Lomepal
Critique Publié le

Lomepal au MTELUS | À coeur ouvert

Le rappeur parisien Lomepal était de passage au MTELUS dans le cadre de sa tournée « Jeannine », quelques mois après la sortie de son plus récent album du même nom. Reconnu pour ses textes à la fois introspectifs et arrogants, il aura donné une performance des plus sincères, en donnant largement au public pour son argent.

Les billets étaient tous vendus depuis plusieurs semaines et la salle respirait nervosité et excitation. Coincés comme des sardines, tous attendaient avec impatience la venue du rappeur à la plume bien connue.

Après une première partie haute en sueur, il fait finalement son entrée sur scène, acclamés comme on a rarement vu un artiste être acclamé. 1000°C a ouvert le bal, sans Roméo Elvis toutefois, et déjà les moshpits s’installaient. La voix de Lomepal est extrêmement fidèle à ses enregistrements et met de l’avant ses talents, non seulement d’interprète et de rappeur, mais aussi de rappeur et de showman.

Il poursuivra la soirée avec le single Club, Mômes et Lucy paru sur le grandissime projet qu’est Flip. Le rappeur a clairement profité du début de la soirée pour mettre en valeur son dernier projet, Jeannine, étant toutefois conscient que la salle était probablement remplie par des amateurs qui attendaient depuis longtemps son retour à Montréal. Son dernier concert datait de l’été 2017.

Pour les morceaux où Lomepal était normalement accompagné d’un autre rappeur, comme X-Men avec Jean Jass et Vérité avec Orelsan, des projections des rappeurs concernés ont été tournées au préalable afin de ne pas laisser un gros vide en plein milieu du morceau.

Uniquement accompagné par Meyso, son fidèle DJ et producteur depuis le tout début, les instruments éparpillés un peu partout sur scène montraient clairement que des musiciens apparaîtraient à un moment ou un autre.

Un vaste aperçu de ses projets

Tout au long du concert, il aura vogué entre ses différents projets, allant jusqu’à interpréter un morceau, Oyasumi, de son court EP ODSL, paru en 2016. Pour cette chanson, claviériste et guitariste se sont joints au rappeur le temps de quelques chansons. Danse, Le Vrai Moi et Tout Lâcher ont été interprétés dans la plus belle intimité, dans une ambiance calme et quasi-contemplative.

Lomepal a une facilité déconcertante à plonger son public dans l’atmosphère planante et introspective de ses textes. Tous étaient pendus à ses lèvres.

S’est ensuite ajouté un batteur qui a accompagné le groupe pour des morceaux qui ont occasionné plusieurs moshpits, chutes et de curieuses gouttes qui commençaient à tomber du ciel. Probablement la condensation occasionnée par cette masse homogène et suante qu’était devenue le public. Malaise, Pommade et Ma Cousin ont été interprétés avec une énergie hors-pair où la qualité vocale du rappeur n’était pourtant pas perdue.

Son premier départ (puisqu’il y a évidemment toujours un rappel, n’essayez pas de nous jouer des tours) fut après l’interprétation de Yeux Disent, chanson des plus touchantes pour laquelle quelques joyeux lurons (un peu trop excités) ont tenté de créer un moshpit, qui a été arrêté par le silence imperturbable de Lomepal.

La chanson tant attendue par tous ceux qui ont écouté Jeannine était Trop Beau, pièce qui sera jouée en rappel, avec piano et émotion. La grande finale aura été ponctuée d’un encore plus grand remue-ménage pour une reprise de 1000°C, le tout accompagné cette fois des musiciens.

Lomepal terminait sa tournée avec la date montréalaise et a pris le temps de remercier l’ensemble de son équipe afin de terminer le tout en beauté. Le concert fut sans longueurs, sans anicroches, chaque morceau interprété était ressenti et touchant à sa façon, laissant probablement les fans avec un goût doux-amer, espérant que Lomepal ne prenne pas encore deux ans avant de revenir à Montréal.

 

Youri

La première partie a été assurée par le Parisien Youri, surnommé le tsar, jeune phénomène dont le nom gagne à être connu. Il entre en scène avec sa petite équipe et un premier morceau qui va comme suit : «J’trempe mes couilles dans sa bouche comme un sachet de thé» et ce genre de pensées ma foi fort imagées persisteront au fil de sa performance.

Des punchlines suscitant bon nombre de réactions et une très bonne prestance scénique ont donné un excellent préambule à Lomepal, ne réléguant toutefois pas Youri dans l’oubli de par la différence entre leurs styles de rap. Il a lancé un projet en décembre dernier, Tsar Bomba, produit en compagnie du bien connu DJ Weedim et en a présenté quelques morceaux, dont Tu m’aimais pas et Livres.

Photos en vrac
(par André Rainville – @villedepluie)


Grille de chansons

  1. 1000°C
  2. Club
  3. Mômes
  4. Lucy
  5. X-Men
  6. Plus de larmes
  7. Bécane
  8. Beau La Folie
  9. Évidemment
  10. Vérité
  11. Oyasumi
  12. Danse
  13. Le Vrai Moi
  14. Tout Lâcher
  15. Malaise
  16. Pommade
  17. Ma Cousin
  18. Yeux Disent

Rappel

Trop Beau
1000°C

Vos commentaires