Mike Shinoda
Nouvelle Publié le

Mike Shinoda | Le rappeur de Linkin Park en cinq chansons

Depuis le début des années 2000, Mike Shinoda s’est taillé une place unique dans le monde de la musique. Grâce au succès de son groupe Linkin Park, le Californien est devenu en quelque sorte le rappeur préféré des amateurs de rock, tout en les introduisant au hip-hop avec des propos intelligents et honnêtes.

Sa carrière ne se limite toutefois pas qu’à Linkin Park. Au fil des ans, Shinoda a multiplié les projets parallèles, incluant son travail remarqué au sein de Fort Minor. Plus tôt cette année, le rappeur a enfin fait le grand saut avec un premier album sous son propre nom, intitulé Post Traumatic. C’est en soutien à ce disque que Mike Shinoda est parti en tournée mondiale : le public montréalais pourra d’ailleurs le voir le 10 octobre prochain au MTELUS.

S’il est impossible de prédire exactement la feuille de route pour cette soirée – Mike Shinoda préfère donner des spectacles différents à chaque arrêt au lieu de s’en tenir à une setlist coulée dans le béton – on sait déjà que le musicien et producteur revisitera plusieurs des grands succès qu’il a offerts au fil des deux dernières décennies. Le contexte ne pourrait donc pas être meilleur pour Sors-tu.ca de faire de même avec une sélection de cinq des meilleures performances de Mike Shinoda en carrière.

1. Linkin Park – In The End

« One thing, I don’t know why/It doesn’t even matter how hard you try. » Nombreux sont ceux qui connaissent par cœur les couplets de ce méga-succès du début des années 2000, à en croire sa popularité dans les karaokés. Contrairement aux extraits radio précédents du groupe, In The End s’appuyait moins sur de grosses guitares et mettait plutôt en valeur les influences hip-hop du groupe. C’est d’ailleurs Mike Shinoda qui est derrière le fameux motif de piano qui sert de fondation à la pièce. Dans ses couplets, il revient sur l’échec d’une relation, où tous ses efforts semblent avoir été gaspillés.

Passage clé : « Things aren’t the way they were before/You wouldn’t even recognize me anymore/Not that you knew me back then/But it all comes back to me in the end »

 

2. Mike Shinoda – Over Again

Chester Bennington est entré dans la vie de Mike Shinoda au début de 1999 lorsque le chanteur a rejoint Linkin Park, peu avant que la formation n’explose sur la scène internationale. À l’été 2017, Shinoda perdait non seulement un collègue, mais aussi un ami très proche qu’il considérait comme un frère. Sur Over Again, le rappeur raconte sans filtre les semaines difficiles qu’il a vécues après son décès.

Sur Twitter, Mike Shinoda a confié avoir écrit le premier couplet le jour où son groupe performait un spectacle bénéfice à la mémoire de Bennington, et avoir écrit le reste le lendemain. Le résultat est un regard extrêmement honnête et intime sur son deuil difficile.

Passage clé : « And everybody that I talk to is like wow/Must be really hard to figure what to do now/Well thank you genius, you think it’ll be a challenge/Only a life’s work hanging in the f****** balance »

3. Linkin Park – When They Come For Me

Même si la chanson n’est pas aussi connue que les nombreux succès radio du groupe, Mike Shinoda semble avoir pris un malin plaisir à intégrer When They Come For Me de plus en plus fréquemment dans ses concerts. Tiré du 4e album de Linkin ParkA Thousand Suns, le morceau offre un Mike Shinoda agressif qui n’a pas peur de s’attaquer à ses détracteurs, surtout ceux qui sont furieux contre le changement de son de la part du groupe. La pièce présente également un habile mélange de sons industriels et organiques.

Passage clé : « ‘Cause even a blueprint is a gift and a curse/’Cause once you got a theory of how the thing works/Everybody wants the next thing to be just like the first »

 

4. Fort Minor feat. Holly Brooks & Jonah Matranga – Where’d You Go

Paru en 2005, The Rising Tied de Fort Minor est essentiellement un projet solo de Mike Shinoda. Il y joue à peu près tous les instruments, compose la grande majorité du matériel et sert de producteur principal, avec un peu d’aide de son bon ami Jay-Z. Le projet était l’occasion pour Shinoda d’explorer ses influences hip-hop de façon plus poussée que ce qu’il pouvait faire avec Linkin Park à l’époque. Pour Where’d You Go, le rappeur souhaitait renverser la tendance des artistes qui parlent de leur vie sur la route. Ici, il raconte plutôt la vie des proches qui sont parfois laissés derrière pendant les tournées, en adoptant leur point de vue. Si la voix du refrain vous rappelle quelque chose c’est fort possible : la jeune Holly Brooks a également eu beaucoup de succès par la suite en tant que Skylar Grey grâce à ses apparitions sur I Need a Doctor et I’m Coming Home.

Passage clé : « But I feel like an idiot, working my days round the call/But when I pick up, I don’t have much to say »

5. Linkin Park & Jay-Z – Jigga What/Faint

Jay-Z était déjà un monument en 2004 lorsqu’il s’est joint à Linkin Park le temps du mini-album Collision Course, mélangeant certains de ses plus gros succès avec ceux du groupe californien. La combinaison de Jigga What Jigga Who et Faint fonctionne étonnamment bien et démontre que Shinoda est amplement capable de tenir son bout, même lorsqu’il se retrouve avec une aussi grosse pointure que HOVA lui-même.

Mike Shinoda est particulièrement efficace sur la version enregistrée en direct pour MTV, où il se permet d’accompagner Jay-Z dans ses couplets en plus de jouer quelques notes de guitare. Cette confiance contraste grandement avec les paroles où il fait état de ses blessures et sa vulnérabilité.

Passage clé : « I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard/Handful of complaints, but I can’t help the fact that everyone can see these scars »

 

Mike Shinoda sera en spectacle au MTELUS le 10 octobre prochain avec le groupe anglais Don Broco.  Il reste encore quelques billets disponibles via Evenko.


* Cet article a été produit en collaboration avec evenko.

Vos commentaires