Heavy Montréal
Nouvelle Publié le

Pas de Heavy Montréal avant 2018 | Les pour et les contre

La nouvelle est tombée comme le Brexit sur Londres. Heavy Montréal fera relâche en 2017 (mais reviendra heureusement à l’été 2018). Quoiiii? Mais à cause ?  À cause des travaux au Parc Jean-Drapeau. À cause de l’offre trop abondante du 375e de Montréal. À cause de Guns N’ Roses, de son prix élevé et de sa proximité avec les dates habituelles de Heavy. À cause du Rockfest, du facteur vent, du prix du gaz et quoi encore.

Toujours est-il qu’il n’y aura pas de Heavy Montréal en 2017, laissant dans le deuil (temporaire) des milliers de métalleux. Boulevard Brutal nous avait pourtant avertis… Mais on ne voulait pas le croire. D’autant plus que les fans de Guns N’ Roses ne sont pas nécessairement les métalleux, et les métalleux ne sont pas nécessairement fans de Guns. « Il y aura ceux qui paieront 150$ pour voir Guns, et ceux qui paieront 150$ pour voir une cinquantaine de bands métal plus obscurs mais plus métal », nous disions-nous, dans le champ.

Mais soyons positifs et pesons les pour et les contre de cette année de jachère :

Pour (la relâche de Heavy)

  • C’est chaud en août tout de noir vêtu.
  • Il risque d’y avoir un peu plus de musique pesante à Osheaga.
  • On donne un break à Saint-Lambert.
  • La porte s’ouvre pour une version extérieure de la Messe des Morts… ou pas.
  • Plutôt qu’avoir Disturbed et Five Finger Death Punch comme têtes d’affiche, c’est parfois mieux d’attendre un tour…

 

Contre (la relâche de Heavy)

  • Pertes importantes à prévoir pour Jägermeister.
  • On ne pourra pas s’amuser à spéculer sur les bands qui pourraient y prendre part.
  • On adorait le mix entre les foules d’îleSoniq et de Heavy dans le métro l’an passé.
  • Les bands métal donnent les meilleurs photos EVER. Nos photographes seront difficilement consolables.
  • On donne un break à Saint-Lambert.
  • Faudra descendre à Montebello pour voir quelques bands métal entre deux vieux bands punk des années 1990.

À 2018, Heavy Montréal. Reviens-nous en grande forme !

Vos commentaires