Critique Publié le

Khalid au Centre Bell | Entre rêve et nostalgie

À l’occasion de la tournée de son nouvel album « Free Spirit », Khalid a offert du rêve aux spectateurs du Centre Bell jeudi soir. En effet, la star montante du R&B a réussi à charmer l’amphithéâtre durant l’entièreté de sa performance, bien fidèle au style empreint de délicatesse et de nostalgie que ses fans aiment tant.

 


C’est vers 20:35 que le jeune chanteur de 21 ans a fait son apparition sur scène, sous les applaudissements (très) chaleureux de la foule. À en voir l’enthousiasme des spectateurs, on pouvait en déduire que plusieurs attendaient impatiemment cette performance depuis un bout de temps.

Ceux qui y étaient se souviendront d’une performance à la fois émouvante et envoûtante. La prestation s’est effectivement déroulée sans artifices ni effets spéciaux pour en mettre plein la vue. Mis à part la présence d’une petite troupe de danseurs qui l’accompagnait sur scène à quelques reprises, Khalid se l’est plutôt joué simple : seul, parfois assis sur un tabouret, devant un écran projetant des arrières-plans se rapportant souvent à des paysages modestes. Un océan, une route, un ciel nuageux : voilà ce qu’on pouvait apprécier derrière l’artiste pendant qu’il se donnait à fond dans l’émotion.

Entre nouveaux et anciens titres

Fidèle à son style, Khalid a également séduit les spectateurs à de nombreuses reprises en offrant de sérieuses prouesses vocales qui donnaient la chair de poule.

Ce dernier n’a pas eu de difficulté à faire lever la foule, lui qui semblait bien s’amuser soi-même sur scène. Son sourire, ses interactions avec les spectateurs et sa chimie avec sa troupe de danseurs ont tous été des éléments clés du bon vibe de son passage.

Même s’il s’agissait de la tournée de son nouvel album Free Spirit, lancé en avril dernier, le jeune américain n’a pas laissé tomber ses fans en offrant des performances à la fois émouvantes et entraînantes de ses chansons les plus populaires de son premier album telles que Young, Dumb & Broke, Location, Another Sad Love Song ou Location. C’était d’ailleurs celles qui réussissaient le plus chez la foule, qui n’hésitait pas à compléter les paroles de l’artiste durant la performance.

L’ auteur-compositeur-interprète n’a cependant pas négligé les chansons de son nouvel album, en chantant My Bad, Better, Talk ou Saturday Night.

Le rideau obstruant qui dérange

Petit flop de la soirée : un rideau constitué de longues cordes a entouré la scène et, par conséquent, le jeune chanteur vers la fin de sa prestation de manière à le cacher, tout en permettant de l’apercevoir un peu au travers. Cependant, ledit rideau obstruait considérablement la vue de la foule.

Si l’effet désiré était d’être original, c’était bien raté. Après que le rideau eut été érigé pendant quelques chansons, il n’a fallu que les cris enjoués, et peut-être exaspérés qui sait des fans lorsqu’il a enfin été retiré, pour révéler la tête d’affiche à nouveau.

 

À noter que l’artiste d’électro-pop Clairo était la première partie du spectacle.

Artistes
,
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires