Nouvelle Publié le

Osheaga 2019 – Jour 1 | Du rap, de la musique latine et J Balvin absent

Pour ce premier jour d’Osheaga 2019, Sors-tu.ca a choisi de se concentrer sur un itinéraire plutôt «hip-hop », mais pas que… Après un exil de deux ans sur l’île Notre-Dame, le festival revient sur l’île Sainte-Hélène sur un site complètement réorganisé au Parc Jean-Drapeau. Retour sur le parcours de cette première journée assez réussie, malgré les imprévus.

 


Jpegmafia proche de son public

Nous avons débuté la journée avec nul autre que le rappeur JpegMafia. Dès son entrée sur scène, on pouvait sentir une certaine complicité entre le MC et ses fans. Celui que l’on surnomme « Peggy » prend la peine de saluer régulièrement ses admirateurs au premier rang et va littéralement jusqu’à se jeter dans la foule et danser avec son public, créant ainsi un énorme moshpit. De plus, on remarquait à peine le fait qu’il était seul sur scène, puisque l’énergie de  JpegMafia égalait celle de cinq personnes réunies. On le voyait sauter, faire des pirouettes et tourbillonner un peu partout, donnant ainsi un spectacle de qualité à lui seul.

Denzel Curry

Le rappeur américain Denzel Curry jouait pour sa part sur la scène de la Rivière. Dès son arrivée, la foule s’est très vite animée au son de ses chanson tirées de son plus récent album ZUU. Il a d’ailleurs aussi chanté des titres de TA1300, pour le plus grand bonheur de ses fans qui le suivent depuis le début. Notons aussi son énergie remarquable ainsi que sa dédicace au défunt XXX Tentation.

Gratitude et accolades

La vedette espagnole Rosalía a livré une performance digne de ce nom en fin d’après-midi sur la scène de la Montagne.Accompagnée de quelques choeurs, de danseuses vêtues de noirs et d’un musicien, la douce voix de Rosalía en a séduit plus d’un à Osheaga. De nombreux fans reprennent les paroles de ses chansons du début à la fin et la foule semble particulièrement charmée quand la jeune sensation latine se met à chanter, Catalina, a capella. Vers la toute fin du spectacle, la jeune femme descend de scène et n’hésite pas à montrer sa gratitude envers ses fans en échangeant quelques accolades avec eux.

GUNNA et Gucci Mane

Grosse foule pour Gunna, on s’y attendait quand même puisque c’est désormais un grand nom du rap américain. Il a fait bouger la foule du début à la fin. Celui qui était sur la scène de la vallée aurait même mérité de performer sur la scène principale.

Gucci Mane, pour sa part, a dû composer avec un micro défaillant d’entrée de jeu, et la trame d’accompagnement était beaucoup trop forte, agressant même les oreilles du public, mais le problème semblait être résolu après quelques minutes.

Le show a commencé en douceur, et a pris de l’ampleur par la suite. Bonne nouvelle qui en cachait une mauvaise : Gucci Mane a disposé de plus de temps que prévu, puisqu’il précédait celui de J Balvin… et que la présence de ce dernier a été annulée à la dernière minute.

Toutefois, il semblait manqué un petit je-ne-sais-quoi au spectacle de Gucci Mane, peut-être une plus forte présence du rappeur.

Petit détail quand même assez drôle: Gucci Mane était complètement vêtu de Chanel… assez ironique!

J Balvin absent d’Osheaga

La grande vedette du reggaeton, J Balvin étaient parmi les absents vendredi. Son concert a dû être annulé car son avion n’a pu décoller de New York, apparemment.« En raison de restrictions prévues sur l’espace aérien dans la région de New York », pouvait-on lire sur les grands écran dix minutes avant le show.

Une absence qui s’est grandement fait ressentir, puisqu’il s’agissait d’une des têtes d’affiche du festival. L’espace de la scène de la rivière où il devait jouer était bondé de monde pris de court mais surtout déçu de cette annonce. On espère que le chanteur aura appris sa leçon et prendra cette fois-ci un vol la veille pour son concert le 22 septembre à la Place Bell, à Laval dans le cadre de LVL UP, lab numérique et musique urbaine.

 

$uicideboy$ clou du spectacle

$uicideboy$ a rassemblé une immense foule sur la scène verte, en clôture de la soirée, pendant que The Lumineers se produisaient sur la scène principale. Une vraie marré humaine s’est créée du côté de la scène verte pour le duo de cousins rappeurs américains originaires de la Nouvelle-Orléans, qui ont su mettre l’ambiance comme il faut en jouant leurs titres les plus populaire tels que Paris, mais aussi un nouveau titre qui sera apparement en collaboration avec Blink 182.

En fin de spectacle, le groupe invite également le rappeur canadien Night Lovell le temps d’une chanson. Les rappeurs terminent en remerciant leur fans et en partageant leur histoire avec la drogue mais aussi le suicide créant ainsi une belle discussion de prévention.

* Photo de courtoisie par Tim Snow.

Osheaga se poursuit samedi soir avec notamment The Chemical Brothers, A Boogie Wit Da Hoodie, Janelle Monae, City and Colour, Beach House, Rufus du Sol, Les Louanges, U.S. Girls et plusieurs autres!

Événements à venir

Vos commentaires