Philippe Brach
Entrevue Publié le

«Le show chié» de Philippe Brach | Une soirée sous le (possible) thème de l’échec!

Le lundi 14 octobre prochain au Club Soda, Philippe Brach clôturera non seulement la tournée du «Silence des Troupeaux», mais aussi cinq années de musique. Dans un post Facebook, le loufoque chanteur indiquait ceci: «Vous voulez pas manquer celui-là, même si ça va chier solide. Penserais pas remonter de sitôt sur une scène après un flop comme ça.» Nous avons alors été curieux d’en savoir plus sur cet événement intitulé «Le Show chié», et aussi d’avoir plus de détails sur les futurs projets de l’énergumène rouquin!

Philippe Brach a eu une année pas mal occupée. En avril et en mai, il a fait plusieurs spectacles à travers le Québec, ainsi qu’une tournée dans une quinzaine de festivals cet été (dont le Festival d’été de Québec, le FME et le Festival BESIDE, entre autres), et un autre en septembre à Chicoutimi. Joint au téléphone aujourd’hui, il récapitule ainsi cette tournée: «Après avoir fait 125 shows en un an, j’étais plus conscient de ce que ça comprenait, plus en possession de mes moyens. […] J’arrive et je me sens vraiment chez nous, je jase avec le monde. Ça a déclenché le feeling que je suis à la bonne place.»

Le show qui va chier

Après avoir présenté plusieurs shows avec des concepts assez éclatés merci, dont Boum Dang Sangsue! avec l’Orchestre de l’Agora en mars dernier, Philippe Brach terminera donc sa série de spectacles avec ce fameux Show chié. «C’est aussi pour finir, à quelque part, une bulle des 5-6 dernières années, des trois dernières tournées qui se sont enchaînées back à back avec les trois albums.»

On se demande vraiment à quoi ressemblera ce spectacle, avec un titre aussi… brun. «Je peux pas dire grand-chose! Mais en gros, c’est une de ces soirées concept comme on s’amuse à faire souvent, en début et en fin de tournée. Celle-ci est sous le thème de l’échec! (rires) On a quand même mis beaucoup de préparation dans le show, et j’ai hâte de voir comment les gens vont le recevoir. C’est une des rares fois où je suis pas capable de dire comment les gens vont le prendre!»

Malgré ce thème, il mentionne avec humour qu’il va quand même y avoir des chansons, et les repères de base que les gens ont quand ils viennent voir ses shows seront présents. L’artiste aime les concepts uniques et où rien n’est vraiment rodé ou pratiqué, il y a donc une certaine part d’imprévisibilité. «On aime faire des surprises, et être surpris!»

On aurait pu finir ça avec un gros show à grand déploiement, mettons au Métropolis, avec des amis pis tout ça… Ça aurait été beau, la larme à l’oeil, mais j’avais juste le goût d’essayer autre chose.

D’ailleurs, le mystère plane encore sur la présence d’invités. Y en aura-t-il? «Pas pour l’instant… mais qui sait! On sait jamais qui peut s’inviter sur la gig… Ça reste un party avec tous les musiciens qui sont passés pendant la tournée. Il y a beaucoup d’amis qui sont là, il y en a qui viennent juste faire une petite affaire sur le show, mais ça va être très chum-chum.»

 

Partir en Afrique et «mettre la musique en jachère»

L’artiste a annoncé récemment qu’il va partir en Afrique, et qu’il avait aussi d’autres projets. D’où provient cet élan, et que va-t-il faire là-bas? «De multiples projets! Mais aussi voir d’autres vies, voir d’autre monde. Je pense que c’est bon de prendre une pause d’un type de création. J’ai besoin de mettre ça en jachère, la musique… Pour l’instant, je m’en vais en Tanzanie, et peut-être au Nigéria.»

Et pourquoi l’Afrique? Il mentionne y être allé pour une première fois l’année passée, au Maroc, précisément. «Ça fait un boutte que je veux y aller. J’avais le feeling que j’étais rendu là.» Un beau trois mois de découvertes et d’expérimentation l’attend donc, mais il prévoit faire beaucoup d’écriture à travers tout cela, et «clencher des projets à distance aussi». Ses prochains projets incluent un livre et une émission pour enfants, des capsules pour le Festival La Noce, et un certain «truc audio funné». S’il met la musique de côté pour un temps, il explorera sans doute sa très grande créativité à travers d’autres médiums. «Vous allez me voir pas pire dans une couple de trucs, ça, c’est officiel!»

Surprises en vue!

Pour finir, il nous rassure: «Malgré tout, je pense que le show va bien aller! J’ai hâte de voir.» On se demande bien quelles surprises l’excentrique et singulier personnage nous réserve! Pour les billets, c’est juste ici.

Graphisme: Pier-Philippe Rioux
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires