Lary Kidd
Critique Publié le

Lary Kidd (avec Joe Rocca et Charlie Shultz) à L’Espace des Mêmes-Cacaïstes | Party de famille…

C’est quasiment plus à un party de famille qu’à une soirée de spectacle conventionnelle qu’on a eu droit, ce vendredi soir.

Famille reconstituée, par contre, vu les amalgames créés par la fragmentation des deux grands groupes du rap québ’ Loud Lary Ajust et Dead Obies.

Pour dresser un portrait rapide, Lary Kidd roule maintenant avec VNCE, producteur officiel des Dead O, et a aussi un featuring de Yes McCan, lui aussi des Dead O.

Joe Rocca, lui, était dans les Dead O mais là y’est rendu solo. Il est quand même encore produit par VNCE.

Clair ? Cool.

Tout ça pour dire que les partys de famille c’est tout le temps plaisant. Ceci étant dit, ça vient aussi toujours avec des petits moments de malaise et une ambiance un peu sketchy. C’était le cas hier aussi.

Pas que ce soit la faute des artistes pantoute. C’est plutôt l’espace des Mêmes-Cacaïstes qui n’est peut-être pas le plus optimal pour recevoir de la visite. Mettons qu’on met de côté le look sous-sol pas fini, c’est l’acoustique qui pose problème. Ça et le fait qu’un des haut-parleurs a rendu l’âme en début de soirée.

Charlie Shulz a d’ailleurs proposé une minute de silence pour le speaker déchu. Dieu ait son âme.

Y’avait aussi le fait que malgré la mention « Sold Out » affichée sur l’événement, y’aurait eu de la place pour à peu près le double des gens présents. Ce qui aurait sûrement aidé à faire lever la fiesta.

En tout cas, trêve de négativité, sortons le positif :

  • Charlie Shulz largue des beats vraiment pesants dès les premières secondes de son set. Ça commence une soirée sur la bonne note.
  • Charlie Shulz se soucie des directives du guide canadien de l’alimentation et mange sa portion de fruits, du cantaloup, de l’ananas et de la laitue, en jouant.
  • C’est cool de voir Joe Rocca prendre la voie plus R&B, y’a pas beaucoup de gens au Québec qui ont encore osé.
  • En plus ça nous permet de l’entendre parler plus en profondeur de ses émotions. Des émotions telles que l’envie de sexe et l’envie d’autre sexe.
  • Joe nous prouve que la combinaison manteau de fourrure-hoodie-kimono-jeans-Jordans est possible.
  • VNCE nous prouve qu’il est un des producteurs les plus polyvalents de la belle province présentement.
  • Lary Kidd est en chest.
  • Lary Kidd a d’habitude un air assez mélancolique, mais là il sourit et a clairement du fun.
  • Le dernier single de Lary, Les palmiers brûlent dans la nuit, malgré qu’il soit cosigné par Toast Dawg et Yes McCan, n’a pas fait l’unanimité et peut avoir fait peur à certains quant à la direction que va prendre l’album solo du Kidd. On voudrait rassurer ceux-là en affirmant : nous non plus on n’est pas fou de cette chanson-là, mais à entendre les autres pièces que le rappeur a jouées hier, y’a de l’espoir en masse.

Événements à venir

Vos commentaires