Pixies
Critique Publié le

Pixies au MTELUS | Des succès sans interruption

Les Pixies étaient de retour en ville pour la tournée de leur sixième album (et deuxième depuis la reformation du groupe) : Head Carrier. Malgré deux derniers albums un peu moins marquants que le vieux répertoire, la formation a su attirer une grosse foule passionnée et exaltée.


Dans un MTELUS pas mal rempli, la première partie Sunflower Bean a livré une pop rock entraînante mais répétitive, et dosée à l’occasion de jams psychédéliques. Puis sont arrivés sur scène les Pixies, accueillis comme des dieux grecs.

Devant une énorme structure métallique ne servant pas à grand-chose, la formation se dissimulait derrière ses effets scéniques, que ce soit le gros show de boucane ou la dizaine de projecteurs à l’arrière qui laissaient souvent les membres en contre-jour. Le quatuor imperturbable a enchaîné les chansons les unes après les autres sans dire un seul mot au public. Ça, c’est surtout parce que la bassiste Kim Deal, la plus bavarde des quatre, a quitté le groupe en 2013.

Des tounes, juste des tounes

Les Pixies en ont mis plein la vue avec le plus important : les bonnes chansons en abondance. Et des vieilles chansons adorées des fans à part de ça! Les membres n’ont pas manqué de jouer entre autres Waves of Mutilation ou Monkey Gone to Heaven, qui étaient accueillies avec beaucoup plus d’enthousiasme que les morceaux plus récents.

Les deux derniers albums des Pixies reprenaient la même formule qui a fait le succès du groupe, mais le côté audacieux et surprenant en moins présent. Heureusement, les pièces quand même agréables de ces albums étaient en minorité ce soir-là. La formation a notamment joué la délicieusement agressive Um Chagga Lagga gueulée par Frank Black et celle chantée par la nouvelle bassiste Paz Lenchantin All I Think About Now, dont l’intro ressemble à s’y méprendre à Where Is My Mind?.

La formation a aussi mis son grand répertoire de côté pour faire une reprise de l’excitante Head On des Jesus and Mary Chain, ainsi que de la douce Winterlong de Neil Young, durant laquelle les projections bleues donnaient l’impression d’un ciel enneigé. Un des rares moments calmes durant la tempête!

Même s’ils sont restés muets entre les pièces, les Pixies ont voulu faire réagir leur public à plusieurs reprises. Ils ont fait languir les fans impatients de chanter et de se trémousser sur la grandement appréciée Vamos et ont projeté des stroboscopes éblouissants pendant Something Against You, chanson idéale pour faire une crise d’épilepsie.

Mais la partie la plus euphorique était sans aucun doute l’enchaînement des morceaux les plus populaires Gouge Away, Hey, Debaser et Where Is My Mind? qui ont soulevé la foule déchaînée. Les fans chantaient toutes les paroles par cœur, l’eau et la bière volaient dans les airs éclaboussant tout le monde… bref, le gros party était pogné.

Fidèles à eux-mêmes, les Pixies ont ensuite salué la foule longuement sans parler, puis ont disparu derrière une fumée blanche épaisse. Sans même prendre la peine de quitter et revenir sur scène, le groupe a exécuté son rappel sur-le-champ derrière la fumée qui se dispersait tranquillement. Pas mal efficace et rapide comme technique!

Pixies-Montreal-2017-cr-ShantiLoiselle-5112

Liste de chansons :

  1. Waves of Mutilation
  2. Classic Masher
  3. Magdalena 318
  4. Subbacultcha
  5. Cactus
  6. Brick is Red
  7. Break My Body
  8. Nimrod’s Son
  9. Um Chagga Lagga
  10. Broken Face
  11. Crackity Jones
  12. Bel Esprit
  13. Something Against You
  14. Monkey Gone to Heaven
  15. Caribou
  16. Dead
  17. Ana
  18. Silver Snail
  19. All the Saints
  20. Vamos
  21. Winterlong (reprise de Neil Young)
  22. Ed is Dead
  23. All I Think About Now
  24. Head On (reprise des Jesus and Mary Chain)
  25. River Euphrates
  26. Head Carrier
  27. Might as Well Be Gone
  28. Gouge Away
  29. Hey
  30. Debaser
  31. Waves of Mutilation (UK Surf)
  32. Where Is My Mind?

Rappel :

  1. Into the Light
Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires