Forest Boys
Critique Publié le

Lancement de Boys Like Having Fun des Forest Boys | Sold Out à l’Anti Bar & Spectacles de Québec

Forest Boys Boys like Having Fun

Mardi passé, en formule 5@7, se tenait à l’Anti Bar & Spectacle le lancement d’album des Forest Boys. Un projet «ent’chums» dont l’objectif est de se produire en spectacle et créer une ambiance festive. C’est ce qu’on tente de découvrir en s’engouffrant à l’Anti Bar & Spectacles en ce mardi soir, alors que les « boys » attendent les gens, principalement amis et familles, dans ce qui ressemble à un open-house psychédélique kitsch.

Vous êtes-vous déjà demandé ce à quoi ressembleraient The Seasons, sans Hubert Lenoir? C’est le résultat qu’on pense  obtenir avec Forest Boy, le nouveau band de Julien, son grand frère, et son acolyte Rémy Bélanger. Mais les gars insistent : Forest Boys n’a rien à voir avec The Seasons. De toute façon, pourquoi toujours rappeler The Seasons, quand Forest Boys EXPLOSE la scène avec leurs auras singulières.


« 1-2-3 POP. »

Il est à peu près 18h11 lorsqu’ils foulent les planches de la scène, avec leur style qui rappelle une vente trottoir de friperie et leur énergie cosmique, sous un tonnerre d’applaudissements. Si les boys ne sont pas très présents sur scène pour discuter, ils se laissent par contre carrément aller lousse lors de leurs chansons, sautillant, dansant. Il est dur de ne pas se laisser aller au jeu et entrer dans la danse. Encore plus lorsque Yuri et Julien s’improvisent MC en entonnant très énergiquement Jump Around d’House of Pain, à la fin de la tropicale $ummertime Fun.

Julien ressemble à un jeune Nicola Sirkis avec son veston rouge et ses bouclettes folles, se déhanchant ça et là au rythme de ses propres chansons. Carrément showman, il nous donne le beurre pour notre pain. Soixante minutes, ce n’est pas assez pour apprécier leurs énergies. Nous en voulons beaucoup plus que ça. Le party ne fait que commencer, qu’il est déjà terminé.

 

« Scusez, j’ai échappé le micro »

Après une ovation puissante, ils reviennent avec l’un des moments fort de la soirée. Après avoir échappé son micro et les mains remplies d’instruments hétéroclites (notamment un mélodica) Chiasson et sa bande, en chœur avec la salle, entonnerons la radieuse Cosmic Time, qu’on n’a pas le choix de chanter même si on ne connaît pas les paroles. Un aurevoir réussi.

Si jamais vous avez raté votre chance de voir le quintet en spectacle, ils seront de retour notamment le 19 juin à l’Anti Bar & Spectacles à Québec et le 7 mars 2020 au Club Dix30 à Montréal.

 

« Et l’album lui ? »

De retour à la maison, on pouvait accorder une écoute toute particulière à leur nouveau bébé, obtenu à l’entrée de l’Anti. Boys Like Having Fun, c’est une parade funky rythmique tantôt inspirée des années disco, où s’enchaînent pop, rock, funk, néo-disco et soul. Le seul problème avec le EP autant que la perfo live, c’est qu’il RAPPEL trop d’autres pièces intemporelles : Queen, Prince, Jackson, name it.

Par contre, il est sûr que s’ils continuent comme ça, ils finiront par trouver leur style et ce seront eux qui deviendront l’inspiration pour d’autres groupes.

Événements à venir

Vos commentaires