Killswitch Engage
Critique Publié le

La Bonnefemme sort #1 | Se faire brasser le ciboulot avec Killswitch Engage et Anthrax au MTELUS

Moi pis mes idées d’épaisse. « Ça serait cool que Sors-tu.ca m’envoie dans des shows d’artistes que je ne connais pas! Ça ferait une chronique hallucinante! Aaaah, Marie-Ève. T’es un génie. » Le génie s’est ramassé dans un show metalcore hier soir.

Je ramasse les enfants à l’arrêt d’autobus, je leur dis que je les aime et je pars vers le MTELUS pour ma première aventure avec Sors-tu.ca: Killswitch Engage.

J’ai peur. J’ai pas vu un show metalcore depuis… j’ai jamais vu de show metalcore.

J’ai vu des shows hardcore et punk, mais c’était quelque part entre 1723 et 1998.

Avant d’entrer, je me rassure en buvant un fond de gin trouvé dans ma saccoche et en me rappelant que je me suis préparée: la veille, j’ai visionné des vidéoclips de Killswitch sur YouTube.

La première vidéo m’a charmée. Une belle mélodie enthousiaste, des images apaisantes, des enfants heureux qui déjeunent…

C’était une publicité de gruau. Pourquoi une mélodie si enthousiaste pour vendre du gruau? Vous brisez les bonnefemmes effrayées, Monsieur Quaker!

L’annonce était un prélude au bijou de clip Holy Diver. Sont donc ben tannants, les gars de Killswitch Engage! Dans le clip, ils sont déguisés en rois pis ils font des affaires pas possibles comme manger des gigots de volaille comme des dégueulasses pis essuyer la main d’une princesse semi-morte avant de l’embrasser.

Mais j’ai quand même peur. J’suis trop vieille pour aller voir un show metalcore. Bref, OMG, je vais mourir.

Mais donc, le show.

La gardienne est arrivée en retard. Qui dit gardienne en retard dit arriver au milieu du show d’Anthrax. Je pensais que j’allais me faire chicaner mais non! Le staff du MTELUS est tellement smatte!

Le courage liquide que j’ai englouti en chemin fait en sorte que ma soirée débute aux toilettes; là où une fille sous l’emprise de drogues dures me donne un billet de 10$ et un morceau de billet de 20$, juste parce que. Je trouve ça super gentil, mais apprendre que des fans d’Anthrax consomment me vire à l’envers. Je ne suis pas fâchée. Je suis déçue.

J’aime pas Anthrax. Je passe le reste du show à trasher toute seule dans les toilettes pis à faire des Snapchat à côté d’une photo de Martin Matte.

S’ensuit un entracte au cours duquel je me fais faire des yeux doux par la plupart des gars que je croise. « Sont-tu assez fins, ces p’tits métalleux-là! » que j’me dis. Mon égo est gonflé à bloc. Je finis par remarquer le long morceau de papier de toilette accroché à mon pantalon, mais mon égo est gonflé à bloc.

J’ai à peine le temps de me moucher avec le papier qui me pend des culottes que Killswitch embarque. Mon monde s’arrête: sont-tu assez cutes ces enfants-là!!! Cinq beaux garçons, tous différents, tous attachants: Killswitch Engage est le all American metalcore boy band!

Killswitch Engage_MTELUS-2018-0767
Jesse le chanteur rebelle, Joel le guitariste amish, Mike le stéréotype guitariste/bassiste, Justin le batteur discret qui cache probablement un sombre secret et Adam.

OMG Adam. Le clown du groupe. J’ai pas pu le lâcher des yeux. Si le guitariste/bassiste principal de Killswitch était mis en adoption, je deviendrais sa maman. Sérieusement: je lui enfilerais un pyjama à pattes pis je lui chanterais la toune de Pat’ Patrouille all day errday.

Ce gars-là fait le show. Il saute comme un épais, il bouge sa tête dans les temps, il est parfait. Je l’aime pour vrai.

Killswitch Engage_MTELUS-2018-0591

En plus, on m’apprend à l’oreille qu’il aurait gagné gros à The Price Is Right… (Le fun commence vers 5:30) :

À ma grande surprise, le show est, en grande partie, chorégraphié. Comme celui d’un boy band. Avec cette réalisation viennent des questions telles que:

  • Est-ce qu’ils pratiquent ça dans un studio?
  • Qui est le chorégraphe? Edouard Lock? Est-ce que Louise Lecavalier va pop out de nulle part pour un retour de La La La Human Steps?
  • Quand un des membres manque un pas, est-ce que les autres se fâchent? Genre, est-ce qu’ils lui disent « Come on, man, as-tu pratiqué? T’es pas comme ça d’habitude; as-tu des problèmes à la maison, bro? ». Pis là, le gars est super découragé, il braille et lance ses souliers de danse en disant « VOUS COMPRENEZ RIEN!!! », avant de s’arrêter sur le bord de la porte et de dire « Mon chat a des problèmes rénaux pis j’suis ben stressé. Vous savez que j’vous aime les boys, hein? ». Les autres se regardent, hochent la tête et vont le rejoindre pour un câlin de groupe. Après, ils disent « LET’S DO THIS! », pis ils dansent comme si y’avait pas de lendemain?

Avec tout ça j’ai manqué trois tounes.

Ce n’est pas de la faute du groupe, mais le show me déçoit. Ils font super bien ça, les beaux garçons, mais y’a pas assez de dents qui revolent à mon goût.

Je m’attends à un mosh pit ultra violent, à des grosses tounes épeurantes, mais on me sert des mélodies et des sourires.  Poussée à bout par ma soif soudaine de sang inassouvie; je fixe les coulisses, enragée, m’attendant à voir le gagnant de La Voix Junior attendre son tour pour un duo touchant avec Jesse. Tant qu’à être doux, allez-y all in les boys!

Je monte au balcon pour observer la foule. Dans mon temps, on trashait en rond à travers quelques gars qui retiennent leurs larmes à cause d’un nez cassé. Là, je vois un crowd qui se pousse de gauche à droite. Tendrement. Si j’avais pu mettre un caption sur le mosh pit, j’aurais opté pour « Je te respecte par ci, je te respecte par-là. ».

Killswitch Engage_MTELUS-2018-0653

Bref, drôle de monde, drôle de show, drôle de hangover ce matin. C’est ce que je me disais en faisant les lunchs comme une tout croche ce matin.

Moi pis mes idées d’épaisse.

Photos en vrac :

Événements à venir

Vos commentaires