Kodo
Nouvelle Publié le

Le collectif japonais Kodo présente Evolution son nouveau spectacle de percussions taïko

Véritable référence de la percussion taïko, cet art rythmique japonais, le collectif japonais Kodo revient faire vibrer les murs de la Salle Wilfrid-Pelletier, le 23 mars 2019 avec son nouveau spectacle Evolution. Une nouvelle création originale qui marquera le retour de l’emblématique o-daiko (tambour géant) depuis 2013 et où tradition et modernité vont s’entrecroiser dans une harmonie parfaite.

Alliant effets de lumière raffinés et rythmes de tambours intenses, le collectif met les sens à rude épreuve en exhibant sa maîtrise absolue de cette forme percussive traditionnelle, patiemment apprise pendant de nombreuses années au Kodo Apprentice Center, sur l’île de Sado.

Le taïko

Il est important de savoir que l’art du taïko tire son nom du tambour à peau tendue sur bois utilisé pendant les fêtes traditionnelles et dont la pratique demeure un art extrêmement exigeant, autant mentalement que physiquement. C’est pour cela qu’Evolution, va bien au-delà d’un spectacle musical classique car sur la scène, ce sont de véritables athlètes, arguant d’années d’un entrainement rigoureux, qui vont mener un combat éreintant contre leurs instruments pour en sortir fiers et victorieux à la fin.

Sous la mise en scène du légendaire acteur de théâtre kabuki Tamasaburô Bandô, la troupe va rythmer la soirée au son de ses tambours. Parfois intenses, parfois délicats, grondant de colère ou doux comme une caresse comme une main passée sur de la soie, les battements des instruments vont rejoindre celui du cœur pour vibrer à l’unisson.

Tradition et modernité

Mêlant œuvres populaires traditionnelles et compositions originales, Evolution nous fait voyager à travers les âges du Pays du soleil levant. De son propre aveu le collectif ne veut pas simplement reproduire les pièces empruntées au répertoire traditionnel mais véritablement « capturer leur esprit et leur énergie universels qui traverse les corps. Un art enraciné dans le sol qui s’est développé à travers une relation intime entre le peuple, l’art et la nature ». À cela s’ajoute les compositions originales proposées par le collectif qui sont issues des multiples influences des artistes de Kodo ainsi que de leurs expériences de voyages. Il faut dire que la troupe fêtera bientôt ses 40 ans d’existence et fait preuve d’une maitrise sans pareil dans son domaine.

La tempête rythmique Evolution et sa forêt de tambours impétueux seront de passage à la Place des Arts le 23 mars 2019. Détails et billets par ici.


* Cet article a été produit en collaboration avec La Place des Arts.
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires