Ludwig Von 88
Critique Publié le

Ludwig Von 88 et Carotté à Québec | L’impérial Folklorique

Absent de la scène québécoise depuis plus de vingt ans, le groupe punk Ludwig von 88 fait cet été son grand retour. Plus en forme que jamais, le quatuor français était là pour nous en donner plein la vue. Retour sur une soirée haute en couleur et en confettis à l’Impérial Bell.

 


 

De retour en sol Québécois, après 26 ans exactement, les « Ludvigue » en avait long à nous raconter, tellement, qu’on en aurait pris encore plus. Enchaînant leurs plus grand succès tels que Louison Bobet For Ever, Club Med, avec la présence spéciale de Toto des Frères Bavarois, et Oui Oui et la voiture jaune, tout comme les nouveaux de leur dernier album studio, Disco Pogo Night. Il n’y a pas à redire, les keupons étaient infatigables, malgré l’âge qui les rattrape, comme nous le dira Fabrice au cours de la soirée.

Fabrice, Laurent, Olaf, Karim et Bruno savent mettre le feu et en grand. Gros son cru et sale, textes délurés, masques de luchador, chapeau au fleurdelisé, perruques et lumières, qui ne tarderont pas « à prendre le bord » tant la chaleur que dégage la salle et le band est étouffante ; c’est un show punk 5 étoiles et festif à souhait. C’est aussi la marque de commerce des Ludwig Von 88 et elle n’a pas changé depuis 1983.

Du punk en passant par le ska, le hardcore et le reggae, ils ont enchaîné les chansons en donnant toujours encore plus d’énergie au public qui leur répondaient avec une fervente admiration, chantant en choeur avec les Français. Les membres de Carroté ont même été piquer la saucette avec eux, sur un Houlala, la plus attendue de leur succès, qui devait résonner jusque dehors tellement il était puissant.

Le punk français des années 80 n’est définitivement pas mort. Et il est, depuis de nombreuses années, le favoris des Québécois. Si la salle tarde cruellement à se remplir en début de soirée, elle sera remplie à craquer lors de l’arrivée des Ludwig et danse du pogo se mélangera aux slamers qui se lanceront partout à travers le parterre bondé.

 

L’accueil Punklorique

Pour bien entamer la soirée et mettre un peu de swing dans celle-ci, ce sera les Neuvillois de Carroté, après une intro faite par Valence et le Capitaine Patenaude de feu dans une Galaxie près de chez vous, qui ouvriront le bal.

Les 6 membres du groupe nous ont livré une performance haute en couleur, oscillant entre la gigue, le rock, le punk et le punk celtique. Carotté a fait chanter la foule, tout en conservant l’attention des spectateurs en les faisant danser, s’amuser et surtout, passer un bon moment. Les spectateurs auront même droit à la présence de Keith Kouna, invité pour l’occasion, à interpréter Rouler tout l’long et une version spécial de la Bastringue de la Bolduc.

Définitivement une soirée que nous seront bien loin d’oublier!

Artistes
,
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires