Kygo
Critique Publié le

Kygo à la Place Bell | LE show pour débuter l’été

Quoi de mieux qu’un spectacle de Kygo pour se mettre un peu dans un mood estival ? Eh bien le 1er mai, c’est à la Place Bell que ça se passait. Le Norvégien amenait sa tournée Kids In Love et de très bonnes vibes en sol québécois. Son premier et dernier passage remontait à Osheaga 2015. Après tout ce temps, les fans étaient en feu et le DJ aussi. La soirée était visuellement impeccable et était à la hauteur des attentes musicalement parlant.


Mais avant tout, le VISUEL

Impossible de parler de ce spectacle sans parler tout d’abord de l’aspect visuel. La tournée Kids In Love restera sans aucun doute gravée dans la mémoire de bien des gens pour son décor haut en couleur et oh combien efficace. Avant tout, certains fans ont eu la chance de se procurer des bracelets lumineux qui étaient distribués à l’entrée. Ces bracelets se sont simultanément illuminés lorsque Kygo a débuté sa première chanson, changeaient de couleur et flashaient à l’unisson. L’effet créé rappelait les spectacles Mylo Xyloto ou A Head Full Of Dreams de Coldplay ou encore 1989 de Taylor Swift. Pour ceux qui n’avaient pas de bracelet, il fallait jalouser et admirer l’effet d’ensemble.

Ensuite, le DJ se trouvait sur une tour d’écrans d’environ cinq mètres de hauteur et sous un énorme « X » constitué d’encore plus d’écrans accroché au plafond. Derrière lui, un énorme écran géant projetait des images d’une qualité à couper le souffle. Le trône de Kygo et le plafond suivait également ces projections. Pour Raging, on pouvait voir des vagues ; pour Stargazing, des étoiles et des aurores boréales.

La pyrotechnie était également au rendez-vous. Si ce n’était pas des jets de vapeur, c’est à des étincelles et des jets de feu que le public avait droit. Il y a même eu des explosifs plus intenses rappelant des feux d’artifice lors de la dernière chanson, Firestone. Vous vouliez du « wow! », vous l’avez eu.

Des chansons bien choisies

Le répertoire de Kygo a bien été couvert puisqu’il a été possible d’entendre des chansons provenant de tous ses albums et EP. Presque l’entièreté de Kids In Love et de Stargazing ont été jouées ainsi que plusieurs de Cloud Nine. Ensuite, plusieurs de ses remix ont également fait leur apparition, par exemple I See Fire de Ed Sheeran, Sexual Healing de Marvin Gaye et Midnight de Coldplay. Ces derniers semblaient incontournables puisque certains d’entre eux ont fait connaître l’artiste lors de ses débuts.

Certaines chansons ont clairement sorties du lot. La déjà classique Firestone et l’excellente Stole The Show ont été chantées bien fort. Pour ce qui est des plus récentes, c’est Kids In Love, Stranger Things et Permanent qui ont semblé enchanter le public. Le hit It Ain’t Me était également un incontournable de la soirée.

L’artiste a également amené quelques chanteurs avec lui. Jason Walker est venu chanter Sunrise, Justin Jesso est venu pour Stargazing et Firestone et Bonnie McKee était présente pour Riding Shotgun et This Town. De plus, des musiciens (trois violonistes et un violoncelliste) sont venus rejoindre le Norvégien à deux reprises, donnant un effet grandiose, surtout lorsqu’il était à son piano transparent s’élevant lentement du sol.

En bref, Kygo a su créer une expérience visuelle hors du commun et sa musique a donné les premiers summer vibes de l’année. Jouant ses classiques et ses hits, il n’a pas déçu. Kids In Love restera une tournée marquante.

 

Alan Frank Walker en première partie

Bien des fans ont été bien déçu d’apprendre qu’Alan Walker qui devait initialement ouvrir pour Kygo a du annuler sa performance à cause d’une « situation imprévue ». Comme remplaçant, c’est Frank Walker qui s’est installé aux platines et qui a mis de l’ambiance pendant une heure. Même s’il mixait bien et que les chansons jouées étaient plaisantes, la foule au parterre ne semblait pas y prendre particulièrement goût, si ce n’est que pour danser pendant quelques secondes lors des beat drops. Pour ce qui est des gradins, mieux vaut ne pas en parler… L’appréhension pour Kygo était palpable, au détriment de la performance de Walker.

Grille de chansons (Kygo)

  1. Never Let You Go
  2. Stay
  3. Sunrise
  4. Remind Me To Forget
  5. Younger
  6. Miami 82
  7. Stargazing
  8. I See Fire
  9. Cut Your Teeth
  10. First Time
  11. Carry Me
  12. Raging
  13. Sexual Healing
  14. Riding Shotgun
  15. Mix au piano
  16. Nothing Left
  17. Starboy
  18. Permanent
  19. Midnight
  20. Stranger Things
  21. Stole The Show
  22. It Ain’t Me
  23. This Town
  24. Kids In Love
  25. Firestone
Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires