Nikamotan MTL
Nouvelle Publié le

Nikamotan MTL – Nicto | Lido Pimienta, Pierre Kwenders, Quantum Tangle, Lydia Képinski à la Place des Festivals

Le grand concert annuel de Musique nomade, présenté par Sirius XM, est de retour pour une troisième édition, NIKAMOTAN MTL – NICTO, vendredi le 9 août prochain, à 21 h, sur la Place des Festivals. Encore une fois, ce spectacle promet de marquer les esprits en explorant des univers musicaux éclatés, mariant le traditionnel au contemporain et défiant tout concept établi. Musique électronique, pop, soul, folk, blues et traditionnelle se mélangeront à des influences africaines, afro-colombiennes et même finlandaises. Marquez vos agendas et rester à l’affût, les collaborations exclusives et autres particularités de cette édition seront dévoilées bientôt. Ce spectacle est présenté en collaboration avec le Festival Présence autochtone et rendu possible grâce au soutien de Musicaction.

 

Lido Pimienta

Grande gagnante du prestigieux Prix Polaris 2017 avec son album La Papessa, Lido Pimienta est une chanteuse canadienne, d’origine autochtone afro-colombienne. Sa musique est un mélange d’influences électroniques, de synth pop et de percussions traditionnelles. Ses sujets explorés vont du patriarcat à la crise mondiale de l’eau. Une voix incomparable et un flegme dérangeant.

Pierre Kwenders

Artiste afro-québécois adoré de tous, Pierre Kwenders revisite sans cesse la pop, explorant des rythmes festifs, sensuels, aux sonorités électroniques, avec une forte influence africaine et une vibe hip-hop old-school de la côte Ouest. Son second album, Makanda at the End of Space, the Beginning of Time s’est retrouvé sur la courte liste du Prix Polaris en 2018.

Greyson Gritt, Tiffany Ayalik et Kayley Mackay

Greyson Gritt, Tiffany Ayalik et Kayley Mackay s’inspirent de leur baggage Anishinaabe-Métis et Inuit respectifs pour créer une combinaison de riffs de blues aux chants de gorges traditionnels dans d’envoûtantes mélodies et des rythmiques percutantes. Leur premier EP a été proclamé l’Album autochtone de l’année au JUNO en 2017.

Lydia Képinski

En plus de figurer sur la longue liste du prestigieux prix Polaris, Lydia Képinski a remporté le prix de l’album pop de l’année au GAMIQ et s’est méritée des nominations dans 6 catégories à l’ADISQ. Cette artiste use autant de candeur que de son ironie légendaire pour graver son souffle dans l’époque à grands renforts de guitares électriques et d’arrangements pop finement ciselés.

Matt Comeau

Il possède une voix chaude qui résonne fort et qui se marie parfaitement au blues-rock dans lequel il évolue depuis quelques années. Matt Comeau, d’Elsipogtop au Nouveau-Brunswick, s’est retrouvée dans le palmarès de Canadian Indigenous Peoples’ Radio de SiriusXM avec ses récentes pièces Witness et Did You Wrong.

Young Feathers Singers

Young Feathers Singers est un groupe de jeunes drummeurs de la communauté Atilkamekw de Wemotaci, Ayant impressionné le public au Festival La Noce en 2018, la puissante musique de YFM se mêlera aux différentes ambiances du spectacle Nikamotan MTL – nicto.

Soleil Launière

Innu originaire de Mashteuiatsh sur les rives du lac pekuakami, Soleil Launière vit et œuvre à Tiöhtià:ke (Montréal). Artiste multidisciplinaire alliant le chant, le mouvement et le théâtre tout en passant par l’art performance, elle entremêle la présence du corps bi-spirituel et l’audiovisuel expérimental tout en s’inspirant de la cosmogonie et l’esprit sacré des animaux du monde Innu.

VILDÁ

Finalement, mais non le moindre, le duo finlandais VILDÁ fera escale à Montréal enfin d’entremêler les chants yoiks mystiques à des rythmes dynamiques improvisés. Sous l’influence de la musique pop contemporaine et de la folk finlandaise, Hildá et Viivi nous transporteront dans les collines du nord, là ou soufflent les vents du Sámiland.

Le visuel a été créé cette année par l’artiste Atikamekw Terry Randy Awashish.

Nos contes et légendes nous racontent souvent des histoires sur des personnages moitié humains et moitié animaux; c’est pourquoi le visuel présente trois personnages mi-humains et mi-outardes. Les cris des outardes résonnent chaque printemps lorsqu’ils arrivent et lorsqu’ils repartent en automne pour continuer à faire retentir leurs cris dans le sud. Ils chantent pour la vie et voyagent ensemble vers un même but. De ce fait, les trois outardes évoquent l’esprit rassembleur de la musique. Ils possèdent chacun leur propre couleur pour symboliser la diversité. Puis, ces couleurs sont d’autant plus festives.

Événements à venir

Vos commentaires