Less Than Jake
Critique Publié le

Less Than Jake et Four Year Strong à la Tulipe | Grosse fiesta un mardi soir !

Ce mardi 20 février, c’était punk et festif à la Tulipe. Au programme : bières, pogos, cuivres et bonne ambiance avec Less Than Jake !

La soirée débute par les traditionnelles premières parties. Ce sera au groupe Blummers de lancer les hostilités. Quatre jeunes gars du coin plein d’énergie qui balance un pop-punk à la Sum 41 assez sympa et frais. À surveiller.

Puis c’est au tour de Direct Hit de prendre le relais. Là, on a affaire à des trentenaires tout aussi énervés. Leur son est dans la même veine que le groupe précédent, un tantinet plus hardcore et plus travaillé peut-être. Le groupe finira sur une chanson très hardcore où le chanteur hurlera dans son micro avec sa serviette de bain sur le visage ! Ceci était pour le moins…inattendu ! Sûrement une manière de contester le fait de devoir se laver tous les jours ou de nous rappeler de mettre de l’adoucissant dans la laveuse…

Four Year Strong : du pareil au même

Les quatre gars de Four Year Strong entrent sur scène ; bruns, barbus, T-shirts noirs, barbus, bruns, tatouages, T-shirts noirs, casquettes à droite et à gauche : la symétrie est respectée.

Au niveau du look, ça sent pas mal le formatage, espérons que leur musique le soit moins… Ben pas tant en fait ! Le groupe distille un hardcore mélodique assez banal avec des passages déjà entendu un milliers de fois.

Mais bon, l’énergie est là et les fans ont l’air aux anges. D’ailleurs des pogos se forment rapidement sur le devant de la scène et deux camps se distinguent : les débardeurs contre les T-shirts. Je ne sais pas qui va l’emporter mais il y a du muscle de chaque coté, ça c’est certain.

 

Less Than Jake : les patrons de la soirée

Et le moment tant attendu arrive. Less Than Jake investit la scène au son de The Ghost of You and Me, un de leurs plus grands classiques. La salle est déjà en transe. D’ailleurs, ils ne cesseront de répéter  » Ce soir nous allons jouer beaucoup de vieilles chansons. » Bien. L’ado qui jouait à Tony Hawk’s Pro Skater 4 – où figurait un de leur titre – et qui sommeille toujours en moi, jubile.

Et c’est parti pour une 1 h 30 de folie. Mis à part quelques rides sur le visage et un peu d’embonpoint chez certains, tout y est : les cuivres, les longues dreadlocks du bassiste Roger Manganelli et la voix de Chris Demakes.

Le groupe enchaîne les succès : Look What HappenedPlastic Cup Politics etc. Le public est ravi et pendant que les musiciens assure le show, les techniciens balancent des ballons et du papier toilettes à l’aide de…fusils à papier toilettes ! Sûrement le truc le plus cool que j’ai vu depuis un bout de temps.

Matthew la moustache

Autre fait marquant de la soirée, au milieu du concert Chris Demakes fera monter un jeune homme torse-nu du style gringalet sur la scène en raison de la superbe moustache dont il est affublé. Après quelques blagues sur celle-ci, le groupe demande si une jeune fille est prête à embrasser cette moustache ! La salle est hilare. Une demoiselle se propose et les deux invités danseront ensemble sur une toune mais sans échanger de baiser.

Après plus d’une heure de fête, Less Than Jake quitte momentanément la scène sous les bravos du public qui scande haut et fort le nom du groupe ! Les musiciens reviendront pour jouer leur plus célèbre chanson All My Best Friends Are Metalheads et ainsi élever le niveau d’hystérie ambiante à son paroxysme !

 

Événements à venir

Vos commentaires