LCD Soundsystem
Critique Publié le

LCD Soundsystem à la Place Bell | Enfin de retour

C’est après plus de 7 ans d’absence que James Murphy et sa bande sont enfin revenus au Québec. Cette fois-ci, c’est la toute récente Place Bell qui accueillait les fans et les rythmes endiablés de LCD Soundsystem. Le band, reformé en 2015, venait présenter American Dream, leur plus récent album, tout en donnant aux fans leur dose de nostalgie en jouant les classiques.

Inutile de dire que le spectacle a commencé en force. En effet, c’est Yr City’s A Sucker qui a ouvert le bal. Ensuite, le spectateur n’a pas eu de moment de répit. Le band a enchaîné avec I Can Change et ensuite avec call the police, single qui avait précédé la sortie d’American Dream. Cette dernière a semblé être l’étincelle qu’il fallait pour faire participer la foule à son plein potentiel.

Après quelques chansons, Murphy s’est excusé, expliquant son début de rhume qui pouvait affecter sa voix, mentionnant ensuite qu’il serait parfait si les fans ne filmaient pas et en profitaient au maximum. S’il n’avait rien mentionné, les rares moments où le chanteur semblait moins solide vocalement auraient pu passer inaperçus. La soirée a été loin d’être gâchée pour autant.

Cohésion scénique

Visuellement, la modestie primait, mais n’enlevait aucun degré d’efficacité. Évidemment, une boule disco, semblant être la marque de commerce du groupe, ornait la scène. Sur scène, il n’y avait que très peu d’espace inoccupé. Tous les instruments et musiciens étaient entassés, créant un visuel rendant légèrement inconfortable, mais qui semblait créer une cohésion encore plus forte au sein du groupe qui joue si bien ensemble. Côté lumières, la plupart des chansons semblaient débuter avec très peu d’effets, mais se terminaient par des stroboscopes venant intensifier le tout. Également, d’autres lumières venaient mettre en valeur les membres du band lorsqu’ils faisaient un solo ou que leur instrument prenait le dessus sur les autres, détournant brièvement l’attention du spectateur.

LCDSoundsystem-PlaceBell-2017-5

Lorsque Tribulation a retentit, l’excitation des fans s’est fait sentir immédiatement. Ces derniers se sont alors laissé aller, sautillant sur place et levant les bras. La chanson suivante, Movement est également parvenue à en surprendre plus d’un en offrant une ambiance qui rock.

Annonçant que le rappel allait être après cette chanson, les notes au piano de New York, I Love You But You’re Bringing Me Down se sont fait entendre. La nostalgie a alors envahi la Place Bell d’un seul coup, s’illustrant également par quelques briquets levés bien haut dans les airs. Malgré l’annonce faite précédemment, plusieurs spectateurs se dirigèrent vers la sortie après la finale intense de la chanson, manquant ainsi les titres les plus symboliques du groupe.

Revenant sur scène avec oh baby, c’est les deux suivantes qui marquèrent. Dance Yrself Clean a su répondre et même dépasser les attentes des fans, offrant des variations d’intensité déconcertantes. Au moment le plus intense de la chanson, les lumières bleues et rouges ont éclaté en même temps que les fans au parterre. Sautant à l’unisson, ils semblaient débordants d’énergie, plus unis que jamais en partageant un moment précieux. L’ambiance a légèrement changé pour la dernière chanson, l’excellente All My Friends. Le génie de cette dernière et ses paroles poignantes ont terminé la soirée sur une note parfaite.

LCDSoundsystem-PlaceBell-2017-8

En bref, l’expérience de LCD Soundsystem a su transparaître tout au long de la soirée, donnant un spectacle bien réalisé et d’une constance hors du commun. Les titres choisis représentaient un adroit mélange entre tous les albums du band et ne manquaient pas de faire danser les fans pendant presque deux heures. La soirée a été indéniablement réussie. Il ne reste plus qu’à espérer ne pas avoir à attendre un autre sept ans avant de les revoir en sol québécois…

Grille de chansons

  1. Yr City’s A Sucker
  2. I Can Change
  3. call the police
  4. Get Innocuous
  5. You Wanted A Hit
  6. Tribulations
  7. Movement
  8. Someone Great
  9. change yr mind
  10. tonite
  11. Home
  12. I Want Your Love (Reprise de Chic)
  13. New York, I Love You But You’re Bringing Me Down
  14. oh baby
  15. Dance Yrself Clean
  16. All My Friends
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires