Phoenix
Critique Publié le

Phoenix au MTELUS | Simple, mais diablement efficace !

Il y a bientôt 3 ans que le groupe de Versailles, Phoenix, n’avait pas déplacé leurs amplis sur une scène montréalaise. Vendredi, ils étaient bel et bien de retour pour nous présenter leur plus récent album sorti en juin dernier.


Des l’ouverture du rideau, c’est la mise en scène qui frappe. Le fond de la scène est constitué d’un immense miroir qui finit en haut du groupe, ce qui crée l’impression qu’un autre groupe imite les mouvements des gars de Phoenix. Un effet vraiment simple, mais efficace. Il l’ont d’ailleurs utilisé pour le début du rappel ou Thomas chantait couché au sol, avec la photo d’une colonne au plancher. Ce qui donnait l’impression qu’il chantait au plafond du MTELUS assis sur une colonne grec !

L’énergie de la troupe était impressionnante, surtout pour un groupe qui a toujours l’air au bord de la mort en entrevue. La foule présente le leur rendait bien en dansant jusqu’au 2e pallier et dans les escaliers près de la scène. Malgré leur origine française, le groupe avait habitué les Montréalais a des interventions uniquement en anglais, mais pas cette fois-ci. Une belle surprise d’entendre le groupe s’adresser à nous en français cette fois-ci.

Au niveau de la musique, Phoenix est clairement un groupe qui s’apprécie d’avantage en spectacle que sur disque. Justement grâce à l’énergie du groupe, mais aussi parce que le côté garage, un peu plus sale du groupe, sort davantage et donne un belle couleur aux vieux classiques qu’on a entendus tant de fois en plus de faire apprécier beaucoup plus les chansons de Ti Amo (le dernier album).

Bref, un concert sans prétention qui déménageait pas mal plus que plusieurs auraient pu l’imaginer. Quelque chose de simple, sans artifice, qui nous rappelle comment à la base, c’est le plaisir de la musique qu’on va voir en concert!

 

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires