiples dont le blues, du folk et du country. On a même eu droit à une reprise de Bang Bang de Nancy Sinatra.

 

L’Islande à l’avant-plan

Impossible de renier leurs racines, les membres du groupe de Kaleo sont de fiers Islandais et cette facette occupe une grande partie du spectacle. La forme de l’île de l’Islande se retrouve d’ailleurs au fond sur une toile blanche, ainsi qu’à de nombreux endroits sur la scène. D’ailleurs, on a eu droit à la chanson Vor í Vaglaskógi, (en islandais bien entendu), se retrouvant sur l’album A/B.

Même si ce fût un spectacle rodé au quart de tour et une courte prestation de la part de Kaleo, on retrouvait tout de même la passion et l’énergie d’un vrai concert rock.

 

The Franklin Electric en première partie

La soirée a débuté avec le groupe montréalais The Franklin Electric qui a livré toute une performance. Les musiciens ont renoué avec leur public québécois avec quelques chansons de leurs deux albums dont : I Know The Feeling, This Is How I Let You Down et la plus récente, Are We Together Now.

On s’est senti envouté par leur musique pop-rock-alternative et par la complicité sur scène entre les musiciens. Une très belle façon de débuter un concert.

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires