Nouvelle Publié le

L’été, c’est fait pour sortir ! Suggestions de festivals à explorer hors-Montréal (kilométrages inclus!)

L’été bat son plein, et bien que les Francos et les FIJM soient terminés, ce ne sont pas les occasions qui manquent d’aller explorer des festivals à l’extérieur de Montréal d’ici septembre!  Vous ne serez pas seuls : sur le chemin, vous croiserez assurément de toutes les marques de voiture et de motos, et partez de Montréal à la découverte de festivals. Pour guider votre route, voici quelques arrêts festifs d’ici la fin de l’été. Kilométrage inclus!

FRIMAT à Val d’Or du 17 au 21 juillet (6 heures, 520 km)

Le Festival de la Relève Indépendante Musicale en Abitibi-Témiscamingue, mieux connu sous son acronyme FRIMAT, célèbre sa 14e édition avec différentes activités, comme une séance de yoga avec Maude Audet, et les spectacles, entre autres, de Klô Pelgag, Francis Faubert, Antoine Corriveau, de Mon Doux Saigneur, Canailles et Dead Obies. Deux soirées rock et rap seront animées par le duo humoristique Sèxe Illégal. Les couche-tard et les punks se donneront rendez-vous à la microbrasserie Le Prospecteur pour un concert d’Oktoplut et de Guerilla Poubelle, qui sont actuellement en tournée québécoise.

Festif ! à Baie-St-Paul du 19 au 22 juillet (4 heures, 358 km)

Gagnant grandement en popularité dans les dernières années, le Festif ! continue d’éblouir les festivaliers, d’abord par le décor enchanteur qu’est Baie-St-Paul, puis par les shows présentés dans des lieux atypiques : église et son sous-sol, quai, cour arrière d’un restaurant… des spectacles-surprises dévoilés sur leur application mobile quelques minutes avant le début ponctuent le festival. Chose certaine, Tiken Jay Fakoly, Patrick Watson et « Desjardins, on l’aime-tu? », un spectacle rassemblant une douzaine de musiciens dont Koriass, Salomé Leclerc et Avec pas d’casque, animeront les foules.

Amateurs de la scène locale montréalaise des années 2000 ? Le Nombre et Creature y donneront chacun une rare prestation!

En plus des spectacles à profusion et des pop-up bouffe, du yoga et des massages seront offerts gratuitement. Soucieux du bien-être de ses festivaliers, Le Festif ! a réservé un lieu de répit aux personnes ayant surconsommé ou vivant une situation de vulnérabilité.

Le collègue Victor Perrin y sera et vous rapportera les meilleurs moments du festival!

Festival de musique Artefact à Vaudreuil-Dorion du 26 au 28 juillet (53 minutes, 45 km)

Une petite escapade, pas si loin de Montréal ? Direction à la 7e édition du festival Artefact. En prestation intimiste sur deux scènes extérieures : Syzzors, Gazoline, La Famille Ouellette et Random Recipe joueront le 26 juillet.

Le lendemain, ce sera au tour du collectif folk rock montréalais Cheshire Carr, de la fierté régionale Massicotte et ses tounes, de Félix Dyotte, de Hubert Lenoir et de Klô Pelgag.

La formation psych-progressive Garnotte, la grande finaliste aux Francouvertes 2018 Lou-Adriane Cassidy, la grande gagnant de ces mêmes Francouvertes en 2017, Lydia Képinski, et l’incontournable groupe rock Galaxie clôtureront les festivités.

En plus de ses spectacles gratuits, près d’une centaine d’équipe s’affronteront durant le mondial de Washers (!) où les participants sont fortement invités à se déguiser (!!).

Desbouleauxfest à Mirabel le 18 août (1 h, environ 53 km)

Réduit à une seule journée, contrairement à ses éditions précédentes qui se déroulaient sur trois, le Desbouleauxfest reste un rendez-vous pour les amateurs de musique aux rythmes effrénés. Assistant à des spectacles d’humour en après-midi assis sur des bottes de foin, les festivaliers lancent, se roulent et sautent dans la paille durant la soirée. L’ambiance est survoltée et franchement camarade. Pour l’instant, la programmation entière n’a pas été dévoilée, mais les joyeux tapageurs d’Orloge Simard et le groupe montréalais hardcore Sudden Waves ont confirmé leur présence.

 

Festival de la poutine de Drummondville du 23 au 25 août (1 h 21 minutes environ 106 km)

Qui a inventé le mélange frites, sauce et fromage en grains ? Si la question fait encore débattre bien des Québécois, le festival de la poutine, fondé par les Trois Accords, se déroule assurément à Drummondville du 23 au 25 août cette année. (Prends ça, Victo!) Une dizaine de restaurateurs se rassembleront, dont le Cuisinier Rebel comme chef invité et le gagnant de la meilleure poutine en 2017, Le Canadien.

La bouche et le bedon pleins, les festivaliers profiteront d’une programmation alliant musique populaire, classiques québécois et nouveaux incontournables : Robert Charlebois, 2Frères, Lisa LeBlanc, Dead Obies, Marjo, Kaïn, Hubert Lenoir, Matt Holubowski et Geoffroy.

Le prix Trois Accords du Festival de la Poutine récompensera un jeune artiste ou groupe de la région. En plus d’une bourse, le gagnant aura la chance de jouer sur scène.

Festival de Musique Émergente à Rouyn-Noranda du 30 août au 2 septembre 2018 (7 heures, 627 km)

La fête du Travail allonge la première fin de semaine de septembre, ce qui ne donne aucune excuse pour ne pas se rendre en Abitibi-Témiscamingue pour la 16e édition du Festival de Musique Émergente, le FME.

Les chouchous Loud, Milk & Bone, Random Recipe, Lydia Képinski, Galaxie et Hubert Lenoir ont été confirmés ainsi que The Brooks. À découvrir : la sensation soul sud-africine Nakhane et la formation montréalaise Teke Teke. Inspiré par le guitariste japonais Takeshi « Terry » Terauchi, leur composition combinant post-rock, noise et shoegaze attire l’attention de plus en plus de mélomanes.

On apprenait de plus ce matin que la formation Karkwatson, composé de membres de Karkwa et de Patrick Watson, offrira exclusivement deux spectacles après dix ans d’absence. Tous les détails par ici, d’ailleurs.

En collaboration avec l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, un jardin éphémère et des mapping vidéos agrémenteront l’expérience visuelle des festivaliers.

Comme à chaque année, le FME, c’est loin, mais ça vaut le détour!

Envol et Macadam à Québec du 6 au 8 septembre (3 heures, 262,5 Km)

Se déroulant avant l’équinoxe d’automne, la 22e édition d’Envol et Macadam termine bien la saison des festivals pour les amateurs d’hardcore. L’ambiance sera assurément exaltée pour les groupes de la capitale comme Boundaries, Apes et Get The Shot. Autres rockeurs de Québec qui valent le détour : Les Goules, en prestation juste avant Bernard Adamus sur la scène extérieure, ainsi que Victime qui ouvrira le spectacle de clôture. Le moshing est garanti avec trois grosses pointures du metalcore: les Américains The Devil Wears Prada et August Burns Red ainsi que les Australiens de Parkway Drive.

Plutôt friand rap ? Le Français Sofiane, dans une soirée hip-hop au Dagobert, se joindra aux festivités d’Envol et Macadam.


Cet article délicieux a été produit en collaboration avec HGrégoire.

Événements à venir

Vos commentaires