Cirque Éloize - Saloon
Critique Publié le

Le Cirque Eloize présente Saloon | Spectacle endiablé !

Le Cirque Éloize fait son grand retour sur la scène montréalaise avec la présentation de Saloon, au Monument National. Moins poétique que le précédent Cirkopolis, mais beaucoup plus enjoué, ce nouveau spectacle a reçu un accueil très chaleureux de la part du public.


Un show de cowboys

Le rideau s’ouvre sur un décor très simple, des poutres de bois savamment agencées en structure de bâtiment de deux étages. Trois musiciens talentueux commencent à jouer ; ils nous régaleront tout au long du spectacle avec des reprises live de Johnny Cash ou Patsy Cline arrangées pour banjo, guitare, harmonica et violon. Les onze artistes sont costumés façon far-west, se déplacent avec les jambes arquées, portent des santiags et un étui de pistolet à la ceinture. L’alcool coule à flots – ou plutôt, fait semblant de.

Le spectacle, d’une durée de 80 minutes sans entracte, nous embarque dans une nuit « typique » au saloon du coin. L’ambiance recréée par les artistes est idéale, on se croirait transporté quelques années en arrière, quelques milliers de kilomètres à l’ouest. Entre chorégraphies de groupe et numéros personnels, le Cirque Éloize alterne acrobaties et danses. Tout est impressionnant. Quel que soit l’endroit où se posent nos yeux, on peut admirer les performances physiques des athlètes, la qualité de la musique interprétée sur scène, et surtout profiter de tous ces artistes qui sourient, heureux de nous présenter le résultat de longs mois de travail.

Cette joie, c’est un peu le mot d’ordre de la soirée. Il faut dire que l’ambiance saloon s’y prête bien : on boit, on fait la fête et on courtise les dames ! Le public réagit beaucoup, se prend au jeu, applaudit à tout va, s’exclame devant les impressionnant numéros de mât chinois ou d’aérien, puis rit de bon cœur devant les pitreries du clown.

saloon-cirque-eloise-montreal-2017-289

 

Le renouveau du cirque traditionnel

Beaucoup d’innovations dans ce spectacle à la frontière entre cirque traditionnel et cirque contemporain : la piste sonore est minimaliste (mais elle sert à créer des bruitages hilarants sur la gestuelle des athlètes), l’histoire est classique (quelques rivalités amoureuses), mais la direction artistique et la mise en scène rendent le tout épatant.

On sent une belle volonté chez Eloize d’apporter du nouveau au cirque, non pas en augmentant le nombre d’artistes sur scène ou en créant des machineries dantesques, mais en trouvant des moyens de transformer l’utilisation des agrès du cirque. Le numéro aérien se fait entre deux femmes avec le lustre du saloon. La contorsionniste joue tout sourire l’amoureuse transie et se déplace tout autour du pianiste, façon the Ring. D’ailleurs, de très nombreuses références cinématographiques et musicales se cachent dans le spectacle.

On aimerait adresser quelques mentions spéciales, mais au final tout était excellent : le numéro de marionnette si poétique ; les sangles transformées en rênes d’un cheval fou ; le numéro de planche coréenne impressionnant ; la poursuite sur le train de charbon effectuée à l’aide de tapis de course ou encore le numéro rafraichissant de roue cyr.

Tous les artistes révèlent leurs multiples talents au fil de la soirée, une des athlètes allant même jusqu’à rejoindre les musiciens pour jouer du violon entre deux numéros ! Seul regret peut-être : l’histoire mettait très en avant la talentueuse artiste du saloon, ce qui éclipsait parfois ses camarades de soirée. Mais quoi qu’il en soit, la soirée en compagnie du Cirque Eloize a été remplie de rires et d’amour. Les bases du cirque, en fait.

Saloon est en représentation au Monument National du 20 au 30 septembre 2017, avant de prendre la route pour l’Europe et les États-Unis et de revenir au Québec au printemps 2018. Les gens de Drummondville, St-Jean-sur-Richelieu, Granby, Gatineau, Victoriaville, Chicoutimi, Sherbrooke et plusieurs autres villes de la province pourront alors voir le spectacle près de chez eux !

Dates de tournée québécoise de Saloon du Cirque Éloize au printemps 2018

  • 05 avril 2018 – Maison des Arts Desjardins – Drummondville
  • 06 avril 2018 – Salle Desjardins du Théâtre Des Deux Rives – Saint-Jean-sur-Richelieu
  • 07 avril 2018 – Théâtre Gilles-Vigneault – Saint-Jérôme
  • 11 avril 2018 – Le Palace de Granby
  • 13 avril 2018 – Valspec – Salle Albert-Dumouchel (Valleyfield)
  • 14 avril 2018 – Salle Odyssée – Maison de la Culture de Gatineau
  • 20 avril 2018 – Le Carré 150 – Victoriaville
  • 21 avril 2018 – Centre des Arts Juliette-Lassonde – Saint-Hyacinthe
  • 27 avril 2018 – Théâtre Hector-Charland – L’Assomption
  • 29 avril 2018 – Théâtre Banque Nationale – Chicoutimi
  • 02 mai 2018 – Salle Maurice-O’Bready – Sherbrooke

Vos commentaires