Nails
Nouvelle Publié le

Metallique Trimestre | 10 concerts à Montréal à surveiller prochainement

Même à moins vingt degrés, il fait bon vivre à Montréal. Surtout en termes de concerts. Cette nouvelle année nous le prouve définitivement avec une sélection impressionnante d’artistes et de belles affiches métalliques à se mettre sous la dent d’ici le printemps, du heavy au black en passant par le stoner et les pirates, avec une dominante thrash.

 

1. U.D.O.
8 janvier aux Foufounes Electriques

Un nom imprononçable, mais une voix tout de suite reconnaissable. Udo Dirkschneider est le chanteur fondateur du groupe de heavy metal allemand Accept à la fin des années 70. Séparé de la formation originale depuis les années 2000, il poursuit sa carrière solo depuis. Mais cette année, pour le plaisir des fans, il nous présente une set-list exclusivement composée de chansons d’Accept. Et apparemment ce serait la dernière fois… Une occasion à ne pas manquer, et en plus il y a une bonne sélection de heavy metal montréalais avec Mad Parish, Ashes Of Eden, et Rusted, qui vient de sortir un album live. (N.D.L.R.: Rusted compte parmi ses membres l’auteur de ces lignes…)

 

2. Mayhem
20 janvier au Club Soda

Il semblerait que la mode de se recycler en faisant des tournées jouant des albums cultes soit tombée jusque dans les froides abîmes du black metal. Les légendes norvégiennes Mayhem prennent ainsi la route pour jouer en intégralité leur sombre classique De Mysteriis Dom Sathanas, sorti en 1994. Avec le même Attila au chant, ça devrait être une messe noire remarquable. Ils seront accompagnés de Black Anvil, et de l’occulte duo Inquisition, qui n’avait pas pu venir au Heavy Montréal l’année dernière, présentant son nouvel album, sobrement intitulé Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith.

 

3. Havok
12 février aux Foufounes Electriques

Dans l’incroyable New Wave of Thrash Metal de la dernière décennie, le quatuor a su se tailler une belle place, avec une puissance et une agressivité maîtrisée, et toujours une touche d’engagement dans les paroles, un peu à la manière de Kreator, dénonçant la violence de notre monde avec la violence musicale.  Et surtout, c’est une des rares occasions (sinon la première ?) de voir enfin Havok en tête d’affiche, et donc d’entendre plus que 7 morceaux, leur discographie commençant à être suffisamment intéressante. Ils seront accompagnés des champions de la première partie à Montréal, les Californiens de Exmortus, qui doivent en être à leur quatrième concert ici en un an, et du thrash crossover de Extinction A.D.

 

4. Uli Jon Roth
8 mars aux Katacombes

Certes, l’homme est déjà venu jouer aux Katacombes l’année dernière. Mais c’était génial de voir ce guitariste légendaire dans une petite salle, et en plus il revient pour célébrer la sortie de son DVD Tokyo Tapes Revisted, inspiré de l’album mythique de Scorpions. Alors dans la série nostalgie, en voici un autre à ne pas manquer, surtout connaissant la qualité et la générosité de Uli Jon Roth. Et il n’est plus tout jeune non plus, bien que son jeu de guitare reste sublime et unique. A voir une fois dans sa vie.

5. All Them Witches
12 mars au Bar Le Ritz

Un intrus dans cette liste, car ils ne sont pas vraiment métal, et pourraient presque jouer à Osheaga, mais c’est très rare de pouvoir les voir en concert à Montréal. Les Américains de All Them Witches valent le détour avec leur stoner rock sombre et psychédélique. Avec des albums variés mais toujours bons, le quatuor de Nashville s’est fait un nom ces dernières années, et ce n’est pas souvent qu’ils viennent hanter nos terres. Présentant leur dernier et très planant album, Dying Surfer Meets His Maker.



6. Alestorm
20 mars au Théâtre Corona

Attention, toi marin d’eau douce, ne surtout pas confondre avec Halestorm. On parle bien ici d’une tempête de Ale, de bière, mais aussi de rhum, de tout ce qui se boit sur un bateau en passant du bon temps en charmante compagnie. Oui, le pirate métal existe, et en voici un des meilleurs ambassadeurs, qui avait annulé sa prestation chez nous l’année dernière : Alestorm. Les flibustiers écossais viendront célébrer le capitaine Morgan en version métallique, dans une soirée où la seule raison de rester sobre sera parce que c’est un lundi soir. Bon peut-être un ou deux rhums quand même, c’est pas tous les jours que les pirates du heavy metal sont en ville.

 

7. Nails et Toxic Holocaust
24 Mars aux Foufounes Electriques

Une affiche un peu intrigante car la bande à Joel Grind est quand même plus célèbre que la tête d’affiche, Nails, bien que ces derniers aient signé sur Nuclear Blast l’an dernier. Peu importe, c’est une combinaison qui devrait envoyer son lot de décibels. Du bon grindcore rentre-dedans, et un des meilleurs groupes de thrash des dernières années, Toxic Holocaust. Jugeant par la popularité des deux groupes ces derniers temps, plus un vendredi soir, ça promet des Foufs bien remplies et un méchant pit.

8. Kreator et Obituary
12 avril au Club Soda

Il est de ces affiches incroyables que les dieux du métal alignent parfois. Des pionniers et maîtres du Thrash Metal, les allemands de Kreator, viennent présenter leur dernier album Gods Of Violence, accompagnés d’autres légendes, mais du death metal et de Floride : Obituary. Leur nouvel album sera fraîchement sorti. Se joignent à eux un phénomène underground qu’on retrouve pour la première fois sur une tournée de cette taille, la menace masquée de Midnight, et leur black thrash’n’roll si efficace. Finalement, Horrendous ouvrira le bal avec son thrash death barré aux influences Vektoriennes. Encore un spectacle où il ne faudra pas arriver en retard.

9. Hammerfall
21 avril aux Foufounes Electriques

Détestés par certains, adulés par d’autres, les Suédois croisent le fer depuis les années 90 et restent une grosse pointure du power métal, et des vidéoclips guimauve en mauvais 3D. Mais leur musique plus mid-tempo que leurs confrères du genre est diablement efficace en concert.  Ils ont récemment pris une année sabbatique, alors ça fait plutôt longtemps qu’on ne les a pas vus. Habitués aux festivals et à des salles plus grandes en Europe, ce sera un privilège de pouvoir les admirer aux Foufs. Dommage cependant qu’on leur ait collé ce groupe très ennuyant qu’est Delain en première partie.

10. Testament et Sepultura
26 avril au Métropolis

Encore un retour et un nouvel album chez un monument du thrash metal : Testament. Emmenés par la grosse voix de Chuck Billy, les riffs incisifs d’Eric Peterson et les solos mélodiques et inspirés d’Alex Skolnick. C’est l’opportunité de voir des maîtres du genre en action, avec leur dernier album très honorable. Et peut-être enfin l’occasion de bien les entendre pour une fois, puisque leurs derniers passages au Heavy Montréal furent catastrophiques d’un point de vue sonore, tout comme leur ouverture pour Anthrax au Métropolis il y a quelques années. Et l’ouverture n’est pas des moindres puisque c’est les célèbres Brésiliens de Sepultura. Même si Andreas Kisser est le seul survivant de la formation originale, leur nom reste un classique. Egalement de la partie, Prong, d’autres vétérans qui roulent leur bosse depuis 1986.

Vos commentaires