Vance Joy
Nouvelle Publié le

L’histoire d’amour entre le Québec et Vance Joy

En regardant les spectacles à venir à Montréal au courant de l’été, on observe que Vance Joy s’est booké un Centre Bell pour la première fois de sa carrière en tant que tête d’affiche. Si certains s’en surprennent, on leur répond que ce n’est que la suite de la grande histoire d’amour qu’entretient le Québec avec Vance Joy.

Bien qu’il vienne des contrées éloignées down under, l’Australien Vance Joy, James Keogh de son vrai nom, porte le Québec dans son coeur depuis longtemps. C’est parce qu’à tout coup, les Québécois — mais avouons-le, surtout les Québécoises — se ruent sans hésitation à tous les passages du beau brun dans la province.

Et il se fait un plaisir de nous gâter à chaque fois de prestations généreuses dans le plus de salles québécoises possibles. En 2016, il a bravé l’hiver de janvier et février pour se produire notamment à Montréal, Québec, Sherbrooke et même Rimouski. Il faut nous aimer pas mal pour endurer les engelures et les mains froides quand on a la chance de se produire dans la même année à Osheaga.

 

Le courant Riptide

On l’associe peut-être ailleurs comme “le gars qui chante la toune Riptide”, mais au Québec, on le connaît comme “le gars pour qui il faut se prendre d’avance parce qu’il se produit toujours à guichets fermés”.

En 2015, il a fait déborder le Parc de la Francophonie au Festival d’été de Québec, a dû ajouter une troisième date à sa série de concerts au Métropolis en 2016 et a rempli sans problème le Théâtre Corona qui affichait complet en octobre dernier, longtemps avant son nouvel album Nation of Two paru en février 2018.

Dès la sortie de ce deuxième album, Vance Joy a fait la tournée des quotidiens québécois en se rendant sur place à Montréal et à Québec, insistant sur le fait que ça lui faisait énormément plaisir de revenir en sol québécois, ne serait-ce que pour donner des entrevues et visiter. C’est une histoire d’amour tout ce qu’il y a de plus réciproque.

Vance Joy à Osheaga l’été dernier.

Vance Joy à Osheaga l’été dernier.

Toujours le bienvenu

Pour les sceptiques qui s’étonnent de le voir à la programmation du Centre Bell, sachez que le reste du Québec n’est pas surpris. Vance Joy est en tournée en continu jusqu’en novembre avec un seul arrêt au Québec, au Centre Bell. S’il réussit à remplir plusieurs théâtres à travers la province, mais qu’il ne s’y arrête pas dans le cadre de cette tournée-ci, il ne faudra pas se surprendre de voir les fans des régions des quatre coins de la province converger vers Montréal pour ce grand moment.

Quoi qu’il en soit, on peut être certain de revoir la belle binette de Vance Joy chez nous pour encore longtemps, parce que le Québec est pour lui une valeur sûre. Et s’il voulait venir s’installer au Québec, on l’adopterait volontiers. Bon, c’est pas la météo de l’Australie, mais quand même.

Nos ébats amoureux avec Vance Joy sont loin d’être terminés. On s’en apercevra le 21 juin alors que tous les horizons du Québec se donneront rendez-vous au Centre Bell pour flirter tout en musique avec Vance Joy.

Les billets (à partir de 45,25$) sont en vente par ici.

 

5 chansons à écouter pour réaliser que Vance Joy est beaucoup plus qu’un one-hit wonder :


* Cet article a été produit en collaboration avec evenko.
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires