Ma première Place des Arts
Nouvelle Publié le

Le concours Ma première Place des Arts dévoile ses participants pour son édition 2018 !

Qui n’a jamais rêvé de se produire à la Place des Arts? Suffit de bien chanter ou de bien jouer d’un instrument, d’avoir du talent, une plume remarquable, une belle synergie de groupe, un certain edge qui se démarque, une capacité de gestion du trac bien développée, d’avoir un ordinateur et de s’inscrire au concours Ma première Place des Arts.

À travers le paysage culturel montréalais, on compte bon nombre de concours pour les aspirants musiciens québécois. Parmi ceux-ci se démarque le plutôt prestigieux Ma première Place des Arts, présenté par la Société pour l’avancement de la chanson d’expression française (SACEF) qui offre une chance inouïe aux participants de se produire sur les planches de — vous l’aurez deviné — la Place des Arts.

En plus, les trente-deux participants de la cohorte 2018 (soit huit interprètes, 16 auteurs-compositeurs-interprètes et huit groupes) se verront très bien outillés grâce aux judicieux conseils de leurs mentors de cette année, la professeure de chant Andréanne Alain, l’auteur-compositeur-interprète Éric Goulet et le guitariste Jean-François Beaudet, ainsi que La Bronze, David Jalbert, Laurence Nerbonne, Daran, Mara Tremblay, Dany Placard, Marie-Annick Lépine et Olivier Langevin qui conseilleront les finalistes avant la grande finale. Ceux-ci prépareront les participants des trois catégories du concours (Interprète, Auteur-compositeur-interprète et Groupe) lors des quarts et demi-finales à la Salle Claude-Léveillée, et lors de la grande finale le 16 mai à la Cinquième Salle.

La Bronze

La Bronze

« Je pense que je vais pouvoir leur parler de mon expérience personnelle, comment j’aborde la chanson, et s’ils se reconnaissent là-dedans, tant mieux. »
Quel est le meilleur conseil à donner à un jeune musicien?
« Sois toi-même. »

Les artistes qui se disputeront les prix dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète cette année sont Belle Grand Fille, Antoine Mainville, Olivier Lessard, Jeanne Côté, Joseph Boudreault, Monastrell, Joe Robicho, Allyson Pétrin, Renaud Bélanger-Royer, Myriam Arseneau, Marie-Ève Lapierre-Lemoyne, Pier-Luc Maheu, Petite-Elfe, Jeando, Noémie Sheila Rioux et Samuel Robidoux. Du côté de la catégorie Interprète, la compétition sera féroce entre Lili Gauthier, Joanie Harvey, Sarah Fortin, François Pillenière-Magnan, Marie Boismenu-Gagnon, Dave Bex, Bénédicte Assamoi et Dominic Baker. Puis, dans la catégorie Groupe, on verra s’affronter Everen, Le Tigre, De la laine pis d’la barbe, TONIQUE, Simon Patenaude, Joël Desmarais, Chandail de loup et Vanessa Marier.

Les quarts de finale seront disputés les mardis soirs à 19h du 6 février au 27 mars. On pourra y voir défiler chaque soir trois artistes solo et un groupe, et ce seront Ima, Jérôme Minière et Jean-Guy Prince qui auront la lourde tâche de juger qui accédera aux demi-finales — le 10 avril pour les interprètes, le 17 avril pour les auteurs-compositeurs-interprètes et le 24 avril pour les groupes. Ils seront à leur tour jugés par Catherine Durand, Sébastien Charest et Moran qui seront en charge de déterminer les finalistes du concours.

Des prix alléchants

Chaque participants des trois catégories tenteront de remporter de nombreux prix remis par les partenaires de l’événement. Parmi ceux-ci, on retrouve autant des prix en argent que la chance de se produire sur certaines scènes montréalaises, une résidence, ou encore du temps en studio.

On retrouve également le prix Chanson à chanter. Chaque année, un auteur-compositeur-interprète écrit une chanson pour le concours que chaque participant de la catégorie Interprète doit s’approprier. Pour la 24e édition, c’est Amylie qui s’est vue remettre cette tâche. Elle a écrit pour l’occasion Le chemin le plus court. « C’est beaucoup de gens qui vont s’approprier la chanson et j’espère plaire, d’une certaine façon, explique Amylie. Je veux que tout le monde trouve quelque chose dans la chanson pour pouvoir se l’approprier. C’était vraiment un beau défi pour moi. » Elle devra ensuite choisir son interprétation favorite lors de la finale, puis remettre au gagnant un prix en argent.

Des découvertes à faire et refaire

En parallèle avec le concours Ma première Place des Arts, on retrouve la Série Découvertes des Week-ends de la chanson Québécor qui se donne comme mission de faire rayonner le talent de chez-nous, en français (s’il vous plait!). Dans une formule acoustique, les concerts seront présentés les vendredis et samedis, du 2 février au 21 avril, à la Salle Claude Léveillée.

On pourra y voir Les Chercheurs d’Or, Marie Onile, Charles Robert, Élixir de Gumbo, Amé, James Lee, Céleste Lévis, Gabrielle Goulet, Aiza, Geneviève Leclerc, Andy St-Louis, Joannie Benoît, Mélissa Bédard, Mario Lepage, Shawn Jobin, Louis-Philippe Gingras, Charlène Blanchette, Laurence Castera, Automat, Héra Ménard, Moonfruits, Marjolaine Morasse, Roxane Bruneau, LYLY K.O., Emrical, Marjorie Fiset.

Février à nos portes signifie que de nombreuses soirées musicales nous attendent grâce au concours Ma première Place des Arts et la Série Découvertes Week-ends de la chanson Québécor. C’est un rendez-vous à compter du 2 février prochain à la Place des Arts, bien sûr!

Tous les détails de l’horaire et de la programmation sont disponibles sur le site officiel de Ma première Place des Arts.


* Cet article a été produit en collaboration avec la SACEF.

Événements à venir

Vos commentaires