Lee Scratch Perry
Critique Publié le

Lee Scratch Perry au Club Soda | À la hauteur de sa réputation

C’est rare que les fans de reggae ont la chance d’avoir de bons événements en ville. Ils ont pourtant répondu a l’appel lancé par le père du dub, Lee Scratch Perry, pour un spectacle au Club Soda vendredi soir, avec The Beatdown, Poirier (avec Ghost Beard) et Jah Cutta (avec DJ John Lee) en ouverture de soirée.


Scratch était accompagné par les musiciens de Subatomic Sound System. Un heureux mélange de vieux collaborateurs et aussi de musiciens de la nouvelle école électro, ce qui donne un résultat assez unique et mélangé au génie de Lee Scratch Perry, c’est le top.

Les fans du Jamaïcain ont eu droit a un beau cadeau en terme de chansons au programme. Pour fêter le 40e anniversaire de Super Ape, son album classique de l’époque des Upsetters, il a décidé de le jouer en entier. Des chansons de l’époque Bob Marley et Max Romeo sont venu combler le setlist.

Malgré ses 80 ans, Lee Scratch Perry a encore fier allure. Il a l’air d’un petit roi qui règne sur son domaine avec ses bagues, son bling recouvrant son coat, sa casquette à studs. Il a passé sa grande soirée à se promener de gauche à droite sur scène, comme s’il attendait chez le médecin… mais avec un groove incroyable.

Pour les amateurs de reggae, Lee Scratch Perry est un grand nom et vendredi soir, on a eu droit a un show digne de sa réputation. Peut-être le dernier à Montréal… Espérons que non parce que des soirées comme celles-là, on en prendrait plus souvent !

Vos commentaires